Skip to main content
27 juillet 2023

Les Escales : 10 projets émergents du monde entier pour le Globe Trotter #2

par Théo Lilin

Pour sa deuxième édition, le projet Globe Trotter du festival Les Escales à Saint Nazaire invite des artistes de quatre coins du globe, sélectionnés parmi plusieurs festivals étrangers, à se représenter sur scène. On regarde dans le hublot ce qui attend les festivaliers. 

Faites un double noeud à vos lacets,  vissez votre sac à dos sur vos épaules et remplissez vos gourdes à ras bord, on part en voyage. Non, on ne refait pas le starter pack du bon festivalier, on s’apprête juste à assister aux prestations de la scène Globe Trotter, aux Escales. Pour sa deuxième édition, le projet, diligenté par le festival situé à Saint-Nazaire, invite dix artistes venus des quatre coins du globe pour faire rayonner les musiques du monde. Fruit d’une collaboration avec neuf autres festivals étrangers, tous les continents sont représentés. De l’Afrique à l’Asie, en passant par l’Australie, le projet Globe Trotter offre tout une palette musicale et des artistes prometteurs.

 

Adomaa

Sur des airs de soul, Adomaa -de son vrai prénom Joy Onyinyechukwu Adomaa Serwaa Adjeman- hypnotise l’auditoire. Originaire du Ghana et du Nigeria, l’artiste envoie des mélodies apaisantes qui rappellent Yael Naïm, complétées par des teintes de jazz et de pop plus qu’agréables. La performeuse et actrice, qui décrit son style comme de l’afro-jazz, risque bien d’enchaîner les titres de son dernier projet, Becoming Adomaa, sorti en novembre dernier. Pour décrire le plus justement sa musique, on peut dire qu’Adomaa est le genre d’artiste qui donne envie à la foule de faire des grands mouvements de bras en rythme. Le programme idéal pour commencer la soirée tout en douceur. Elle sera sur la scène Espadon les 28 et 29 juillet, respectivement à 19h15 et 20h30.

 

Closet Yi

Après avoir mis le feu aux clubs les plus réputés de Séoul -on revient sur la scène underground coréenne dans le dernier numéro du mag– comme le Pistil, Closet Yi fait escale à Saint Nazaire. Elle qui allie avec justesse techno de Detroit et vibes house s’apprête à retourner le Club 360, la scène dédiée aux musiques électroniques. On s’y retrouve les 28 et 29 juillet. En guise d’échauffement, on vous suggère de (re)voir sa session Boiler Room à Séoul en B2B avec Naone.

Jéssica Caitano & Radiola Serra Alta

Quand l’électro-futuriste rencontre du rap militant, ça donne le trio Jéssica Caitano & Radiola Serra Alta. Le duo masqué -Veinha et Careta-, avide d’électronique frénétique mixée à des voix et des percussions, est complété par la voix de la chanteuse-rappeuse Jéssica Caitano, pour produire un joli mélange tout droit venu du nord-est du Brésil. A ne pas manquer sur la scène Estuaire les 29 et 30 juillet. 

 

Kenya20hz

Il fera très chaud sur la scène Club 360 du festival Les Escales les 28 et 30 juillet. La faute à la Brésilienne Kenza20hz, qui compte bien imposer sa techno, aussi brutale que frénétique, et transformer le festival en une immense rave. La DJ et productrice risque bien d’enflammer la foule comme elle l’a fait récemment pour sa session HÖR.

 

KIKI

Retour en Asie avec le groupe originaire de Bangkok KIKI. Derrière ce petit nom mignon, trois artistes à l’origine d’une pop sucrée et festive, rythmée par des guitares et des synthés. Après un premier single en 2021, ”My world”, et des concerts qui s’enchainent, le trio va enchanter la scène Espadon des Escales les 29 et 30 juillet.

 

Teen Jesus and the Jean Teasers

Les quatre australiennes de Teen Jesus and the Jean Teasers ressuscitent à merveille le style grunge -genre apparu dans les années 1980, mêlant heavy metal et punk-. Entre deux titres punk-rock bien véner se glissent tout de même quelques mélodies plus douces, dirigées par la voix puissante d’Anna Ryant, la chanteuse du groupe. On le retrouve sur la scène de l’Espadon les 28 et 29 juillet.

 

The Boondocks

Cap désormais vers l’Estonie, d’où The Boondocks est originaire. Les quatre artistes se forment en 2012 pour créer un groupe 100% rock, aux rythmes incandescents et aux notes de guitares électriques saturées. Le quatuor -qui a remporté un prix pour leur quatrième album aux Estonian Music 2022– compte bien enflammer la scène de l’Estuaire les 28 et 30 juillet avec du bon vieux rock comme on aime !

 

Postcards

C’est à Beyrouth que s’est formé le trio Postcards. Infusé à la culture pop-rock, le groupe marque par ses mélodies mélancoliques et peut rappeler à certains endroits le spleen de London Grammar. Après le festival Beirut & Beyond, le groupe s’arrête donc à Saint Nazaire, les 28 et 29 juillet sur la scène Estuaire.

 

Sangjaru

Le groupe Sangjaru fait figure d’OVNI dans cette programmation, tant leur proposition détone par son originalité. Le trio s’applique a mélanger musique traditionnelle coréenne -d’où ils sont originaires- et courants musicaux du monde entier. Le tout laisse peu de place à l’impassibilité et promet un vrai moment de live aux Escales de Saint-Nazaire. Sangjaru est donc à découvrir absolument les 28 et 30 juillet sur la scène Estuaire.

 

Zenobia

On referme cette programmation avec le duo électrique palestinien Zenobia, composé de Nasser Halahlih et Isam Elias. Le groupe, qui a signé chez Acid Arab Records, va s’occuper d’hypnotiser les festivaliers, à grands coups de synthés, de vibes pop arabe et de transe. Pour Zenobia, ça sera l’occasion d’envoyer dans les enceintes leur dernier EP Warriors Never Die, couplé à leurs meilleurs tracks. Le duo est à retrouver les 28 et 29 juillet au Club 360.

 

Pour retrouver les dix projets, une solution ; rendez-vous au Festival Les Escales et retrouvez la programmation du Globe Trotter #2.

Visited 31 times, 1 visit(s) today