©Thomas Guichard

Tsugi Podcast 603 : #130E0A

Elle signe le pod­cast 603 : #130E0A. Der­rière cette mys­térieuse dénom­i­na­tion, il y a Masha Lit­vak, DJ et pro­duc­trice franco-ouzbek, jeune espoir de la musique élec­tron­ique française.

Après les pro­duc­tri­ces Bergson­ist et Kel­ly Lee Owens qui sig­naient les pod­casts 600 et 601, c’est à #130E0A que Tsu­gi donne carte blanche pour un mix. Car comme #130E0A, on est soucieux de met­tre en avant ceux qu’on entend moins. C’est son cre­do, ça et jouer la meilleure musique pos­si­ble, qu’elle vienne des artistes féminines ou de l’ex bloc sovié­tique – ce qu’elle fait dans son émis­sion men­su­elle sur Rinse France New East Sounds.

Ama­trice de UK tech­no, break­beat et bass music, #130E0A aime aus­si s’é­gar­er vers l’am­bi­ent et l’ex­per­i­men­tal. En 2019, elle s’est notam­ment faite remar­quer par sa présence sur les com­pi­la­tions de Ver­nac­u­lar Records (Ver­nac­u­lar For­eign­ers VA) et Earth Plate (Vol.1 : Louis Louis / DJ Life / Gnork / #130E0A), dans lesquelles elle met­tait le break­beat à l’hon­neur. Pour Tsu­gi, elle démon­tre ses tal­ents dans la maîtrise de ces gen­res bri­tan­niques nerveux (UK bass, 2‑step, jun­gle, break­beat) et livre un mix mul­ti­col­ore – lit­térale­ment, comme elle nous l’ex­plique ci-dessous.

Musi­cale­ment, j’ob­serve aus­si que la scène se diver­si­fie, qu’on sort de la dichotomie house-techno comme nec plus ultra de la musique club.”

©Thomas Guichard

Parle-nous de ce pod­cast, qu’as-tu voulu faire ici ? Qui sont cer­tains des artistes pour toi ?

C’est un patch­work des univers musi­caux que j’aime, qui com­mence par de la bass music assez froide, aux teintes gris­es et bleues marine, et qui évolue vers des morceaux plus lumineux, plus dens­es, plus vio­lets, bleus et jaunes, pour finir sur de la musique expéri­men­tale qui sonne un peu New Age, dorée. En gar­dant tou­jours la trace des rythmes déstruc­turés, des per­cus­sions qui cog­nent de partout, des syn­thés qui envoû­tent le cerveau lim­bique. Niveau artistes, j’ai inclus deux tracks de NVST, Jan Loup et Flo­re, qui sont des nanas dont j’ad­mire beau­coup la musique ces derniers temps. Il y a aus­si deux morceaux sor­tis sur le super label suisse Strecke, que m’a fait décou­vrir mon ami genevois Georges alias Este­bahn, égale­ment présent dans mon pod­cast. Pour le reste, il y a des clas­siques de la scène UK bass — Fac­ta remixé par Beneath, Det­boi, Wal­ton (qui a remixé Flo­re) -, des clas­siques de l’IDM — The Future Sound of Lon­don, The Orb — et même un son de Grimes, dont j’ai redé­cou­vert les pre­miers albums récem­ment (surtout Hal­faxa) et qui m’ont con­fir­mé que cette artiste est un cadeau des aliens à la pop music. Bref, il y a pas mal de trucs dif­férents qui s’en­tremê­lent.

Quel est ton sen­ti­ment sur la scène élec­tron­ique française aujour­d’hui ?

