© capture d'écran clips ROSALÍA - "DESPECHÁ'/ Ezra Furman - "Poor Girl A Long Way From Heaven" / Loyle Carner - "Georgetown" feat. John Agard

ROSALÍA, Ezra Furman, Loyle Carner… Les clips de la semaine

En août le temps sem­ble s’ar­rêter, et pour­tant c’est déjà l’heure de notre sélec­tion de clips heb­do­madaire. Cette semaine on part en vacances — si seule­ment — avec ROSALÍA à Majorque, on se penche sur l’his­toire du Guyana avec Loyle Carn­er, Ezra Fur­man dépeint les vices de notre monde, The Lounge Soci­ety nous fait pleur­er avec une ver­sion live de leur titre “No Dri­ver”, et puis on vlogue en bord de plage avec BabySolo33 avant de s’étrein­dre avec Duck­wrth et Syd.

Il n’y a pas une semaine sans que l’on par­le de l’un des groupes de la scène UK post-punk revival, black midi, Work­ing Men’s Club, ou encore Sports Team. Ce ven­dre­di on se con­cen­tre sur le groupe orig­i­naire du Yor­shire, The Lounge Soci­ety. Les qua­tre garçons s’ap­prê­tent à sor­tir le 26 août prochain, leur pre­mier album Tired of Lib­er­ty pro­duit par Dan Carey du label Speedy Wun­der­ground. Et ils ont sor­ti cette semaine, une ver­sion live de leur sin­gle présent sur Tired of Lib­er­ty, “No Dri­ver”, enreg­istrée à la Friends Meet­ing House à Man­ches­ter. Une inter­pré­ta­tion déchi­rante et nerveuse d’un titre déjà tor­turé et rem­pli de mélancolie.

Décidé­ment les sor­ties d’al­bum le 26 août n’ar­rê­tent pas. Ezra Fur­man, l’auteure-compositrice améri­caine dernière la BO de Sex Edu­ca­tion fait son retour avec un six­ième album solo inti­t­ulé All of Us Flames. Et elle a dévoilé cette semaine le clip d’un de ses nou­veau sin­gle “Poor Girl A Long Way From Heav­en”. On peut dire que les pre­mières paroles du titre donne le ton : “The human mind is a pile of shit” (“L’e­sprit humain est un tas de merde”). Enfer­mée dans une salle aux tons neu­tres, des per­son­nes représen­tent les vices et péchés de notre monde, l’orgueil, le sexe, la van­ité, la cupid­ité, ou encore la gour­man­dise. L’artiste trans Daphne Always, elle, est immac­ulée, pour­tant c’est elle qui sera punie par la société.


Il y a deux semaines on vous par­lait du nou­veau clip de ROSALÍA, “Despechá”. Alors on ne sait pas ce qu’il s’est passé, si cela était un clip pro­vi­soire ou un clip qui ne devait pas sor­tir. Quoiqu’il en soit ROSALÍA, a sor­ti offi­cielle­ment la vidéo de son dernier sin­gle. Un clip qui tran­spire tou­jours les vacances. On est fin juil­let à Por­tixol à Majorque. Les enfants s’a­musent dans l’eau, les par­ents bronzent, ROSALÍA fait du bateau, et danse en mail­lot rouge avec ses copain·ines.

Qu’est-ce qu’on aime cette nou­velle généra­tions d’artistes pop-hyperpop qui ont gran­di avec les stars des années 2000 et qui n’ont aucun prob­lème à revendi­quer leur féminité exac­er­bée. BabySolo33 sort “PCS”, un sin­gle à la prod presque can­dide où elle par­le de rup­ture amoureuse. Et elle n’hésite pas à se filmer au télé­phone, au bord d’une plage béton­née, reprenant toutes les mim­iques que les anci­ennes généra­tions aiment détester.

Loyle Carn­er est de retour et ça fait du bien. Après avoir dévoilé “Hate”, son pre­mier sin­gle depuis 2020, voici qu’il sort “George­town” en fea­tur­ing avec le poète et dra­maturge afro-guyanais, John Agard. Logique donc que le titre du sin­gle porte le nom de la cap­i­tale du Guyana et que le clip se déroule de l’autre côté de l’At­lan­tique. Dans “George­town” John Agard et Loyle Carn­er par­lent de métis­sage. Et le Guyana a une his­toire trag­ique, comme la plu­part des pays du con­ti­nent améri­cain : anci­enne colonie bri­tan­nique avec de nom­breuses plan­ta­tions, le pays a été fourni pen­dant deux siè­cle en main-d’oeuvre par la traite négrière, et puis en 1838, quand l’esclavage a été aboli, c’est une autre main-d’oeuvre asservie qui est venu rem­placée les esclaves Noir·es, les travailleur·s indien·nes. Les descendant·es de ces pop­u­la­tions for­ment aujour­d’hui les deux groupes eth­niques les plus impor­tants du pays.

Voilà un fea­tur­ing qui donne le sourire et qui  fait danser. Le rappeur, chanteur Duck­wrth de Los Ange­les s’est allié à la chanteuse améri­caine Syd con­nu pour son groupe The Inter­net sur le morceau “Ce Soir”. Et ce titre en français annonce la tem­péra­ture. “Je vais vous manger ce soir”, chantent les deux artistes. Nor­mal que le clip soit ponc­tué de moments caliente dans la pénombre.

(Vis­ité 484 fois)