Skip to main content
©Franck Berglund
11 juin 2024

La Nuit De l’Erdre : les noms à ne surtout pas manquer

par Olivia Beaussier

On a déjà décortiqué la prog’ balaise et éclectique de La Nuit de l’Erdre, mais du 4 au 7 juillet à Nort-sur-Erdre, entre le dancehall de Sean Paul et les guitares de Gossip se cachent des beaux noms électroniques et émergents. On fait notre sélection non-exhaustive des artistes à ne surtout pas rater.

Depuis 24 ans, le festival 100% associatif se bat pour défendre la diversité et l’éclectisme dans l’art. Il n’est alors pas étonnant de voir Zaho de Sagazan, Sean Paul, Gazo ou encore Sum 41 se partager la scène ! À La Nuit De l’Erdre, alors que les gros noms mettent déjà l’eau à la bouche, les plus émergents / projets moins axés ‘grand public’ ne sont pas en reste non plus.

 

À lire aussi sur tsugi.fr : La Nuit de l’Erdre : Zaho de Sagazan, Sum 41… les premiers noms sont là !

 

Côté musiques électroniques, cette année, le festival a misé sur l’international. Attaquons directement par du lourd : l’Allemand à la techno minimaliste qui a fait vibrer les clubs et les salles obscures du monde entier, Paul Kalkbrenner. Avec lui, ce n’est pas Londres qui appelle, mais bien Berlin.

Pour continuer en Allemagne, sur un rythme plus corsé, on retrouvera le groupe d’électro-metal – qu’on pourrait aussi qualifier d’électronicore ou de métalcore – Electric Callboy. Muni de ses guitares électriques, batterie et voix hurlantes et rauques, le groupe ajoute au métal de bonnes rythmiques dubstep, electro, et EDM. La Nuit de l’Erdre nous donne l’occasion d’invoquer nos souvenirs de LV2 allemand !

De l’autre côté de l’Atlantique, on retrouvera le Franco-Américain, DJ-producteur et Youtubeur Marc Rebillet. Celui qui régale la toile en plongeant dans la réalisation de ses tracks. Résultat, beaucoup d’humour, de funk et une énergie dévastatrice, qui se confirme en live. Rassurons-nous, la France détient aussi quelques pépites comme ce bon Julien Granel. Bien que majoritairement pop, on trouve dans le recoin d’un refrain, ou dans le souffle d’un couplet, de très belles percées électroniques. Attention, bonne humeur contagieuse.

Et chaque année, La Nuit de l’Erdre organise un format tremplin pour les artistes du Grand Ouest. Après un choix affiné entre des centaines de candidats, le festival a sélectionné quatre talents qui se partageront la scène le 21 juin, dans le cadre de la Fête de la Musique. Le-a gagnant-e sera alors programmé-e au festival édition 2025. Sans plus attendre, présentons ces quatre jeunes artistes :

Le premier est Mou, rappeur nantais à la voix douce et aux mélodies pop. Son flow calme et envoûtant rappelle fortement celui de Jazzy Bazz (et c’est évidemment un compliment). On retrouvera aussi Nomah, rappeur qui enchaîne rimes et punchlines sans prendre le temps de souffler. Le style de l’artiste s’approche parfois du slam, sans en oublier la poésie.

Côté électronique, c’est le duo Pausé qui prendra la relève. Dans un électro-chill inspiré de French 79, Blow ou Fakear, le groupe a pour ambition de faire ressentir ce moment où, pendant la chute, le corps échappe à la gravité, et est donc pausé. Sans tomber, tentons de ressentir ce calme plein. Enfin, le dernier concurrent du Tremplin de La Nuit de l’Erdre est le groupe pop-rock The Bleers. Compositions entraînantes, refrains accrocheurs, mais surtout une belle amitié entre les cinq musiciens qui se ressent dans leur cohésion et leur énergie débordante. Oui, ils ont vraiment tout pour mettre le feu à la scène.

Le lien vers la programmation complète et la billetterie !

Visited 129 times, 6 visit(s) today