Skip to main content
16 février 2024

Idles, Charlie Motto, Blowsom… Les projets de la semaine

par Léa Crétal

C’est vendredi, c’est jour de sortie ! Alors comme à notre habitude, on vous a concocté une petite sélection de projets sortis cette semaine, à écouter pendant le week-end. L’occasion de renouveler vos vieilles playlists immuables, avec les retours de Idles, Charlie Motto, le premier album de Blowsom (après une série d’EPs), la queen of shatta Maureen et l’hyperpop de Maud

 

Charlie Motto Citadelle 

Pour son premier EP, Charlie Motto, lauréate du Fair 2023, fait une proposition artistique singulière hors des sentiers battus. Parée de sa délicieuse voix de tête, la chanteuse livre un pop lyrique et fantastique, faite de mélodies pop, d’autotune et de voix pitchées. Elle propose son univers tel quel, décalé et atypique, sans chercher à farder ni à conformer sa musique. En osant ce risque, Charlie Motto dégage une patte unique, qui se distingue au milieu de l’océan de sorties musicales, signe de proposition novatrice. Chapeau tiré.


Blowsom – Ok romance!

Ok romance!, c’est le genre d’album indie-pop qui pourrait faire office de BO d’une série adolescente romantique. Attention, ceci n’est pas un reproche, bien au contraire : il nous rappelle qu’on est tous et toutes le personnage principal de notre vie. Avec ses paroles en anglais, ses lignes de guitare oniriques, les basses toujours très rondes et son ambiance californienne, Blowsom raconte son amour pour Nancy (son ex, pas la ville) à qui il dédie l’album dès le premier track : « Hey Nancy it’s me. I just sent you the link of the album I wrote about you. » L’a-t-elle finalement écouté? On veut savoir!!!


Idles – Tangk

Par Valentin Allain

A-t-on affaire aux hippies les plus énervés d’Angleterre ou au groupe de post-punk le plus doux de sa génération? Une chose est sûre, l’amour est (encore) omniprésent sur ce cinquième album de IDLES. À tel point que dès le second morceau, ‘Gift Horse’, on peut se demander si Joe Talbot n’a pas troqué sa chemisette contre les habits d’évangéliste lorsqu’on l’entend chanter « all is love and love is all » pendant que Jon Beavis nous tabasse la tronche à coups de pédale grosse caisse.

Sur ‘Roy’, IDLES donne un supplément d’âme à sa musique, une teinte plus blues, un gospel habité qui vient tutoyer le registre de la chanson d’amour. Une incursion également vers la pop, à la fois dans les paroles de Talbot, mais aussi, et c’est plus surprenant, dans les compositions de Mark Bowen, dont la guitare est ici moins tranchante. (La suite à lire dans le Tsugi 167)

Maureen – BAD QUEEN

Par Olivia Beaussier 

Ding Dong ! Maureen (qui nous avait fait forte impression à We Love Green) sort son premier EP. Celle qui avait tout cassé en 2022 avec « Tic » vient encore le prouver avec BAD QUEEN. Elle s’est imposée comme la nouvelle reine du shatta (style martiniquais influencé le dancehall jamaïcain, le hip hop, les musiques électroniques, mais aussi les musiques locales tel que le bèlè) et compte bien le rester. Avec ses basses imposantes et ses paroles tranchantes centrées sur le sexe, Maureen domine le style. Encore une fois, elle offre un album fait pour danser bien comme il faut. Une ode à l’amusement, à la fête quoi.

Maud – The Love That Remains

Si le phénomène hyperpop ne vous a pas encore convaincus, Maud a de bonne chance d’y remédier. Dans son album The love that remains, la chanteuse norvégienne a réuni la recette gagnante de ce nouveau genre musical : nappes célestes, voix enchanteresses pitchées au max et instrumentales électroniques. On y retrouve de la house up-tempo (‘Will I Ever Love Again’), de l’ambient (‘Remembrance’), des breaks (‘Back To Myself’) et aussi une pincée d’acid-techno (‘Remind Me’).

Visited 594 times, 1 visit(s) today