© Captures d'écran Youtube

Hey Hey My My, Agar Agar, Kabar Jako, YellowStraps… les clips de la semaine

Pas moins de neuf vidéos dans notre sélec­tion des clips de la semaine ! Et c’est assez rare pour le not­er. Que voulez-vous, cette semaine fut bour­rée de bonne musique, sou­vent accom­pa­g­née de ‑très- bons clips. Suiv­ez le guide, on vous embar­que avec Dis­trac­tions, Gliz, Agar Agar, Johan Papa­con­stan­ti­no, Zoo Baby, Hey Hey My My, Agar Agar, Kabar Jako, black­wave. et YellowStraps !

 

Distractions — “Ville neuve”

Des nappes élec­tron­iques lumineuses, de la poésie dans les mots, de jolies voix à l’u­nis­son… Tou­jours aus­si ten­dre et hyp­no­ti­sant, ce nou­veau sin­gle de Dis­trac­tions s’in­ti­t­ule “Ville neuve” et annonce la sor­tie d’un pre­mier album, qui arrivera en 2023.

 

Gliz — “Totem”

Avec une basse qui vrom­bit, une énergie claire­ment punk et une chas­se au Big­foot, le tout soutenu par une voix déli­cieuse­ment brail­larde : Gliz débar­que pour “Totem”, pre­mier extrait de leur album Mass, à paraître le 18 novembre !

 

Johan Papaconstantino — “Glass”

Sur une ryth­mique tou­jours chaloupées et des gui­tares ori­en­tales, Johan Papa­con­stan­ti­no pro­longe l’été avec “Glass”, saupoudré d’un clip qui donne des envies d’ailleurs. On est envoyé vers le bord de mer, la pêche au poulpe, qui croisent la route de bijoux et d’un prê­teur sur gage. Le titre est canon, on lui souhaite un doux séjour.

 

Zoo Baby — “Ton appartement”

C’est une bal­lade à la mélan­col­ie cer­taine, soutenue par un clip qui repro­duit par­faite­ment l’am­biance sonore. On y suit l’er­rance, la déso­la­tion et le dépit qui sem­blent suiv­re une rup­ture. C’est sim­ple, triste et beau à la fois. “Ton apparte­ment” est le pre­mier extrait du nou­v­el album de Zoo Baby, VOLUME II, qui sor­ti­ra en févri­er 2023 chez DUPRINCE.

 

Hey Hey My My — “High Life”

Le duo rock parisien se fend lui aus­si d’une bal­lade, mais ver­sion rock psy­ché déstruc­turée, gorgée de bass­es bien grass­es et de voix douces sur gui­tare claire. Dans le clip réal­isé par Lucas Pos­son et pro­duit par Sol­id, on suit les péré­gri­na­tions d’un homme qui trou­ve une sorte de mal­lette mag­ique, enchan­tée, mais dont la phrase écrite à l’in­térieur annonce la couleur : “With every wish comes a heavy weight”. Le début d’un voy­age assez fou. Le nou­v­el album est prévu pour début 2023.

 

Agar Agar — “The visit”

Après le clip du sur­volté “Trou­ble”, tout en 3D, voilà la suite avec “The vis­it” qui abor­de l’in­tru­sion dans l’in­tim­ité. Quand des incon­nus ou qua­si incon­nus s’ap­pro­prient votre espace per­son­nel. Bon ok si on veut jouer sur les mots, ce n’est pas tout à fait un clip mais une “lyrics vidéo”. D’ac­cord, mais ça nous laisse la place d’imag­ine des incon­nus danser dans un salon trop petit. Hâte de décou­vrir le nou­v­el album, prévu pour janvier.

 

Kabar Jako — “Kaskas an dé”

Après 4 dis­ques et une col­lab’ remar­quée avec Aphex Twin, Jako Maron crée un trio et l’ap­pelle Kabar Jako. Ce sera d’ailleurs le nom de l’al­bum. Epaulé par deux poin­tures du mal­oya et du sega, il y mêle une sorte d’acid trance jouis­sive. Dans le clip de “Kaskas an dé” en noir et blanc, on ressent la fièvre des entrailles musi­cales de la Réu­nion, dans la pous­sière du Kabar, moment de fête où se rassem­blent les musiciens.

 

YellowStraps — “notice”

Gros coup de coeur sur le nou­veau clip de Yel­low­Straps, fer de lance de la nu-soul venue de Bel­gique (dont on vous par­lait déjà ‑un peu- en 2021). Depuis 10 ans le pro­jet façonne une musique hybride qui intrigue et attise les sens. Après avoir été validé par la nou­velle scène rap belge (Roméo Elvis, Le Motel, L’Or du Com­mun…), le duo devenu solo dévoile “notice”, troisième extrait de atten­du pre­mier album de Yel­low­Straps, Ten­ta­cle, prévu pour fin janvier.

 

blackwave. — “i miss”

Encore des Belges, encore du tal­ent à reven­dre. black­wave. dévoile le clip de “i miss” co-écrit avec KIRBY (qui a notam­ment bossé avec Ye et Bey­on­cé). C’est le dernier titre de leur album no sleep in LA sor­ti début sep­tem­bre. “C’est un titre qui évoque non seule­ment notre enfance, mais aus­si l’époque où nous avons com­mencé à faire de la musique. Pen­dant la réal­i­sa­tion de cet album, il y a eu des hauts et des bas.” Dans “notice”, on les entend et on les voit ses ques­tion­ner sur les tumultes amoureux. Doux et clinquant.

 

(Vis­ité 697 fois)