Skip to main content
© Antoine J
28 février 2022

Alerte aux piqûres de GHB en club

par Antoine Gailhanou

Le public fait son retour en club ; malheureusement, les prédateurs sexuels aussi. Si le GHB reste toujours la drogue la plus utilisée, l’administration par piqûre est quant à elle une nouveauté alarmante.

À l’automne dernier, les médias anglais avertissaient sur l’emploi de seringues pour droguer des jeunes femmes en boîte de nuit. Dans le pays, 56 injections de GHB en club ont déjà été confirmées, pour plus de 1300 signalements opérés. De nouveaux cas ont également été signalés en février. Le phénomène semble désormais toucher la France, et notamment Nantes. Dans la nuit du 24 au 25 février, le Warehouse fêtait sa réouverture. Mais vers 10h du matin, une mauvaise nouvelle est venue ternir la fête : une dizaine de jeunes femmes se sont adressés à la direction du lieu pour signaler maux de tête, vomissements, ainsi qu’une piqûre au bras ou à la cuisse.

À lire également
Traque du GHB en soirée : une histoire qui se répète

Si la présence de seringues n’a pas pu être confirmée, les soupçons sont forts. La salle nantaise a ainsi renforcé sa sécurité, avec l’ajout de caméras de surveillance, et un contrôle renforcé à la sortie. Une enquête a également été ouverte, suite à la plainte de trois des victimes. De premiers cas avait également été signalé en novembre à Laval ou Angers, sans que l’information ne puisse être confirmée. La circulation continue du GHB était également à l’origine du mouvement #BalanceTonBar à l’automne dernier, tandis que le gouvernement a annoncé un plan visant à renforcer les sanctions autour de cette drogue. Pourtant, certains remettent en cause l’existence de cette pratique, comme le psychologue anglais Robert Bartholomew. Il parle même d’une légende urbaine, liée à une vague d’anxiété, et met en doute la possibilité de piquer une personne à son insu. Quoi qu’il en soit, la vigilance reste de mise face à une drogue qui, depuis déjà trop longtemps, vient gâcher la fête.

Visited 41 times, 1 visit(s) today