Skip to main content
© Luc Bertrand
17 avril 2024

Sunday Syndrome : ça va danser à la Gaîté avec la Culottée

par Olivia Beaussier

On vous en parlait déjà, la Gaîté Lyrique a trouvé le remède contre le blues du dimanche : aller faire la fête. C’est pourquoi, après trois éditions, la Gaîté vous invite dimanche 21 avril, de 18h à 00h, à célébrer les musiques électroniques. Cette fois-ci, c’est le collectif la Culottée qui a carte blanche sur l’organisation. On vous en parle un peu plus.

Depuis 2012, partout où elle passe, la Culottée promet un espace de mixité safe pour les personnes LGBTQIA+. Tout ça sur des sons électro, wave, techno, discoïdes, groovy et hypnotisants. Bref, le collectif ne se restreint pas sur les styles et influences. Ce dimanche 21 avril, c’est sur la Gaîté Lyrique que la Culottée a jeté son dévolu – carte blanche dans l’orga… et il ne fallait pas leur dire deux fois. Le programme de ce Sunday Syndrome rend honneur au dimanche anti-déprime : Perel, Nicol et Ceyda Yagiz en b2b avec Trusspe, on a déjà hâte d’y être !

La soirée s’ouvrira avec un b2b entre Ceyda Yagiz et Trusspe. Les deux membres du collectif mélangeront leurs influences entre acid et house, en passant par la techno. Vous l’avez compris, les résidents et résidentes de la Culottée ne se confinent pas à un seul style, les platines risquent de chauffer ce 21 avril.

Ce b2b sera suivi de près par Perel. L’Allemande surfe sur des ambiances techno, n’hésitant pas à amener des sonorités house sur les bords. En témoigne son passage à HÖR cet été, la DJ-productrice n’a pas froid aux yeux en ce qui concerne les multiples influences et les changements d’ambiance. De quoi nous mettre en jambe pour le début de soirée.

Et pour finir la soirée en beauté, la Culottée nous sert un DJ qui n’en est pas à son coups d’essai : Nicol. Nicol est membre et artiste résident de la Culottée depuis bientôt 12 ans, également initiateur du collectif Aïe. Fervent représentant de la culture club, on peut s’attendre à danser sur un sets musclés et sexuels, où s’imbriquent dark-disco, ghetto-house et techno, sa marque de fabrique.

 

À lire aussi sur Tsugi.fr : Sunday Syndrome : la Gaîté met fin au ‘blues du dimanche’

 

Les portes seront ouvertes gratuitement de 18h à 19h, donc foncez. On vous le rappelle, les Sunday Syndrome c’est un dimanche sur deux, alors si vous ratez le 21, vous pourrez toujours vous rattraper le 5 et 19 mai.

 

Le lien vers la billetterie juste ici !

Visited 245 times, 1 visit(s) today