Skip to main content
©En Lutte ! / Hiatus Kaiyote / Jerge
28 juin 2024

Compil’ NFP, Jerge, Hiatus Kaiyote…Les projets de la semaine

par Olivia Beaussier

Aujourd’hui, c’est vendredi, il fait chaud, il fait beau… C’est le temps parfait pour faire la sieste dans un parc à la pause du midi, écouteurs dans les oreilles ! Et ça tombe bien, car aujourd’hui, comme tous les vendredis, Tsugi fait sa sélection des sorties de la semaine. Au programme : une compilation antifasciste pour un monde meilleur, Michel, Washed Out, Jerge, Spilly Cave, Yvnnis, Tsunami Recordings et Hiatus Kaiyote.

 

V/A – EN LUTTE (Compilation antifasciste pour un monde meilleur)

Après le score du Rassemblement National aux élections européennes (31,37%) et l’annonce de la dissolution de l’Assemblé Nationale par Emmanuel Macron, le monde de la musique a répondu à la mobilisation contre l’extrême droite lancée par le Nouveau Front Populaire (on vous en parlait plus ici). Le Front des Musiques Indépendantes a donc décidé de rétorquer de la façon la plus musicale possible en sortant une compilation antifasciste pour un monde meilleur !

59 artistes français-e de tout horizon se sont pris au jeu comme The Psychotic Monks, Lysistrata, Belvoir, Bracco, Astéréotypie, Special Friend, Warrietta, Fleur Bleu.e, MSS FRNCE, Veik, The Feeling of Love… Elle est disponible en écoute libre sur Bandcamp ou téléchargeable. Tous les revenus générés par cette compilation seront redistribués à des associations qui luttent sur le terrain pour des valeurs anticolonialistes, antiracistes, anticapitalistes, anti-validistes, anti-classistes, écologistes, féministes et queer.

 

 Michel – Les Orties

Après un début de carrière musicale mouvementé marqué par la sortie de trois EPs en deux ans, Michel a profité de l’atténuation de son effervescence pour prendre une pause nécessaire. Trois ans après Presque Nekete, l’artiste au nom de scène des plus communs revient avec son mélange de rap et de deep-house des plus originaux. Dans Les Orties, Michel, en plus de s’être laissé pousser les cheveux, est revenu trouver l’inspiration à la source, c’est-à-dire à lui-même. Mission réussie : l’EP est plus personnel, on découvre réellement « le vrai Michel ».

 

Washed Out – Notes fom a Quiet Life

Par Abel Caron

Washed Out revient pour son cinquième album « Notes from a Quiet Life », annoncé par le single ‘Waking Up’, le morceau phare de l’album. L’artiste prend généralement plusieurs années entre chaque album, il les conceptualise comme une découverte d’un moment de sa vie, comme s’il se livrait à son journal intime.

Pour celui-là, Washed Out voulait retourner à une vie plus simple, loin de la réalité de star et de ces tournées, pour être auprès de sa famille, c’est pour ça qu’il a quitté Atlanta pour sa campagne d’enfance en Géorgie. Dans ce nouvel environnement proche de la nature Il ressent une plus grande liberté, ce qui se reflète par le côté minimaliste des morceaux qui nous plonge dans ses émotions. Sa voix nous immerge dans des paysages sonores où les frontières sont intemporelles.

 

Jerge – Stadium 222

Premier projet solo pour le guitariste et producteur hyperactif qu’est Jerge. Le « J » du trio PPJ est aussi co-producteur de Myd, et est à l’origine du fameux riff de guitare dans « The Sun« . Sur cet EP – dont l’illustration est signée Gaspard Augé, ça vaut l’anecdote – l’artiste mélange la guitare rock qu’il maîtrise parfaitement à des productions électroniques. On se laisse emporter dans des airs de rock 70’s, puis surprendre sur une boucle électronique fait à partir d’un rythme à la batterie. Jerge maîtrise le rétrofuturisme, c’est le moins qu’on puisse dire !

 

Spilly Cave – Super

Le jazzman le plus gen-Z du moment a frappé. Spilly Cave fait du jazz une musique empreint de pop culture. Tout en incorporant des touches de pop, une voix douce, et des petits riffs de guitare alléchants sur ses chansons, le jeune artiste ne perd pas la main sur des rythmiques jazzy. On souligne aussi ses clips et autres courtes vidéos sur Instagram où il explique tel un geek comment fonctionne sa musique. À défaut de paraître un poil ringard, on ne peut qu’affirmer : l’univers de Spilly Cave est vraiment super.

 

Yvnnis – SCORE!

Par Abel Caron

Yvnnis sort SCORE!, un quatre titres qu’il n’avait pas annoncé, et c’est ça qu’on aime. L’orange et le bleu de la pochette rappellent le Pop Art des années 1960 aux couleurs chaudes annonçant un été ensoleillé. Qu’est-ce qu’un projet de Yvnnis sans son fidèle beatmaker lilchick ? lilchick signe toutes les prods du projet. Elles sont toutes différentes et montre la palette artistique de l’artiste. Notre coup de cœur est « Atari » à l’ambiance brésilienne, très estival. Une première pour Yvnnis sur ce type de prods, et il fait très bien.

 

V/A – Tai.no.a II [Tsunami Recordings]

Le label de la DJ et productrice Lisa More, Tsunami Recordings, sort un nouveau V/A. Réunissant des artistes issus de la scène alternative, ce V/A sonne trance, dubstep, folk, mais surtout expérimental. On y retrouve des artistes comme Khey Mysterĩo, GLASS, PJ Horny, évidemment Lisa More, et bien d’autres. Oreilles bien ouvertes et tympans prêts à recevoir des sons hors des codes musicaux traditionnels. Laissez-vous prendre au trip !

 

Hiatus Kaiyote – Love Heart Cheat Code [Brainfeeder/Ninja Tune]

Par Corentin Fraisse

Le onze titres du quatuor australien surdoué se nomme Love Heart Cheat Code et nous embarquent dans une soul cosmique. L’album est souvent porté par la chanteuse-guitariste Nai Palm, solide sur ses appuis. Sa voix transpire la soul et s’aventure avec une technique impressionnante, incisive et saisissante. Mais qu’on ne s’y trompe pas : ses compères lui offrent le meilleur terrain de jeu. Le duo basse-batterie (Paul Bender-Perrin Moss) est redoutable, d’autant plus qu’il est saupoudré d’incursions jazz (‘How to meet yourself’) ou électroniques par Simon Mavin aux claviers.

Et puis, un des périls du genre musical est évité : les virtuosités et solos ne sont pas là pour prouver. C’est technique, tout en étant au service du collectif. Preuve qu’on peut composer du polyrythmique ou tenter des harmonies audacieuses, tout en étant divertissant (coucou Jacob Collier). Un album au comble de la neo soul dans ce qu’elle a de plus jouissif, pleine d’âme et d’envies de liberté.

Visited 415 times, 3 visit(s) today