Capture d'écran du trailer

Voir : l’époustouflant trailer de Dune avec Pink Floyd en bande-son

Elle est enfin sor­tie. Les fans de science-fiction attendaient avec impa­tience la bande-annonce de Dune, le prochain film du cana­di­en Denis Vil­leneuve qui paraî­tra le 18 novem­bre prochain. Dans cette claque de trois min­utes, il ressus­cite « Eclipse » des Pink Floyd, du mythique album The Dark Side Of The Moon paru 1973, et hon­ore au pas­sage Jodor­ows­ki.

L’his­toire est belle : en 1973, Ale­jan­dro Jodor­ows­ki tra­vaille sur l’adap­ta­tion du clas­sique de la lit­téra­ture écrit par Frank Her­bert. Le cinéaste chilien voit grand puisqu’il con­tacte les Pink Floyd pour la bande-son : « J’ai débar­qué dans le stu­dio pen­dant leur pause déje­uner, racon­te le cinéaste. Ils n’ont pas levé la tête de leur ham­burg­ers pen­dant que je leur expli­quais l’hon­neur qu’ils auraient à faire par­tie d’un tel film. J’ai pris leur atti­tude pour un affront et me suis mis à les engueuler comme du pois­son pour­ri. Ils ont enfin cessé de rumin­er et m’ont don­né leur accord ». De décon­v­enues en décon­v­enues (voir Jodor­owsky’s Dune, le doc­u­men­taire rela­tant les couliss­es de la pro­duc­tion), l’œuvre ne ver­ra jamais le jour et sera reprise en 1984 par David Lynch (qui sera un véri­ta­ble échec com­mer­cial).

47 ans après, com­ment ne pas voir le clin d’œil de Vil­leneuve (Pre­mier con­tact, Blade Run­ner 2049) à « Jodo » à l’é­coute d’« Eclipse ». Dans ce trail­er, on peut enten­dre les paroles : « All that you touch, And all that you see, All that you taste, All you feel » qui n’ont pas man­qué de faire vibr­er la toile.

En août dernier, Jodor­ows­ki émet­tait des doutes sur cette nou­velle adap­ta­tion à Indiewire : « Dune est un livre qui ressem­ble à Proust. C’est de la science-fiction mais c’est très, très lit­téraire. Ce n’est pas la même chose, c’est impos­si­ble à faire », bien qu’il ajoutait qu’il irait le voir « avec plaisir ». S’il sem­ble dubi­tatif, peut-être a‑t-il appré­cié ce clin d’œil musi­cal, ou pas.


(Vis­ité 28 511 fois)