Un énorme plaisir à voir de plus en plus de meufs sor­tir des morceaux, mix­er un peu partout, se ser­rer les coudes, bref, s’ap­pro­prier cet espace cul­turel qui demeure si insécure pour nous. Mais une toute aus­si énorme colère face à l’omer­ta qui sub­siste au regard des agresseurs et vio­leurs bien trop nom­breux dans un mou­ve­ment qui se revendique comme alter­natif et pro­gres­siste. Je suis admi­ra­tive et recon­nais­sante du tra­vail effec­tué par D.I.V.A, Act Right, Music Too, Décolérées, Con­sen­tis, Les Soeurs Mal­saines… pour ne citer que ces per­son­nes, afin de ren­dre cette scène plus safe et inclu­sive. Musi­cale­ment, j’ob­serve aus­si que la scène se diver­si­fie, qu’on sort de la dichotomie house-techno comme nec plus ultra de la musique club. L’am­bi­ent gagne en pop­u­lar­ité, en réponse à la remon­ta­da des musiques plus vio­lentes comme le gab­ber. Et entre les deux, il y a pléthore de bons sons breakés, down­tem­po, un peu trance, un peu jun­gle, un peu dance­hall, un peu pop. Avec des artistes qui mélan­gent tout ça et qui à mon sens, sont les plus intéressant·e·s (spoil­er alert : ils et elles se trou­vent surtout à Lyon, à Toulouse, et même à Reims).

Un énorme plaisir à voir de plus en plus de meufs sor­tir des morceaux, mix­er un peu partout, se ser­rer les coudes, bref, s’ap­pro­prier cet espace cul­turel qui demeure si insécure pour nous.”

Main­tenant, c’est quoi la suite pour toi ?

Je con­tin­ue ma rési­dence chez Rinse, où j’in­vit­erai tous les mois une femme ou une per­son­ne non binaire pour jouer. Avec Mimi et Elise Kravets, on a ce pro­jet issu d’une blague, le Nice Girls Club, qui con­siste à mix­er n’im­porte quoi et racon­ter des trucs pas super intéres­sants — his­toire de sor­tir du vor­tex puriste dans lequel on tombe par­fois. Avec Raoul, un de mes meilleurs amis, on tient aus­si un blog nom­mé Zone du Temps Sus­pendu sur lequel on pub­lie des textes, vidéos, pod­casts et tout con­tenu en lien avec l’idée de ralen­tir. Dès que le con­texte nous le per­me­t­tra, on organ­is­era des après-midi ambi­ent avec poufs et Palo San­to pour repos­er son esprit de tout ce bour­bier envi­ron­nant. En atten­dant, je con­jure le cli­mat anx­iogène et le seum ambiant en regar­dant Les Mar­seil­lais VS le Reste du monde.

Track­list du pod­cast 603 :

Fac­ta — Alsa­t­ian (Beneath remix) [Bloc.]
Flo­re — Cod­ed Lan­guage (Wal­ton remix) [Polaar Sounds]
Ghast — Kubieko [Glome Sounds]
Debtoi — All I Need [Met­al­headz]
Exhaust­ed Mod­ern — Some­thing strong ft. NVST [End­less Illu­sion]
Chun­go — O O O O [Dud­bridge Garage]
Septen­trio — Hard­core Con­tin­u­um (Noria Lilt remix) [strecke records]
Alain MS20 — Tarkeuss (Jan Loup remix) [Krak­en Records]
Grimes — My Sis­ter Says the Sad­dest Things [Arbu­tus]
CJ Bol­land — Con Spir­i­to [R&S]
DJ Pelouse — Pana Coton (Tim Kar­bon remix)
Gold­e­fish — Radon [Gat­ed Record­ings]
End­less Mow — Fey Dor [All Cen­tre]
Ivory A Ivy — 4real (ft. Vice Vice) [strecke records]
Este­bahn — Him­sagar [Brain­waves]
Future Sound of Lon­don — Yage [Vir­gin]
The Orb — O.O.B.E (Andy Hugh­es mix) [Son­ic Book]
Tan­ger­ine Dream — Phae­dra [Vir­gin]

 

Réécouter les podcasts de Skee Mask, Bergsonist, Kelly Lee Owens,
Slowglide, Marina Trench ou Jon Beige…

 

(Vis­ité 496 fois)