Skip to main content
5 juillet 2018

Tsugi Daily : Lorenzo et VALD cassent Internet, L’Or du Commun dans un accident de voiture…

par Corentin Fraisse

Chaque matin, Tsugi Daily fait le point sur les petites infos marrantes, idiotes ou au contraire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picorer sans modération !

Lorenzo et VALD sont en train de casser Internet avec « Bizarre »

Longtemps attendu, le feat. entre VALD et Lorenzo est désormais une réalité. Extrait de l’album Rien à branler de l’Empereur du sale, « Bizarre » a enfin son clip. Entre lyrics censées et punchlines absurdes, ils s’écartent du rap prétendu « conscient » et jouent avec ses codes. On les voit dans un manoir baroque, en combi devant une soucoupe volante, en présentateurs télé. Les plus observateurs auront même reconnu Lorenzo à visage découvert, grimé en vieux photographe d’école. Le clip est n°1 des tendances Youtube France, avec 1.6 millions de vues sur ses premières 24h. Du sale mamène.

Le parlement européen rejette la réforme du droit d’auteur

318 voix contre le texte, 278 pour et 31 abstentions. La réforme européenne du droit d’auteur est rejetée. Cette nouvelle directive devait donner plus de poids aux ayants droit de la musique et de l’audiovisuel, face aux géants tels que Youtube, Google et Facebook. Un texte défendu corps et âmes par les créateurs, les artistes et les éditeurs de presse, auquel les géants du numérique ou les militants de la liberté sur internet étaient opposés.

Violent carcrash dans le dernier clip de L’Or du Commun

Un an sans nouvelle track de L’Or du Commun? Ca devenait long. Les Bruxellois sortent le puissant clip de « Prison vide », premier extrait de leur deuxième album Sapiens prévu pour l’automne. On retrouve Primero, Loxley et Swing au milieu d’un hangar, dans une voiture retournée qui vient visiblement d’être percutée. Niveau musique, le verbe est habile et le flow ciselé, le refrain est accrocheur et la prod’, aussi douce que caliente… En 2018, le meilleur du rap francophone vient sans aucun doute du Plat Pays.

Douce session de Black Lilys sur « Istanbul »

A chaque session du duo lyonnais, c’est un nouveau coup de coeur. Black Lilys retrouve les Studios de La Ruche pour « Istanbul », extrait de leur premier album Boxes, un joli bijou pop. Une fois n’est pas coutume, on les retrouve sur piano-voix expérimental pour un titre sombre où la voix déchirée de Camille s’entrechoque avec des percus tribales et des nappes de synthé proches de l’orgue… Toujours aussi envoûtant.

 

 

Visited 40 times, 1 visit(s) today