©DR

🔊 Tsugi Podcast 614 : Kareem El Morr se cale sur le tempo des rĂȘves

Voici un nou­veau cru des Tsu­gi Pod­casts avec Kareem El Morr, dernier venu sur la scĂšne Ă©lec­tron­ique alle­mande, qui nous a pré­parĂ© un mix bien pro­pret entre IDM, ambi­ent et mĂ©lodies oniriques. À cette occa­sion, et celle de son pre­mier maxi Waste­land Breaks, on a par­lĂ© avec lui de dance­floor et de vul­nĂ©ra­bil­itĂ©, de rythmes venus de galax­ies loin­taines, et de tech­no comme mode de vie.

Nou­veau venu sur la scĂšne IDM muni­choise, validĂ© par les labels Ilian Tape ou RFR, Kareem El Morr tire ses influ­ences de la trance, de l’ambient ou encore de l’electronica. Il vient de faire ses dĂ©buts chez Molten Moods avec le bril­lant Waste­land Breaks, EP solo de qua­tre tracks accrocheurs et exci­tants pour un ren­du riche­ment poly­va­lent. Comme pour l’en­cour­ager, il signe aujour­d’hui l’un de nos Tsu­gi Pod­casts avec un mix spé­cial ambi­ent, mĂ©lodique et apaisant de plus de deux heures qui fait le tour de ses influ­ences les plus calmes (track­list en bas d’article).

“Je ne sais pas pourquoi mais depuis que les clubs sont fer­mĂ©s, j’ai envie de ne pro­duire que de la techno.”

Quelle Ă©tait l’in­ten­tion artis­tique der­riĂšre ce pod­cast ? Quelles Ă©mo­tions souhaitais-tu transmettre ?

J’ai jouĂ© ce set au fes­ti­val Ambi­ence Floor of Light­house en Croat­ie en 2019. Jouer ces sets ambi­ent de temps en temps est quelque chose que j’ap­pré­cie beau­coup. C’est com­plĂšte­ment dif­fĂ©rent de jouer pour un dance­floor. L’am­biance y est beau­coup plus vul­nĂ©rable — les petits change­ments d’humeur musi­cale peu­vent avoir de lourds impacts sur l’am­biance gĂ©nĂ©rale et c’est comme si on se tĂ©lé­por­tait soudain totale­ment ailleurs.

Quels sont les artistes impliquĂ©s dans ce pro­jet ? Qui sont-ils pour toi ?

Il y en a telle­ment. Il y a des morceaux de DJ Heal­er, Leif, Skee Mask, Jan Jelinek, Burnt Fried­man, Aphex Twin et bien d’autres grands artistes. Burnt Fried­man, par exem­ple, est l’un de mes pro­duc­teurs prĂ©fĂ©rĂ©s, son son est si spé­cial et vrai­ment inspi­rant pour moi, ses rythmes vien­nent d’une autre planĂšte
 Puis il y a Jan Jelinek qui a sor­ti un LP inti­t­ulĂ© Zwis­chen. C’est un album con­cept gĂ©nial que tout le monde devrait Ă©couter s’il aime les trucs bizarres. Il a essen­tielle­ment dĂ©coupĂ© des inter­views pour en faire des col­lages sonores, mais n’a util­isĂ© que les par­ties oĂč le locu­teur ne par­le pas, ne fait que respir­er ou saisir des mots. Il y a un morceau de cet album dans la derniĂšre par­tie de mon set. C’est un moment trĂšs bizarre (rire) !

Com­ment vois-tu la scĂšne Ă©lec­tron­ique actuelle ?

J’e­spĂšre que, lorsque tout rede­vien­dra nor­mal, on se rende compte aimer davan­tage le club­bing qu’a­vant ; que les gens sor­tiront, quelle que soit la taille des files d’at­tente ; que les soirĂ©es marcheront mĂȘme sans une grosse pro­gram­ma­tion. AprĂšs cette pĂ©ri­ode de sĂ©cher­esse, j’e­spĂšre qu’on rĂ©alis­era Ă  quel point la tech­no embel­lie nos vies. Nous con­naĂźtrons un nou­veau Sum­mer Of Love, cette annĂ©e ou la prochaine, j’en suis sĂ»r.

“Nous con­naĂźtrons un nou­veau Sum­mer Of Love, cette annĂ©e ou la prochaine, j’en suis sĂ»r.”

C’est quoi la prochaine Ă©tape pour toi ? Tes plans pour 2021 ?

AprĂšs mon pre­mier disque solo Waste­land Breaks sur Molten Moods, mon EP Super­son­ic est sor­ti sur RFR Records le 29 jan­vi­er, plus ori­en­tĂ© dance­floor. Je ne sais pas pourquoi mais depuis que les clubs sont fer­mĂ©s, j’ai envie de ne pro­duire que de la tech­no. Je sup­pose que je com­pense la perte de dance­floor, et j’aime vrai­ment ça quelque part. Je tra­vaille sur de nou­veaux titres pour Molten Moods et RFR Records, peut-ĂȘtre que nous ver­rons d’autres sor­ties sur ces labels cette annĂ©e ou l’an­nĂ©e prochaine.

❏

Track­list du podcast :

Schor­re­An­drea Por­cu — Schorre
Water Mem­o­ry 1 — Emi­ly A. Sprague
cĐ»ŃƒŃ‡Đ°ĐčĐœĐŸŃŃ‚ŃŒ — vtgnike
Opales­cence — Sam Hostettler
Leviathan After­math — Jamie Paton
At Last (Becalm­ing The Storm) — DJ Healer
We Are Going Nowhere — DJ Healer
Hexa­gon — Aphex Twin
Blinko — Trux
Pol­ly — Perko
It Can Feel So Good — Zammuto
The Pes­tle (feat. Takeshi Nishi­mo­to) — Burnt Friedman
Ageis­po­lis — Aphex Twin
Loom Dream — Leif
=O — Ploy
Oza — Baaz
Dis­rup­tive Muzak — Sam Kidel
Cer­roverb — Skee Mask
Ses­sion Add — Skee Mask
Hubert Fichte, your jour­ney through life has been full of twists and turns. Please tell us when and where this jour­ney began! — Jan Jelinek
Evo­lu­tion Of The Beast (Autechre Mix) — Palm Skin Productions
Still D_A (Lay Vox Edit) — Atom TM
2 The Dark — DJ Healer

(Vis­itĂ© 399 fois)