Skip to main content
© Sarah Bastin
8 juillet 2024

5 questions aux Nuits Secrètes, avant l’édition 2024

par Marie Courtès

Le festival Nuits Secrètes approche à grand pas (12, 13 et 14 juillet 2024) ! On a posé 5 questions à Ambre-Charlotte Grattepanche, directrice com’ du festival pour mieux comprendre ce qu’il s’y trame.

 

———-

 

Le festival Nuits Secrètes est devenu célèbre pour ses Parcours secrets, tu peux nous en parler ?

Ambre-Charlotte Grattepanche : Les Parcours secrets c’est une promesse. Ce sont des concerts où le public ne sait ni ce qu’il va voir, ni où il va le voir, sans avoir une idée de l’esthétique des parcours !

En terme de programmation, c’est un bonheur : on s’amuse, on bouge les lignes et on est très fiers de valoriser nos territoires. Cette année, nous avons six parcours avec des esthétiques radicalement différentes. Il y a du rap, de la musique classique, un projet complètement absurde… On a un artiste qui vient notamment présenter son album et qui sera en feat avec d’autres noms à l’affiche du festival.

Les chanteurs.es appréhendent souvent les Parcours secrets. Je me souviens en 2015, lorsque Juliette Armanet avait été invitée à en faire un, elle était hyper stressée. Après le festival, elle nous a envoyé une longue lettre pour nous remercier pour cette expérience, car elle crée une relation privilégiée entre le public et le.a musicien.ne.

nuits secrètes

Eddy de Pretto © Rémi DEBREU

 

C’est quoi l’histoire des Parcours secrets ? 

Ambre-Charlotte Grattepanche : Ils sont nés il y a vingt ans, en même temps que la création du festival. Le fonctionnement du parcours a beaucoup évolué. Avant on emmenait le public dans un bus complètement plongé dans le noir. Ensuite, on l’a fait à pied ou à vélo. On a fait des parcours dans des églises, des étangs, des musées mais aussi chez des particuliers. On a peu de fois l’occasion de voir par exemple Parcels dans une église avec 150 personnes !

 

Quelle est la volonté derrière ces parcours ? 

Ambre-Charlotte Grattepanche : On veut forcer les gens à être curieux, sortir des sentiers battus, de leur zone de confort. La volonté est de créer des moments hors du temps entre différentes personnes. Là on revient de Dunkerque, il y avait un Parcours secret dans le cadre de notre autre festival La Bonne Aventure.

On a fait un parcours dans un ancien chantier naval avec Clara Ysé qui, à la dernière minute, a décidé de faire le concert en piano-voix, pas amplifié. C’était incroyable, tout le monde était en larmes. C’est des bulles d’airs qu’on essaie d’offrir à toutes et tous.

 

Également sur Tsugi : Jeff Mills, l’interview 100% Detroit

 

Les Nuits Secrètes portent bien leur nom, votre communication reste très discrète. Pourquoi cultiver une forme de mystère ? 

A-C Grattepanche : On souhaite faire venir les personnes sur nos terres dans l’Avesnois (Hauts-de-France). On veut piquer la curiosité du public, montrer que la ruralité a encore de belles choses à offrir et qu’il y a des personnes qui se battent pour proposer des démarches artistiques différentes. On veut prouver que tout ne se situe pas en ville !

 

Quelles actions mettez-vous en place pour agir sur l’impact environnemental du festival ? 

A-C Grattepanche : On essaie d’encourager les festivaliers à privilégier au maximum le covoiturage ou le train. Sur le site, nous avons instauré une « green team » spécialement dédiée à la gestion des déchets. Et pour la nourriture, on travaille à l’écriture d’une charte de restauration pour garantir une alimentation équilibrée, la plus locale possible et issue d’une agriculture bio/raisonnée.

 

Pourrais-tu nous raconter une anecdote sur le festival qui te tient à coeur ? 

A-C Grattepanche : Les parcours secrets, je les vis depuis que j’ai six ans ! (Rire) Même si je dormais sur une banquette, ça m’a pas mal bercée ! Après avoir passé des concerts sur les épaules de mon père, j’ai fait mon stage de 3ème aux Nuits Secrètes, puis mes études m’ont amenée à devenir la directrice com’ du festival. Mais le festival a aussi touché le public… On a des bébés Nuits Secrètes !

 

À lire sur tsugi.fr : Nuits Secrètes : on décrypte la prog 2024
Visited 122 times, 1 visit(s) today