© PxHere

Vers un équilibre des revenus générés par le physique et le numérique ?

Ils sont là ! Ces chiffres qui intéressent tant les investis­seurs et les maîtres du busi­ness de la musique en France. Le SNEP a livré, hier, le mar­di 15 mars les revenus générés par l’in­dus­trie musi­cale en France. Pour la cinquième année de suite les revenus augmentent. 

La vente de musique en France a généré plus d’un mil­liards de dol­lars de revenus soit près de 861 mil­lions d’eu­ros en 2021. Un chiffre qui fait certes bien mar­rer les améri­cains et leurs his­toriques 14,99 mil­liards de dol­lars de revenus générés l’an­née dernière mais qui en France mar­que une cinquième année con­séc­u­tive d’aug­men­ta­tion des revenus de l’in­dus­trie musi­cale et une pre­mière aug­men­ta­tion à deux chiffres depuis 20 ans. Les revenus ont aug­men­té de 14,3% par rap­port à 2020 et ses 781 mil­lions de revenus à l’époque. Toute­fois soulignons que cette année-là, la con­som­ma­tion de musique et donc les revenus générés ont été, comme beau­coup de secteurs, des vic­times col­latérales de la pandémie. Entre 2019 et 2020, l’évo­lu­tion n’é­tait que de +0,1%.

 

À lire également
Streaming : ce que les artistes gagnent est “pitoyable”

 

Ces derniers chiffres sont d’au­tant plus encour­ageants que tous les seg­ments du marché de la musique prof­i­tent de cette crois­sance des revenus. Dans son rap­port, la SNEP par­le même de résul­tats “indi­ca­teurs de l’évolution tou­jours con­stante des modes de con­som­ma­tion de la musique” et “d’usages franche­ment mixtes”. Les revenus liés au stream­ing ont aug­men­té de 13% quand les revenus du physique (CD et vinyles) ont aug­men­té de 21%. Alors fini la mort du disque ? En tout cas les ventes physiques obti­en­nent entre 2020 et 2021 une pre­mière aug­men­ta­tion sig­ni­fica­tive depuis l’his­torique année 2002 et ses 1432 mil­liards de revenus générés par la vente physique. Mais ne nous y méprenons pas, la con­som­ma­tion du numérique reste large­ment majori­taire avec ses 506 mil­lions d’eu­ros générés soit plus du dou­ble des ventes CD et vinyles et leur 223 mil­lions d’eu­ros générés.

Snep

Quant à elle, la con­som­ma­tion de musique via le stream­ing payant a bon­dit de 15,4% par rap­port à 2020 et représente en 2021, 97% des revenus liés au numérique. Le stream­ing payant con­quiert de plus en plus chaque tranche d’âge de la pop­u­la­tion, un point posi­tif puisque le stream­ing reste aujour­d’hui la source de revenu la plus impor­tante. Les parts des per­son­nes de chaque tranch­es d’âge qui ne con­som­ment pas encore la musique via le stream­ing payant lais­sent encore entrevoir une marge de pro­gres­sion impor­tante et ras­sur­ante sur le long terme. Même si comme on l’a vu par le passé, les revenus liés au stream­ing n’as­surent pas encore une sta­bil­ité suff­isante aux artistes. C’est pour quand alors ?

SNEP

(Vis­ité 294 fois)