Tsugi Podcast 553 : Jas Shaw (Simian Mobile Disco)

Der­rière ces lunettes ron­des et ces airs de savant fou se cache un pro­duc­teur bril­lant. Moitié de Simi­an Mobile Dis­co, qu’il forme avec James Ellis Ford, le Bri­tan­nique James Antho­ny Shaw, alias Jas Shaw, est devenu une fig­ure dis­crète mais tal­entueuse de la syn­th­pop et de l’électro. Le groupe a affir­mé une iden­tité très groovy (en témoigne son tube “I Believe”) dès le début des années 2000, tout en pas­sant par le label parisien Kistuné. Mais par­al­lèle­ment au duo, les deux hommes ont tou­jours entretenu de belles car­rières solo. James Ellis Ford a pro­duit la grande par­tie des albums d’Arc­tic Mon­keys. Jas Shaw, de son côté, a décidé de sor­tir un pro­jet hors du com­mun pour 2019. The Exquis­ite Cops, tel est le nom de son nou­veau disque, dont la date de sor­tie est encore incon­nue. Depuis le 26 avril dernier, deux titres inédits sont pub­liés toutes les deux semaines. Et chaque sor­tie est bien pen­sée : “L’option la plus évi­dente était de tout poster en même temps, mais lorsque les gens pos­tent un gros pro­jet d’un coup, j’ai ten­dance à écouter le tout et ne retenir que ce qui me plaît en aban­don­nant un peu le reste. Je me déteste de faire ça mais ça arrive tout le temps mal­gré moi.” Il y a eu “Sci­ence And Luck”, né de notes écrites sur un télé­phone à l’issue d’une soirée mou­ve­men­tée, ou encore “Popes Of Dischord” qui évoque la dif­fi­culté à dégager une struc­ture com­préhen­si­ble lorsque l’on con­stru­it une musique. On ne se trompait pas quand on lui don­nait des airs de savant fou. Jas Shaw est un math­é­mati­cien de la musique, et c’est bien lui qui le dit : “Je suis un grand fan de la fab­ri­ca­tion d’objets assez math­é­ma­tiques pour faire de la musique, et je sais que tout se résume à des ratios. Mais ce n’est pas quelque chose qui guide ma déci­sion de savoir si quelque chose est musi­cal. Il s’agit beau­coup plus de met­tre en place un sys­tème et d’y jouer jusqu’à ce que, avec un peu de chance, quelque chose de cool se pro­duise.”

Pour fêter ça, le pro­duc­teur nous livre un mix qui débute de manière atmo­sphérique, tout en crescen­do. Les sons de la boîte à rythmes réson­nent comme une sorte de jeu d’enfants un peu futur­iste. Avec “A Brand New City” de Cos­mo Vitel­li en guise d’introduction, Jas Shaw nous offre une voix envoû­tante pour nous plonger dans une atmo­sphère stel­laire. A pro­pos de ce pod­cast, Jas Shaw con­fie : “J’ai prof­ité de cette oppor­tu­nité pour jouer quelques trucs plus lents, et quelques morceaux que j’ai achetés mais que je n’ai jamais trop joués ; ils n’auraient pas trop de sens sur un dance­floor je pense.” Ne vous atten­dez donc pas à détru­ire le planch­er en sautant sur ce mix. Enlevez vos chaus­sures et allongez‐vous plutôt sur votre canapé, la tête bien reposée, avant d’appuyer sur play. Ici, Jas Shaw ini­tie un voy­age inter­galac­tique lent et robo­t­ique, avec des sons tout droit sor­tis de l’espace. Vers l’infini et au‐delà.

Et bonne nou­velle ! Ce pod­cast de Jas Shaw peut être téléchargé gra­tu­ite­ment. Il suf­fit d’aller sur ce lien, de faire un clic droit sur le play­er, puis “enreg­istr­er la vidéo”. Le mix se télécharg­era alors en WAV.

Track­list

  1. Cos­mo Vitel­li — A Brand New City
  2. Oren Ambarchi, Kon­rad Sprenger, Phillip Soll­mann — Pana­ma
  3. Har­mo­nious Thelo­nious — Tom Tom
  4. Jas Shaw — Remains Of the Klee
  5. Vil­la Åbo, Duo J&J — Sep­a­rat­ed Togeth­er
  6. Mark Du Mosch — Res­o­nance Delay (She)
  7. Boris Ack­et — Znton 02
  8. Kon­duku — Gegek
  9. Nuel — Slow to Speak
  10. Dolo Per­cu­sion — Dolo 2
  11. XXX — Just the two of you
  12. Sec­ond Woman — 200601je6
  13. Mim Suleiman — Wewe
  14. Call super — All we have is Speed
  15. Cate­ri­na Bar­bi­eri — Fan­tas
(Vis­ité 460 fois)