Tsugi Daily : Myth Syzer et Doc Gynéco en feat à la piscine, Childish Gambino sort deux titres taillés pour l’été…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Autotune à fond pour Myth Syzer et Doc Gynéco

C’est une col­lab­o­ra­tion plutôt inat­ten­due, pour ne pas dire un feat com­plète­ment WhatDa­Fuck : Myth Syz­er invite ce bon vieux Bruno Beausir aka Doc Gyné­co sur “La Piscine” pour clip bien calme et lan­goureux. Leurs deux voix sont ultra‐modifiées avec l’autotune poussé à 100. Pour­tant, la règle n’est pas immuable puisque Clara Capag­gli, elle aus­si présente sur le feat, n’a pas eu besoin de mod­i­fi­er sa voix. Au du moins, pas autant. Le morceau est présent sur l’album Bisous de Myth Syz­er, sor­ti en avril dernier.

Childish Gambino lâche deux titres qui transpirent l’été

Don­ald Glover aurait pu s’engouffrer dans la brèche du rap poli­tique après le suc­cès de “This Is Amer­i­ca”… On le retrou­ve pour­tant dans des douceurs esti­vales, avec deux nou­veaux sin­gles réu­nis sous le nom de Sum­mer Pack. Beats trop­i­caux et hip‐hop mielleux sur “Sum­mer­time Mag­ic”, un morceau qui ne mar­quera pas nos esprits… Heureuse­ment, “Feels Like Sum­mer” (qu’il avait déjà inter­prété au Sat­ur­day Night Live) relève la barre sur des influ­ences bossa‐nova, et on croirait enten­dre un des meilleurs morceaux de Frank Ocean. Il a mis le temps, mais ça y est : Child­ish Gam­bi­no est bien ren­tré dans l’été.

Des ondes gravitationnelles dans le dernier clip de Zimmer

Ne paniquez pas, on vous explique : les ondes grav­i­ta­tion­nelles sont (en gros) des oscil­la­tions de la cour­bu­re de l’espace-temps. Leur décou­verte il y a 30 ans a débouché sur un prix Nobel de physique. Mais pourquoi on vous par­le de ça? Car par­mi les sci­en­tifiques à l’origine de cette décou­verte se trou­vait le père du pro­duc­teur parisien Zim­mer, qui lui rend hom­mage dans son dernier clip, tourné à l’observatoire Européen Vir­go en Ital­ie. Un morceau intro­spec­tif qui peint un paysage sonore col­oré et mélan­col­ique, avec une douce mélodie au piano, mer­veilleuse de sim­plic­ité. 

 

(Vis­ité 324 fois)