Skip to main content
© Lucie Hugary
24 mars 2023

14 ans après, Teki Latex sort un nouveau rap, en feat avec un ancien de la Star Ac’

par Marion Sammarcelli

Avant de mixer de la musique électronique Teki Latex, -Julien Pradeyrol de son vrai nom- avait une carrière de rappeur. Après 14 ans sans avoir entendu son flow, il reprend son rôle de MC le temps du single « J’en sais rien », avec Jérémy Chatelain, pour notre plus grand plaisir. 

Teki Latex n’a pas toujours squatté les platines. Vous le savez sûrement, avant d’être DJ et de faire chauffer grand nombre de dancefloors, il évoluait dans le groupe de rap indé TTC (Tekilatex-Tidoberman-Cuizinier). En 2009, il prend sa retraite de rappeur et se consacre complètement à la musique électronique. Mais rebondissement : 14 ans plus tard donc, le 24 mars 2023, il dévoile le single « J’en sais rien » sur le label Jeune à Jamais.

Une autre surprise se cache dans ce morceau. Après le retour de Georges-Alain Jones sur nos écrans de télévisions, Jérémy Châtelain – ex-candidat de la Star Academy 2 passé ensuite chez Ed Banger – se remet à la chanson avec Teki Latex. On décortique pour vous la rencontre de ces deux univers qui est, pour le moins, surprenante.

 

Deux morceaux en un

En écoutant « J’en sais rien », on remarque que deux chansons se superposent. En fond, Jérémy Chatelain susurre et chante sur une instru’ de variété des années 1980 à base de synthés édulcorés, tandis que Teki Latex pose ses paroles incisives par-dessus. Si au premier abord, on se demande ce qui leur est passé par la tête, tout est en réalité bien réfléchi. Sur un post Instagram, Teki Latex explique qu’il s’agit d’une inspiration d’un morceau de Ghost Face Killah, qui a la même structure : « Holla ». Sur ce track, le rap se superpose -non pas sur un sample- mais sur une chanson entière des Delfonics.

 

 

Il explique alors : « Je me suis dit « et si je faisais un morceau dans ce style, en posant par dessus un slow de variété 80s ? » Puis j’ai décidé de pousser le bouchon encore plus loin : « Je sais écrire de la pop, et si je m’associais à mon vieil ami Jérémy Chatelain pour créer une véritable chanson de variété à la sonorité vintage 80’s ? » Et c’est chose faite.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Uncle Baby Latex (@tekilatex)

 

Côté paroles, on retrouve la marque de fabrique de Teki Latex en tant que rappeur : l’egotrip conquérant. Avec un refrain entêtant, il clame une ode à lui-même : « Qui peut rapper comme Tek’ ? / J’en sais rien. / Qui peut mixer comme Tek’ ? / J’en sais rien. / Qui peut briller comme Tek’ ? / J’en sais rien. » Vous allez voir, ça rentre dans la tête. Bonne écoute !

 

Visited 700 times, 1 visit(s) today