Skip to main content
21 septembre 2018

Vitalic ressuscite son alias techno Dima pour sortir « Sounds Of Life », un EP nerveux

par Corentin Fraisse

Avant l’explosion de son EP Poney en 2001, Vitalic avait déjà eu une vie de producteur bien remplie, sous son pseudo Dima. Dix-huit ans après Copy Kills Music, sa dernière sortie sous cet alias, Pascal Arbez-Nicolas est en train de sortir de terre le nom de Dima sur son propre label Citizen Records. Et c’est pour la bonne cause : il prépare une tournée de lives et dévoile aujourd’hui l’EP Sounds Of Life.

Dima s’est épanoui au cœur de la scène rave française à la toute fin du siècle dernier. « C’était un projet techno basé sur l’énergie, explique l’intéressé. Une sorte de projet fou avec de la musique sombre et cérébrale« . Alors Pascal a eu envie de réveiller Dima, dont le son s’avère plus dur, plus âpre que celui de Vitalic. Dans cet EP de quatre titres, il utilise les sons puissants et les textures épaisses des synthés Modal 008Arturia MatrixBrute et un tout nouveau Novation Peak… Utiliser des machines modernes, pour revenir vingt ans dans le passé. Premier extrait publié, le titre « Sounds Of Life » est par endroits très similaire aux productions habituelles de Vitalic. Le morceau installe d’abord une rythmique accidentée, avant le grand débarquement des cloches, de synthés métalliques et de boucles acides.

Un morceau qui tranche avec le reste de l’EP, sensiblement différent : « Washing Machine » semble tout droit sorti des 90’s, avec ce son de hangar et un soupçon de trance cachée dans les arpèges… « Tushuss » est un titre efficace taillé pour les dancefloors, exactement à mi-chemin entre dance et techno, tandis que « Just Like In 1998 » est un voyage dans le temps quasi-immédiat : ligne de basse discrète et obsédante, obsession pour les percussions et des voix ténébreuses sur le break, qui renvoient l’auditeur à la douce époque des raves.

Alors poncez ce nouvel EP nerveux et accueillez comme il se doit le retour (pour durer?) du roi Dima. Retrouvez Vitalic/Dima au Rex Club le 27 septembre, ou au Rooftop 2 des Terrasses du Port de Marseille le 28. Plus d’infos sur sa page Facebook.

Visited 75 times, 1 visit(s) today