Le club culte de techno Robert Johnson lance une série de mixes d’archives avec Lena Willikens

Comme si vous y étiez, ou presque. Robert John­son — le club culte de la scène tech­no situé à côté de Franc­fort — lance aujourd’hui une nou­velle série de mix­es inti­t­ulée Robert John­son Archives. Pub­liée via Live From Robert John­son, le label qu’opère la boîte, la nou­veauté com­pren­dra des enreg­istrements de sets livrés par les DJs qui s’y pro­duisent. Un con­cept promet­teur pour ce lieu qui accueille sou­vent les fig­ures phares de l’industrie comme Ricar­do Vil­lalo­bos ou Mar­cel Dettmann.

Mais la pre­mière à se lancer n’est nul autre que Lena Wil­likens. La DJ alle­mande — instal­lée à Ams­ter­dam — s’y est en effet pro­duite pas plus tard qu’hier soir, le 26 févri­er. Et à peine ter­miné, le mix est donc d’ores déjà disponible en écoute. Pen­dant plus de 2h30, la musi­ci­enne offre des pro­duc­tions sou­vent breakées et gar­nies de bass­es acid. Une sélec­tion éclec­tique, dans laque­lle on retrou­ve autant des titres rich­es en per­cus­sions que min­i­mal­istes au pos­si­ble. Mais avec une con­stante : de l’expérimentation en dose mas­sive, avec des sonorités sou­vent lo‐fi ou dis­tor­dues et des enchaîne­ments par­fois inat­ten­dus entre sam­ples anciens et tech­no som­bre.

(Vis­ité 243 fois)