Skip to main content
12 juin 2019

Tsugi Podcast 553 : Jas Shaw (Simian Mobile Disco)

par Lolita Mang

Derrière ces lunettes rondes et ces airs de savant fou se cache un producteur brillant. Moitié de Simian Mobile Disco, qu’il forme avec James Ellis Ford, le Britannique James Anthony Shaw, alias Jas Shaw, est devenu une figure discrète mais talentueuse de la synthpop et de l’électro. Le groupe a affirmé une identité très groovy (en témoigne son tube « I Believe« ) dès le début des années 2000, tout en passant par le label parisien Kistuné. Mais parallèlement au duo, les deux hommes ont toujours entretenu de belles carrières solo. James Ellis Ford a produit la grande partie des albums d’Arctic Monkeys. Jas Shaw, de son côté, a décidé de sortir un projet hors du commun pour 2019. The Exquisite Cops, tel est le nom de son nouveau disque, dont la date de sortie est encore inconnue. Depuis le 26 avril dernier, deux titres inédits sont publiés toutes les deux semaines. Et chaque sortie est bien pensée : « L’option la plus évidente était de tout poster en même temps, mais lorsque les gens postent un gros projet d’un coup, j’ai tendance à écouter le tout et ne retenir que ce qui me plaît en abandonnant un peu le reste. Je me déteste de faire ça mais ça arrive tout le temps malgré moi. » Il y a eu « Science And Luck« , né de notes écrites sur un téléphone à l’issue d’une soirée mouvementée, ou encore « Popes Of Dischord » qui évoque la difficulté à dégager une structure compréhensible lorsque l’on construit une musique. On ne se trompait pas quand on lui donnait des airs de savant fou. Jas Shaw est un mathématicien de la musique, et c’est bien lui qui le dit : « Je suis un grand fan de la fabrication d’objets assez mathématiques pour faire de la musique, et je sais que tout se résume à des ratios. Mais ce n’est pas quelque chose qui guide ma décision de savoir si quelque chose est musical. Il s’agit beaucoup plus de mettre en place un système et d’y jouer jusqu’à ce que, avec un peu de chance, quelque chose de cool se produise. »

Pour fêter ça, le producteur nous livre un mix qui débute de manière atmosphérique, tout en crescendo. Les sons de la boîte à rythmes résonnent comme une sorte de jeu d’enfants un peu futuriste. Avec « A Brand New City » de Cosmo Vitelli en guise d’introduction, Jas Shaw nous offre une voix envoûtante pour nous plonger dans une atmosphère stellaire. A propos de ce podcast, Jas Shaw confie : « J’ai profité de cette opportunité pour jouer quelques trucs plus lents, et quelques morceaux que j’ai achetés mais que je n’ai jamais trop joués ; ils n’auraient pas trop de sens sur un dancefloor je pense. » Ne vous attendez donc pas à détruire le plancher en sautant sur ce mix. Enlevez vos chaussures et allongez-vous plutôt sur votre canapé, la tête bien reposée, avant d’appuyer sur play. Ici, Jas Shaw initie un voyage intergalactique lent et robotique, avec des sons tout droit sortis de l’espace. Vers l’infini et au-delà.

Et bonne nouvelle ! Ce podcast de Jas Shaw peut être téléchargé gratuitement. Il suffit d’aller sur ce lien, de faire un clic droit sur le player, puis “enregistrer la vidéo”. Le mix se téléchargera alors en WAV.

Tracklist

  1. Cosmo Vitelli – A Brand New City
  2. Oren Ambarchi, Konrad Sprenger, Phillip Sollmann – Panama
  3. Harmonious Thelonious – Tom Tom
  4. Jas Shaw – Remains Of the Klee
  5. Villa Åbo, Duo J&J – Separated Together
  6. Mark Du Mosch – Resonance Delay (She)
  7. Boris Acket – Znton 02
  8. Konduku – Gegek
  9. Nuel – Slow to Speak
  10. Dolo Percusion – Dolo 2
  11. XXX – Just the two of you
  12. Second Woman – 200601je6
  13. Mim Suleiman – Wewe
  14. Call super – All we have is Speed
  15. Caterina Barbieri – Fantas
Visited 24 times, 1 visit(s) today