Skip to main content
20 août 2019

Tsugi Daily : Flume publie gratuitement des tracks destinées à être remixés…

par Elie Chanteclair

Chaque matin, Tsugi Daily fait le point sur les petites infos marrantes, idiotes ou au contraire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picorer sans modération !

Flume offre aux producteurs une série de sons réutilisables gratuitement

L’Australien se montre décidément bien généreux. Après une mixtape surprise et un EP sortis plus tôt dans l’année, Flume remet le couvert en mettant en ligne « #FlumeSounds », une série de tracks destinées à être réutilisées par les beatmakers et autres bidouilleurs électroniques. Tout est disponible gratuitement : « A more open source culture of creativity…wanted to put these out in the world and see what comes back – download a sound, create something, upload to YouTube or social media with the hashtag #flumesounds« , explique-t-il dans une description de vidéo YouTube. L’occasion rêvée de collaborer avec l’illustre producteur.

Une vidéo accuse Die Antwoord d’actes homophobes

On ne peut pas vraiment dire qu’ils aient la cote en ce moment. Avec d’abord les invectives de la rappeuse australienne Zheani, qui a fourni des captures d’écran personnelles accusant Watkin Tudor Jones (alias Ninja) de pratiques sexuelles déviantes et de harcèlement sexuel, c’est au tour de leur ancien caméraman de faire des révélations. Le dénommé Ben Crossman a récemment publié une vidéo datant de 2012, filmée au Future Music Festival en Australie. On y voit notamment le duo sud-africain couvrir Andy Butler, alias Hercules & Love Affair, d’insultes violentes et homophobes. Si Die Antwoord a depuis démenti ces accusations, le groupe a déjà été déprogrammé de plusieurs festivals américains. Vous pouvez vous faire votre propre avis en visionnant cette vidéo pour le moins troublante.

Lindstrøm annonce la sortie de son nouvel album

Retour du Norvégien. Le sixième album solo de Lindstrøm, intitulé On A Clear Day I Can See You Forever, sortira en octobre sur le label Smalltown Supersound.

L’automne dernier, l’artiste norvégien a présenté une nouvelle pièce commandée par le Centre d’art Henie-Onstad d’Oslo. Le matériel sonore utilisé de ces trois spectacles à guichets fermés constitue la base de ce nouveau disque, qui s’étend sur quatre titres. « Je me sentais totalement débridé en faisant cet album », dit-il dans un communiqué « La joie de faire de la musique sur des objets et des appareils physiques réels a beaucoup de sens pour moi désormais. Après avoir travaillé sur un ordinateur pendant plus de 15 ans, je ne pense pas pouvoir regarder en arrière. » En voici un premier avant-goût :

Visited 17 times, 1 visit(s) today