Crédit Photo Helena Hauff : Fabien Hammer

Tsugi Daily : Le B2B de Nina Kraviz et Helena Hauff au Time Warp est maintenant en ligne…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

À voir : le set de Nina Kraviz et Helena Hauff au Time Warp

Time Warp, c’é­tait la semaine dernière. Pour souf­fler sa 25ème bougie, le fes­ti­val alle­mand invi­tait Nina Krav­iz et Hele­na Hauff à jouer en back-to-back. Un set cap­turé par Arte Con­cert dans lequel les deux artistes ont enchaîné tech­no, acid house et elec­tro avec brio. Au cours du mix, la DJ russe en même a prof­ité pour gliss­er une quin­zaine d’inédits.

Parcels nous donne envie de danser en pyjama avec “Tape”

Parcels, les Aus­traliens les plus indie, sont de retour aujour­d’hui avec le clip de “Tape”. Ici, plus ques­tion de road trip sous les palmiers. On ren­con­tre une cer­taine Pene­lope, vêtue d’un peignoir de bain, qui danse dans une cham­bre d’hô­tel avant d’at­ter­rir comme par magie en plein con­cert, où elle fini­ra par devenir la reine de la piste de danse, en jouant de la flûte tra­ver­sière. Le clip, prob­a­ble­ment influ­encé par l’u­nivers de Wes Ander­son, apporte un vent de légèreté à notre journée.

Scratch Massive entame une ballade onirique avec “Dancer In The Dark”

Pour les trau­ma­tisés du film de Lars Von Tri­er : pas de panique. Le dernier clip de Scratch Mas­sive n’a en com­mun avec le réal­isa­teur sub­ver­sif que le titre. En effet, pour “Dancer In The Dark”, les influ­ences se pla­cent plutôt du côté des réal­isa­teurs Andrea Arnolds (à qui l’on doit Fish Tank ou Amer­i­can Hon­ey) ou Ken Loach (Moi, Daniel Blake ou Le Vent se Lève). Sur une mélodie lanci­nante, la caméra vogue autour des émois ado­les­cents sub­limés par les lumières oranges du couch­er du soleil. De quoi ren­dre la fin de la journée plus douce.

(Vis­ité 1 172 fois)