Tsugi Podcast 313 : Abstraxion

Si Harold Boué est le co-manageur du label Bio­log­ic Records, il est avant tout DJ et pro­duc­teur sous le pseu­do­nyme Abstrax­ion. A 28 ans, ce jeune français basé à Lon­dres (et Mar­seille) a déjà sor­ti une série d’EP qui lui ont valu de bonnes cri­tiques et surtout per­mis d’avoir l’ap­pro­ba­tion de poids lourds dans le milieu comme Erol Alkan, Simi­an Mobile Dis­co, James Hold­en, Andrew Weather­all et Ivan Smag­ghe pour n’en citer que quelques uns.

Ce précurseur, pas­sant la majeure par­tie de son temps à créer une musique élec­tron­ique aus­si exploratoire que organique avec de vieux instru­ments analogiques dans son stu­dio à Mar­seille, a fini par sor­tir son pre­mier album inti­t­ulé Break of Lights en novem­bre dernier. Un disque qui s’ap­pré­cie le casque posé sur les oreilles, pour une écoute pleine et atten­tive. Empli de rêver­ies mélan­col­iques et d’ex­plo­rations hybrides, ce pre­mier effort met en lumière les qual­ités de Abstrax­ion comme pro­duc­teur et musi­cien métic­uleux. “Je voulais que mon album soit cohérent et reflète l’essence de mon pro­jet afin que les gens entrent dans ce vais­seau spa­tial intem­porel”. C’est réus­si. Avant de repar­tir en tournée pour accom­pa­g­n­er la sor­tie de l’al­bum, Abstrax­ion vous a pré­paré un excel­lent pod­cast avec que des poin­tures des musiques élec­tron­iques à l’in­térieur (Mount Kim­bie, Daniel Avery, Tim Paris, Dark­side, Four Tet…). On appuie sur play !

https://soundcloud.com/abstraxion

Pour télécharg­er, cliquer-droit sur le lien ci-dessous, puis choisir “enreg­istr­er la cible du lien”.

(Vis­ité 78 fois)