Découvertes musicales, rencontres et projections aux Inrocks Festival

Un nou­veau ter­rain de jeu. Depuis sa créa­tion en 1988, Les Inrocks Fes­ti­val par­courait la France en mélangeant têtes d’af­fiche inter­na­tionales et petits groupes émer­gents passés dans les colonnes du mag­a­zine. C’est ain­si que Blur, Oasis ou encore PJ Har­vey ont joué chez nous, bien avant leur renom­mée mon­di­ale. Or, l’an­née dernière, le fes­ti­val a changé de for­mule pour s’ou­vrir à de nou­veaux univers. Désor­mais, les con­certs posent leurs valis­es à la Gaîté Lyrique unique­ment et cohab­itent avec expo­si­tions, pro­jec­tions et con­férences.

Du 21 au 25 novem­bre, le thème de cette 31ème édi­tion sera “Fête / Faîtes”. Mal­gré tous ces change­ments, l’humeur reste à la fête et la musique ne demeure pas en reste : Miossec, récent rédac­teur en chef invité d’un numéro du mag­a­zine, se pose en tête d’af­fiche aux côtés de la folk de John Grant et du lover Myth Syz­er. Le reste se classera plutôt dans l’on­glet décou­vertes avec le duo stéphanois Ter­renoire, le r’n’b en franglais de Lolo Zouaï, les punks queers Queen Zee, la pop cal­i­forni­enne de Cuco, le touche-à-tout Johan Papa­con­stan­ti­no mais aus­si Loud, Octa­vian, Krisy et Duck­wrth pour un same­di soir spé­cial rap. Mais qui dit Inrock­upt­ibles, dit for­cé­ment rock avec les psy­chédéliques W.H. Lung tout droit venus de Man­ches­ter ou bien un joli aperçu de la scène irlandaise avec Fontaines D.C. et TOUTS.

Pour le reste, courts et longs-métrages seront pro­jetés en avant-première, comme L’Été du réal­isa­teur russe Kir­ill Sere­bren­nikov, sélec­tion offi­cielle du dernier Fes­ti­val de Cannes. Sont égale­ment prévues des ren­con­tres avec Bon­nie Banane, Pedro Win­ter, Chas­sol et bien d’autres. Fany Cor­ral, à la tête du défunt label mil­i­tant Kill The DJ et Rag, DJ et direc­trice artis­tique du col­lec­tif Barbi(e)turix inter­vien­dront au cours d’un état des lieux des nuits les­bi­ennes à Paris, onze ans après la fer­me­ture du Pulp. Une pierre, deux coups, le chanteur Johan Papa­con­stan­ti­no exposera quant à lui ses pro­pres pein­tures, autour d’une sélec­tion de la qua­trième édi­tion de l’Exposition inter­na­tionale des étu­di­ants en école d’art.

Retrou­vez l’in­té­gral­ité de la pro­gram­ma­tion ci-dessous :

Plus d’in­for­ma­tions sur le site du fes­ti­val

(Vis­ité 175 fois)