La Biennale des Imaginaires Numériques : 3 mois d’arts et de musique en plein air

La Bien­nale des Imag­i­naires Numériques vient d’an­non­cer deux soirées d’ou­ver­tures organ­isées sous la forme de par­cours noc­turnes en déam­bu­la­tions libres et gra­tu­ites, le 11 et 12 novem­bre à Aix-en-Provence. La Bien­nale se pour­suiv­ra ensuite jusqu’au 22 jan­vi­er 2023 avec ses mul­ti­ples map­pings vidéo, œuvres immer­sives et instal­la­tions lumineuses entre Mar­seille, Avi­gnon et Aix. 

Les anciens et anci­ennes se sou­vi­en­nent cer­taine­ment de Ter­ri­toires Élec­tron­iques et surtout Sec­onde Nature, deux événe­ments aixois du début des années 2000 mari­ant musiques élec­tron­iques et art con­tem­po­rain. Depuis qua­tre ans, cette Bien­nale reprend mag­nifique­ment le flam­beau, en éten­dant sa sphère d’in­flu­ence à d’autres villes de la région. La Bel­gique (Wal­lonie, Brux­elles et Flan­dres) et la thé­ma­tique de la nuit sont cette année à l’hon­neur pour un fes­ti­val de longue durée entre Mar­seille, Avi­gnon et Aix, qui con­tribue à bâtir de rich­es imag­i­naires à tra­vers des par­cours noc­turnes, des expo­si­tions et des oeu­vres en espace public.

Durant deux excep­tion­nelles soirées d’ou­ver­ture à Aix-en-Provence le 11 et 12 novem­bre, nous pour­rons ain­si vagabon­der autour des aurores boréales de Dan Acher, de la créa­ture flot­tante du Qui­et Ensem­ble, des bras lumineux de Chevalvert, de la lune de Luke Jer­ram, et des images en 360° de Nico­las Clauss… Mais aus­si autour du nuage de lumière de Caitlind R.C Brown et Wayne Gar­rett, du globe fusain de Kari­na Smigla-Bobinski, des sculp­tures ciné­tiques d’Eti­enne Rey et des paysages sou­ples d’Ulysse Lefort et Tryphème. 

Du 18 au 21 jan­vi­er, la semaine de clô­ture sera quant à elle dédiée au spec­ta­cle vivant et à l’écri­t­ure numérique. Afin d’ac­com­pa­g­n­er cet élan artis­tique, la Bien­nale a pro­gram­mé jusqu’en jan­vi­er un beau pan­el d’artistes pour des DJ-sets et des con­certs ultra éclec­tiques avec ‑entre autres- Dona­to Dozzy au 6MIX d’Aix et Mika Oki avec Mary Ocher à la Friche Belle de Mai à Mar­seille, pour des soirées de clô­tures bien électroniques …

En bref, de nom­breuses semaines qui s’an­non­cent aus­si per­ti­nentes et exci­tantes ! En atten­dant, toutes les infor­ma­tions sup­plé­men­taires sur la Bien­nale, c’est juste ici. 

(Vis­ité 284 fois)