Skip to main content
5 mars 2014

Tsugi Podcast 323 : Darius

par rédaction Tsugi

Vous avez peut-être remarqué, ces dernières semaines, une certaine agitation autour de ce patronyme encore inconnu il y a quelques mois. Pourtant, Darius est loin d’être un lapin de six semaines : le gars engrange ses 30 000 fans Facebook bien tassés, peut s’enorgueillir de taux de lectures record sur SoundCloud… Bref, il s’est construit de la meilleure des façons : avec les gens qui apprécient sa musique, et non pas en tentant de faire gonfler cette satanée bulle spéculative dont les médias raffolent. Pas de « phénomène Darius », non, juste un type originaire de Bordeaux qui refuse la domination oligarchique de la house branchouille, lui préférant des ambiances plus laid back, aux frontières de l’abstract hip-hop. Si Letherette et Flume viennent tout de suite à l’esprit, Terence Nguyen semble davantage apprécier les sonorités syncopées et digitales. Si on voulait faire les malins, on pourrait annoncer au monde qu’on a trouvé le T.E.E.D. français, mais il mérite mieux que ce genre de comparaisons.

Le mieux que vous puissiez faire ? Primo, écouter son dernier EP, nommé Romance et tout juste sorti chez Roche Musique. Que cela ne vous empêche pas de remonter le temps (Darius a sorti un excellent EP nommé Velour auparavant, qui vaut lui aussi le détour), mais vous aurez une bien meilleure idée de l’univers sonore qu’il propose.

Ensuite, c’est simple comme bonjour : vous scrollez, et vous n’avez plus qu’à vous plonger dans ce podcast d’une heure qu’il nous a livré en exclusivité. Et il a été sympa : il vous a même donné quelques tuyaux (en dessous du player) pour l’apprécier au mieux ! Darius est donc un gamin de son époque. Une éponge, qui absorbe tout ce que la musique peut avoir de passionnant, sans se mettre aucune barrière de style. Un type comme on aimerait en voir plus souvent.

 

Tsugi Podcast 323 : Darius by Tsugi Mag on Mixcloud

 

Pour télécharger le podcast, cliquez-droit sur le lien en bas d’article, puis « enregistrer la cible du lien ».

Tsugi : Comment as-tu souhaité construire ce mix ? Y a-t-il un fil conducteur ?

Darius : Comme la plupart du temps je fonctionne instinctivement, j’ai construit ce mix avec un ensemble de morceaux coup de coeur à la fois anciens et récents, avec plusieurs influences très différentes qui donnent un rendu final assez éclectique.

Un conseil au lecteur de Tsugi.fr qui ne te connaît pas encore et qui souhaiterait écouter ce mix, pour qu’il l’apprécie à fond ?

Posez-vous tranquillement chez vous pour une première écoute attentive et ensuite partagez-la avec vos potes en la passant en apéro autour d’un bon petit verre!

Quel est ton feeling général après l’accueil visiblement chaleureux autour de la sortie de Romance ?

Je suis très heureux de l’accueil qu’il a reçu et d’ailleurs je remercie encore tous ceux qui l’écoutent, qui le partagent et qui m’encouragent avec leurs commentaires… Pour autant je ne vais pas me reposer sur mes lauriers et je me prépare pour la suite qui va surement arriver très vite. C’est un peu la pression, mais c’est de la bonne pression.

Sans te poser aucune limite de faisabilité, le plus idéalement possible, avec qui aimerais-tu collaborer ?

Sans me donner aucune limite je dirais Flume, pour la puissance de ses morceaux, l’énergie qu’ils dégage et les mélodies toujours planantes.

Tu fais quoi pour les vacances d’été ?

Rien de sûr encore mais ça fait longtemps que j’aimerais visiter la Corse, surtout pour les beaux paysages et la cuisine.

soundcloud.com/dariusofficial

www.facebook.com/iamdariusmusic

Visited 91 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply