Tsugi Daily : Roméo Elvis, ami des bêtes dans son nouveau clip…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Roméo Elvis, Angèle et un chien : 1,2,3 “Soleil”

Un petit côté Rata­touille, la fameuse épopée culi­naire parisi­enne des stu­dios Pixar. Mais pas de rat dans le rôle de l’an­i­mal savant ; on lui préfér­era un chien génial (ou veinard). Exit la cui­sine, les décors du clip seront ceux d’un camp­ing, d’une vente aux enchères d’art ou d’une lux­ueuse vil­la. Enfin, on rem­plac­era Lin­gui­ni, le grand dadais mal­adroit par Roméo Elvis... un autre grand dadais.  Der­rière la caméra, Brice VDH et A$IAN Rocky instal­lent une ambiance et une his­toire loufo­ques : celui d’un chien à qui tout réus­sit, pour le plus grand bon­heur de son maître. Une atmo­sphère visuelle dont le rappeur belge est friand : “Soleil” s’in­scrit dans l’esthé­tique des clips de “Dessert” ou “Leni­ta”, datant de sa péri­ode partagée avec le pro­duc­teur Le Motel. Méfiez-vous cepen­dant, le cabot nous réserve quelques sur­pris­es…

Adrian Soleiman, Frànçois Atlas et Halo Maud : Les Trois Baudets accueillent la création Beaux Jours en juillet

Rendez-vous esti­val. Du 2 au 18 juil­let, Les Trois Baudets seront investis par un pro­jet sonore et visuel inédit. Ces envahisseurs ne sont pas incon­nus : Adri­an Soleiman, Halo Maud et Frànçois Atlas sont tous les trois des représen­tants d’une pop française légère et poé­tique. Entre ques­tions exis­ten­tielles et sec­ond degré, ils don­neront neuf con­certs inédits au cours desquels ils revis­iteront les tré­sors cachés d’un réper­toire français inclass­able. De Hen­ri Sal­vador à Isabelle Adjani en pas­sant par Brigitte Fontaine, per­son­ne ne sera oublié. Et pour les accom­pa­g­n­er, on pour­ra compter sur des pre­mières par­ties char­mantes, dont la pop ingénue de Pi Ja Ma, le dessi­na­teur de BD et scé­nar­iste Charles Berbéri­an et Midou qui fera ses pre­miers pas sur scène en com­pag­nie de Jaune. Les beaux jours n’avaient jamais sem­blé si fes­tifs.

Ty Segall sort “Radio” et ça sent bon la Californie

Un bon riff de gui­tares qui s’en­tremê­lent, une voix dés­in­volte et une bat­terie mono­ma­ni­aque, ponc­tuée par des martèle­ments de toms. Il n’en faut pas plus : on monte dans une voiture décapotable et on prend la High­way 1 pour longer une côte paci­fique gorgée de soleil. Un soleil orange s’ap­prê­tant à se couch­er, ou alors celui plus clair du petit matin. Peu importe, voici le tableau par­fait pour écouter ce nou­veau titre signé Ty Segall. Le rockeur fou de 32 ans a annon­cé il y a peu son album First Taste, prévu pour le 2 août prochain sur le label Drag City. La péri­ode esti­vale n’est pas la meilleure pour sor­tir un disque, mais elle est en revanche idéale pour accom­pa­g­n­er l’am­biance lumineuse et psy­chédélique de “Radio”. Sortez la paire de Way­far­er rouges.

(Vis­ité 505 fois)