Tsugi Daily : le breakdance bientôt aux Jeux Olympiques ?

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques propose le breakdance comme discipline en 2024

De la rue aux JO ? Le comité d’or­gan­i­sa­tion des Jeux Olympiques de Paris (COJO) a pro­posé que le break­dance devi­enne une dis­ci­pline offi­cielle. Une nou­veauté qui pour­rait inter­venir en 2024, année où cette com­péti­tion sportive se déroulera dans la cap­i­tale française. Aus­si évo­qués : les ajouts de l’escalade, du skate­board et du surf. Expli­quant cette déci­sion, Tony Estanguet, le prési­dent du COJO, a con­sid­éré que cela per­me­t­trait de “se con­necter aux sports qui car­ton­nent partout dans le monde” et “apporter aux Jeux une dimen­sion plus urbaine (…) plus artis­tique”. 

Freddie Gibbs et Madlib retravaillent ensemble et dévoilent un nouveau morceau

Cela fait déjà cinq ans qu’on attend la suite de Piña­ta, l’al­bum col­lab­o­ratif signé Madlib et Fred­die Gibbs. Et on sem­ble enfin en être proche. Les deux artistes ont dévoilé “Flat Tum­my Tea”, un pre­mier titre qui devrait fig­ur­er sur Ban­dana — leur deux­ième disque à venir plus tard dans l’an­née. La dis­tri­b­u­tion des rôles reste la même : Madlib à la pro­duc­tion et Fred­die Gibbs au micro. Le beat-maker expéri­men­té lâche aujour­d’hui une instru en deux temps. Une pre­mière par­tie agres­sive, dom­inée par une gui­tare élec­trique bien indus­trielle, avant qu’un beat switch ne nous re-plonge dans les années 90 avec du abstract hip-hop. Fred­die Gibbs lui préfère la con­stance : il déballe son flow tout du long et sans inter­rup­tions. De quoi con­firmer qu’un nou­veau Piña­ta était plus que néces­saire.

Un sound-system mobile anti-Brexit défilera à Londres avec Horse Meat Disco et A Guy Called Gerald aux platines

La sor­tie du Royaume-Uni de l’u­nion Européenne inter­vien­dra a pri­ori le 29 mars, mais cer­tains con­tin­u­ent à s’y oppos­er. Dans ce cadre, une man­i­fes­ta­tion est organ­isée à Lon­dres le 23 mars, et sera en plus accom­pa­g­née d’une ani­ma­tion musi­cale. Un soundsys­tem mobile — façon technopa­rade — va être organ­isé, et fera pass­er der­rière les platines des DJs chevron­nés comme Horse Meat Dis­co, A Guy Called Ger­ald ou encore Haai. Cri­tique réguli­er du Brex­it sur Twit­ter, le pro­duc­teur de house Mid­land sera lui aus­si présent. Toutes les infor­ma­tions sont à retrou­ver sur l’événe­ment Face­book.

(Vis­ité 102 fois)