Skip to main content
Via le clip YouTube de "Nothing To Declare"
11 janvier 2024

MGMT invite la Vénus de Milo dans son nouveau clip

par Olivia Beaussier

Dans un clip plein de poésie, MGMT reproduit sa propre Vénus de Milo. Après 6 ans d’absence, le groupe anglais sort « Nothing To Declare », le troisième single de leur album à venir. Voyons ce qui se cache derrière ce « rien à déclarer ».

Le clip porte complètement le single. Il met en scène Inga Petry, une militante pour les droits des personnes en situation d’handicap (elle-même est née sans bras). On suit la jeune femme lors d’un voyage à Paris. Réalisé par Joey Frank, le film nous met à la fois dans la position de ces parisiens indiscrets, et à la fois nous rapproche de son quotidien, nous projetant en plein cœur de son intimité saisissante.

Si vous préférez Deezer ou Spotify

Inga finit sa balade parisienne au Louvre, face à la Vénus de Milo. Un joli parallèle qui marque le clip. Dans une interview accordée à Pitchfork, Inga revient sur la signification de cette chanson. Selon elle, La Vénus de Milo a toujours été « en miroir de ma vie ». Cette statue sans bras est adorée et vénérée, pourtant personne ne connait son passé. Elle n’a pas à se justifier de ne pas avoir de bras, elle reste l’idéale de beauté féminin, elle n’a rien à déclarer.

C’est aussi le message que porte la chanson. Dans un folk plein de poésie, MGMT joue sur la mélancholie. Le groupe chante « The world’s my Fine de Claire » (« Le monde est ma Fine de Claire ») – une espèce d’huître. Les musiciens disent vouloir faire de leur vie quelque chose d’unique, comme la perle rare du coquillage. Pourtant cela n’arrive jamais. C’est cette banalité qui bouleverse. L’actrice se balade à Montmartre, fume des joints sur le belvédère de Belleville, embrasse un mec devant la Tour Eiffel…  Il n’y a rien d’anormal, de surprenant, on en oublie son handicap. Toute la beauté du clip se trouve entre ces deux femmes : Inga donne vie à la Vénus.

 

À lire aussi sur tsugi.fr : Tsugi Podcast 163 : Gentle Dom, quand la moitié d’MGMT lâche un mix 100% IDM 

 

Plutôt discrets depuis leur dernier album en date Little Dark Age, sorti en 2018, le groupe anglais revient avec son sixième album, Loss of Life. On a déjà pu écouter « Bubblegum Dog » et « Mother Nature ». Sans vraiment en dire plus sur leur retour, le groupe confirme qu’ils n’ont rien à déclarer. Mais commençant à connaitre les personnages, et au vue de leur derniers morceaux, on peut s’attendre à beaucoup de vulnérabilité, et beaucoup de guitare !

Visited 379 times, 1 visit(s) today