Skip to main content
Sonos/Ultimate Ears/Audio Technica
18 décembre 2023

Tech de liste : La sélection bonus de Noël (Sonos, Ultimate Ears, Audio Technica)

par Benoît Carretier

Chaque mois, Tsugi vous fait part de sa sélection tech de liste (ici, une sélection spécialement pour Noël). Tests produit, décryptages et conseils : testés et éprouvés ! Suivez le guide.

 

tech de liste

Move 2

Sonos Move 2

L’arrivée il y a quatre ans de la Sonos Move avait quelque peu bouleversé le petit monde des aficionados de la marque américaine, spécialiste des enceintes et du home cinéma sans fils, défendeur depuis sa naissance de la seule connexion wi-fi. En 2019, Sonos s’était résigné à adopter le Bluetooth pour la Move, qui bénéficiait ainsi de la double connectivité. La raison de ce revirement était toute simple, c’était là seul moyen de produire une enceinte connectée nomade, à emmener partout, loin du wi-fi du domicile. Il faut croire que l’introduction de cette double connectivité a porté ses fruits, puisque depuis Sonos a lancé la minuscule enceinte (vraiment portable cette fois) Roam et amené le Bluetooth sur ses derniers modèles domestiques, Era 100 et Era 300. Mise à jour bienvenue de la Move, la Move 2 reprend les caractéristiques principales de son aînée : ce modèle de 3 kg toujours aussi puissant reste Air Airplay 2, multiroom et résistante aux chocs, bénéficie de calibration automatique du son en 30 secondes en fonction de l’environnement immédiat et jouit d’une protection contre les poussières et les projections d’eau (norme IP56). Au rayon du changement, l’autonomie passe de 10 h à 24 h, la batterie est désormais remplaçable (bon point pour la durabilité) et l’enceinte a eu droit à un léger relooking dans la droite ligne des Era 100 et 300 et à l’arrivée d’une nouvelle couleur, le vert olive. Dans un univers audio largement dominé par le noir et le blanc, Sonos effectue là une (timide) petite révolution. Et le son dans tout ça ? Justifie-t-il le prix affiché de 499 euros (100 de plus qu’au lancement de la Move) ? Eh bien oui, de mono, l’enceinte est passée à stéréo et d’un tweeter, on est passé à deux, ce qui permet de gagner en clarté et en détail (tout en conservant les basses profondes de la première génération). Wifi/Bluetooth, intérieur/extérieur… La move 2 est toujours l’enceinte la plus polyvalente du marché.

 

 

Ultimate Ears — Epicboom
tech de liste

Epicboom

Étanches, antichocs, portables et forcément sans-fil… Depuis des années, la série des enceintes Boom créée par Ultimate Ears fait le bonheur des casse-cous du son. Il y a eu la Boom aînée de la gamme, la petite Wonderboom, la grosse Megaboom, l’énorme Hyperboom, et puis est venu le Covid, qui a ralenti le rythme des sorties. Arrivée sans crier gare, l’Epicboom possède le même gabarit que la Sonos Move 2, mais ne boxe pas pourtant dans la même catégorie. Ici, c’est Bluetooth et enceinte vraiment à tout faire (pour tout dire, elle flotte !). Et en plus, elle serait presque écoresponsable, puisqu’elle est fabriquée à 59 % en plastique recyclé – le tissu est lui à 100 % en polyester recyclé – et recyclable. L’effort est louable, tout comme celui apporté à la restitution sonore. Avec son son – stéréo s’il vous plaît – diffusé à 360° et ses basses charnues, cette petite enceinte remplit à peu près toutes les cases : appairage en chaîne aux autres modèles Boom pour une multiplication du son, une portée Bluetooth multipliée, une autonomie de 17 h, une puce NFC pour faciliter l’appairage des smartphones Android, une certification IP67 (résistances aux chocs et aux poussières) et une restitution sonore relativement équilibrée. Mais il y a comme un hic : pour apprécier comme il se doit la scène sonore large de l’Epicboom, mieux vaut être face à l’enceinte et uniquement face à elle. Dès qu’on se décale un peu, on perd cette sensation de stéréo. Ce qui n’est pas un grave problème en soi, cette enceinte vendue 379 euros se destinant plus à une écoute en extérieur, en mode festif, quand finalement la puissance l’emporte sur la précision. Et à ce petit jeu-là, l’Epicboom marque indéniablement des points. Si l’on ajoute sa solidité et sa quasi-indestructibilité (dans un usage raisonnable), voilà un joli petit monstre paré pour l’outdoor.

 

À lire aussi : Tech de liste : La sélection audio de Tsugi (Denon, Devialet, Bose)

 

 

tech de liste

Sound Burger

Audio-Technica — AT-SB727

Qu’est-ce qui est jaune, blanc ou noir, a une tête de sandwich et s’est écoulé comme des petits pains en 2023 ? La platine AT-SB727 des Japonais d’Audio-Technica, affectueusement et officiellement surnommée Sound Burger, en raison de son fonctionnement sur un principe de sandwich, avec une structure qui se referme sur le vinyle. Réédition d’une platine « iconique » des années 1980, le Sound Burger, après une version limitée qui s’était littéralement arrachée, est désormais plus largement disponible contre 229 euros, et si vous n’avez pas encore sauté le pas de la platine vinyle, l’investissement est sérieusement à envisager. Alors bien sûr, ce mange-disques n’évolue pas dans le haut de gamme du genre, mais en plus de son design étonnant (et franchement craquant), sa polyvalence s’inscrit bien dans l’air du temps. Bluetooth, il peut se connecter à n’importe quel casque et haut-parleurs actifs sans fil, quand sa sortie ligne au format jack permet un branchement sur un amplificateur ou des enceintes actives. Rechargeable grâce à un port USB-C, cette drôle de platine à entraînement par courroie et au look rétro bénéficie de 12 h d’autonomie, ce qui fait permet de la transporter n’importe où sans se soucier des branchements. Léger, son faible encombrement l’autorise à trouver sa place dans n’importe quel petit espace. Pour ceux qui n’ont aujourd’hui qu’une enceinte Bluetooth ou qui ne veulent pas investir dans des modèles volumineux ou trop coûteux, le Sound Burger est sûrement la meilleure solution pour goûter enfin au plaisir du vinyle.

Visited 377 times, 1 visit(s) today