Tsugi Podcast 593 : Autarkic

Il signe le Tsu­gi Pod­cast 593 : Autar­kic, fig­ure de la scène élec­tron­ique israéli­enne à l’in­star de Red Axes, développe son dernier album et l’arpé­gia­teur en qua­tre double-croches comme per­son­ne.

C’est l’un des signes dis­tinc­tifs de cette équipe d’artistes à laque­lle on peut l’i­den­ti­fi­er : Red Axes, Mosco­man, Rebolle­do, Curs­es… Un groove impa­ra­ble aux drums, une ligne d’arpé­gia­teur en qua­tre double-croches qui sautille et le tour est joué. Mais dans le cas d’Au­tar­kic – et en par­ti­c­uli­er sur son dernier album Terms And Con­di­tions sor­ti le 29 mai sur Life & Death (le label de DJ Ten­nis, tiens, encore un autre qui sonne comme ça) – Nadav Spiegel n’hésite pas à utilis­er sa pro­pre voix pour agré­menter ses pro­duc­tions qui pren­nent un virage davan­tage “chan­son” que club music, pareille­ment savoureux.

Dans son mix d’une heure, c’est la facette dance­floor de son album que l’on va retrou­ver, “avec des tracks qui con­ti­en­nent des pads spa­ci­aux et un onirisme qui sub­merge, mais tou­jours up tem­po et dansant”, nous précise-t-il.

Qu’est-ce que tu voulais créer avec ce dernier album ? Qu’avais-tu en tête ?

Mes objec­tifs étaient : un, enreg­istr­er et finir un nou­v­el album trois ans après I Love You, Go Away. Deux, que ce disque con­ti­enne un mes­sage cohérent.

Com­ment se porte la scène élec­tron­ique israéli­enne ces temps-ci ?

Selon moi, la scène pré-Covid n’é­tait déjà pas en grande forme. Ces dernières années, la tech­no et la house sont dev­enues très pop­u­laires et les soirées se sont trans­for­mées en énormes fes­ti­vals, lais­sant la par­tie plus alter­na­tive de la scène dans des clubs qui galèrent. La dis­tan­ci­a­tion sociale est sup­posée tuer le club­bing mais c’est plutôt une régres­sion que je sens venir, illus­trée par un retour des teufs illé­gales. Peut-être que nous auri­ons besoin d’asséch­er finan­cière­ment cette ‘indus­trie’, pour que juste­ment elle cesse tem­po­raire­ment d’être une ‘indus­trie’ et que de nou­velles choses nais­sent de manière plus sincère.

Parles-nous un peu de ce mix…

J’ai essayé de repro­duire cer­taines émo­tions de mon album avec des tracks aux pads spa­ci­aux et un onirisme qui sub­merge, mais tou­jours up tem­po et dansant. Il con­tient des morceaux de vétérans, comme Andrew Weather­all, DMX Krew, Orbital et Metro Dade, qui sont tous des mod­èles pour moi ; ain­si que des artistes comme Yovav, Soli­tary Dancer et Jssl qui ne sont pas si con­nus mais qui font des choses mag­nifiques dans le champ alter­natif. Et pour saupoudr­er le tout, quelques-uns de mes tracks.

C’est quoi la suite pour toi ?

A‑U-C-U-N‑E I‑D-É‑E.

Track­list

  1. Yovav — Space Work
  2. Autar­kic — Sol­id States
  3. Day­g­lo Maradona — Rock Sec­tion (Andrew Weather­all Remix)
  4. Soli­tary Dancer — Birth of Sat­urn
  5. Plaid — Maru (Orbital Remix)
  6. Autar­kic — Trance­late
  7. Red­shape — Tel Aviv
  8. Age of Chance — Time Up
  9. Jssl — Echoes
  10. The Gold­en Fil­ter — Kill Me (John Tal­abot Remix)
  11. DMX Krew — Cj Vibe
  12. Autar­kic — I Know
  13. Metro Dade — The Andor Voy­age
  14. Autar­kic — Tre­ble Rebel

(Vis­ité 600 fois)