Skip to main content
© Greg G
5 janvier 2023

On a parlé du festival Allotropiques avec sa programmatrice Marie-Line Calvo

par Emma Grandjean

Du 2 au 5 février prochain, le festival Allotropiques rassemblera des univers aussi étonnants que particuliers autour de Tours. Des événements musicaux gratuits et payants, proposés pour les adultes ou les enfants, avec comme têtes d’affiche Jeanne Added ou encore Jok’Air et de belles pépites en devenir. 

« L’idée c’est d’avoir un panel d’artistes assez élargi, avec des projets qu’on n’a pas l’habitude de voir ». Pour Marie-Line Calvo, la programmatrice de l’événement, « l’ADN du festival c’est de défricher un peu les nouvelles tendances ». La découverte de projets émergents, une ligne artistique marquée, Allotropiques espère bousculer la norme et ne pas tomber dedans. 

Entre le 2 et le 5 février 2023, plusieurs concerts investiront différents lieux de la métropole de Tours. « C’est un festival qui défend la diversité sous toutes ses formes, donc le fait d’avoir plusieurs lieux permet d’accueillir des projets différents, [d’] amener une nouvelle configuration [et de] proposer des groupes variés ». Aux côtés de la voix de Jeanne Added et du flow de Jok’Air, une ligne artistique qui aspire à être « audacieuse, éclectique et tournée vers la nouveauté« . Où l’on pourra retrouver les explorations musicales de Deena Abdelwahed, les sons post-indus et trans wave du duo Dame Area ou la jolie magie de Cate Hortl.

Concerts rap, électro, pop, rock, open-mic, carte blanche gratuite et spectacle jeune public : que ne fait pas Allotropiques ? Et bien déjà, il ne prend pas place dans la chaleur et sous le soleil ! Alors pourquoi le faire en hiver ? « Parce qu’il en a 15 000 en été ? » Pas faux. « On se disait qu’un festival au cœur de l’hiver, c’était quand même un sacré challenge, explique Marie-Line Calvo. Parce qu’on ne peut pas jouer en extérieur, il y a moins de lieux accessibles… Mais c’était bien d’avoir un festival qui proposait au public tout ce qu’on peut faire tout au long de l’année, sur une période un peu concentrée où il ne se passe pas grand chose. »

Après deux éditions annulées à cause de celui-dont-on-a-trop-prononcé-le-nom, Allotropiques resurgit cette année et « change de dimension. On passe dans des jauges un peu plus grandes, on avait envie de revenir un peu en force. L’idée cette année c’était d’investir une salle plus grande l’Escale, Saint-Cyr-Sur-Loire) avec une scéno, deux scènes et proposer plus d’artistes ». Rendez-vous à partir du 2 février prochain, pour cette mutation musicale qui promet « de nouvelles découvertes, de belles rencontres et des moments de partage« . Toutes les informations ici !

 

Visited 38 times, 1 visit(s) today