Tsugi Daily : Tyler, the Creator s’apprête à sortir un nouvel album…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Tyler, the Creator s’apprête à sortir un nouvel album

Le 17 mai prochain. Notez bien la date, il s’ag­it de la sor­tie de IGOR, le pre­mier album de Tyler, the Cre­ator depuis Flower Boy en 2017. L’an­nonce, sur ses réseaux soci­aux, a été précédé d’une série de teasers décalés, à l’im­age du rappeur. Depuis Flower Boy, il avait réal­isé plusieurs titres en 2018, dont “OKRA”, “435” et “Peach Fuzz”. Il était égale­ment l’au­teur d’un EP inspiré par le Grinch. IGOR incar­n­era le six­ième album de Tyler, ain­si que son deux­ième LP après le très acclamé Flower Boy. A dans dix jours.

Lolo Zouaï dévoile une version live de “Moi” pour Vevo

Il fait beau temps pour Lolo Zouaï ! Forte du suc­cès de son pre­mier album “High Highs To Low Lows”, la chanteuse franco-algérienne ne s’ar­rête plus. Actuelle­ment en tournée sur les routes éta­suni­ennes, elle ne s’est pas privée d’une petite ses­sion live avec Vevo DSCVR, la plate­forme dédiée aux artistes émer­gents. Le nou­veau phénomène du r’n’b y inter­prète “Moi”, un des quelques titres en français extrait de son pre­mier album. Un titre un peu plus mélan­col­ique par­mi le réper­toire de l’artiste, qui évoque le blues bien par­ti­c­uli­er qui survient tra­di­tion­nelle­ment lorsque l’on se sent loin de chez soi (“chez soi” pou­vant définir un lieu ou comme une per­son­ne). De quoi vous don­ner envie de retourn­er au lit.

Un nouveau titre de Idles

Basse fuz­zée et beat de bat­terie fréné­tique : Idles est de retour. Et ce moins d’un an après la sor­tie de leur album Joy As An Act Of Resis­tanceCette fois, le groupe de rock alter­natif et de punk anglais s’at­taque à l’arché­type du Mer­cedes Marx­ist, titre du morceau qu’ils ont lâché aujour­d’hui, auquel ils ont asso­cié en art­work un Che Guev­er­ra — fig­ure tris­te­ment célèbre aujour­d’hui pour être sym­bole de la récupéra­tion cap­i­tal­iste d’une icône révo­lu­tion­naire. Les paroles, quant à elles, sont plus mys­térieuses, et se con­cen­trent plus sur l’ex­pres­sion d’une colère. De quoi établir un sym­pa­thique rap­port de cor­re­spon­dance dans l’e­sprit de l’au­di­teur.

(Vis­ité 376 fois)