Tsugi Podcast 320 : Boris Werner

Ça com­mence comme un cours de Néer­landais mais on vous ras­sure, ça se trans­forme vite en house du cœur, des jambes et du cerveau.

C’est Boris Wern­er qui nous four­nit le pod­cast de la semaine. Le DJ et pro­duc­teur néer­landais est passé par Remote Area puis Sup­ple­ment Facts, Rush hour, Moon Har­bour, Sowe­so avant d’arriver sur Get Phys­i­cal. Quelque part entre Arthur Rus­sel et le hip hop nineties (oui, le spec­tre est large), Boris Wern­er con­stru­it un house per­cus­sive qui assume ses influ­ences funk mais qui n’en oublie pour­tant pas les bass­es bien lour­des et mag­né­tiques. Depuis le début des années 2000, péri­ode où il devient le co-résident des “Mono par­ties” puis rési­dent des soirées “Vreemd” au Sug­ar Fac­to­ry, Boris Wern­er a pris le temps d’affuter ses tech­niques.

En 2010, il en fait la démon­stra­tion en jouant dix heures d’affilées pour fêter ses dix ans de car­rière et réitère l’expérience en jouant onze heures l’année suiv­ante. Le mix qu’il nous offre est certes plus court mais suff­isam­ment long pour nous faire sen­tir l’étendue de la maitrise du Boris. Très deep et spa­tial à ses débuts, il ose petit à petit les voix, féminines et étranges, avant d’attaquer franche­ment. Les vocaux se mul­ti­plient, les pas­sages per­cus­sifs et secs suiv­ent des moments plus aqua­tiques, et tout ça est fait avec une grande intel­li­gence. On ne va pas non plus vous gâch­er l’effet de sur­prise, on vous laisse écouter ça ci-dessous.

Une fois con­quis par ce pod­cast, sachez que Boris Wern­er se pro­duira ven­dre­di 21 févri­er pour la soirée We Want Dance, sise au Pigal­lion. Il jouera en com­pag­nie de Francesca Lom­bar­do et Phil Dark. Vous pour­rez ain­si véri­fi­er qu’on ne vous a pas men­ti en vous dis­ant que sa tech­nique est irréprochable ! 12h de son, de minu­it à midi, ça ne se loupe pas !

Tsu­gi Pod­cast 320 : Boris Wern­er by Tsu­gi Mag on Mix­cloud

Pour télécharg­er le pod­cast, cliquez-droit sur le lien ci-dessous, puis “enreg­istr­er la cible du lien”

(Vis­ité 19 fois)