Tsugi Podcast 492 : Heartthrob

DJ et pro­duc­teur pop­u­lar­isant la tech­no min­i­male dans le courant des années 2000, Heart­throb signe le Tsu­gi Pod­cast 492 pour accom­pa­g­n­er la sor­tie de son nou­v­el EP Nairo­bi Can­dles: Burn­ing Bright.

Jesse Simin­s­ki est né en 1976 dans le Michi­gan. Depuis une dizaine d’an­née, il fait le tour du monde sous le nom d’Heart­throb pour jouer des DJ sets dans les prin­ci­paux clubs du monde : il fût par exem­ple rési­dent du Rex Club à Paris, mais est aus­si passé par Fab­ric, Berghain, Womb à Tokyo et le Space d’Ibiza. Le DJ dit avoir décou­vert la musique grâce à un père musi­cien et un par­ent qui tenait un mag­a­sin de dis­ques. Jesse suit alors le mou­ve­ment house et tech­no qui émane de Chica­go et Detroit dans les années 90, col­lec­tion­nant les vinyles des labels Relief (où l’on trou­ve Green Vel­vet, Paul John­son et plus récem­ment Brodin­s­ki, Maxime Dan­gles ou encore Shi­ba San et Joes­ki), Plus 8 (fondé par Richie Hawtin et John Acqua­vi­va) et Com­mu­nique (géré par Woody McBride).

En 2005, Heart­throb signe son pre­mier EP, Time For Ensor, sur Minus, autre label de Richie Hawtin basé à Berlin, par­tic­i­pant ain­si à l’es­sor de la scène tech­no min­i­male. Peu de temps après, le pro­duc­teur sort Dear Painter, Paint Me, un album de huit titres par­ti­c­ulière­ment réus­si. Il fonde par la suite son label ISNISNT en 2013 pour y éditer ses pro­pres max­is au rythme d’un par an. Il pousse depuis son style min­i­mal vers une tech house tout en finesse, se con­créti­sant ce mois-ci dans l’EP Nairo­bi Can­dles: Burn­ing Bright, sor­ti pour l’oc­ca­sion sur le label de Seth Trox­ler, Play It Say It.

Presque trois ans que Heart­throb n’avait rien sor­ti en solo. Un retour gag­nant qui méri­tait bien sa place en guise de maxi du mois dans le Tsu­gi 109, avec Nils Frahm en cou­ver­ture. On retrou­ve un titre de cet EP, “Stop Lor­raine”, dans le Tsu­gi Pod­cast 492, en guise de con­clu­sion à un mix nav­iguant avec élé­gance entre deep house, tech house et tech­no min­i­male. On vous laisse décou­vrir.

Et bonne nou­velle ! Ce pod­cast de Heart­throb peut-être téléchargé gra­tu­ite­ment. Il suf­fit d’aller sur ce lien, de faire un clic droit sur le play­er, puis “enreg­istr­er la vidéo”. Le mix se télécharg­era alors en MP3.

Track­list :

1. SW — “Unti­tled D1
2. Wil­helm — “Our World”
3. Damon Wild — “Unsta­ble Space”
4. The Dirty Crim­i­nals — “Jun­gle Snake”
5. Dar Embarks — “Fezzik”
6. SW — “Unti­tled B3
7. Tes­sela — “With Pat­sy”
8. Blawan — “Atlas”
9. Muse­um — “Raider”
10. Sen­sate Focus — “Y”
11. Mike Shan­non — “Ghet­to Me”
12. Tee Man­go — “Going Wrong”
13. Sav­ile — “Watch Scan Wait”
14. Heart­throb — “Pen­e­trat­ing Gaze 1”
15. Gerd, Alden Tyrell — “Girls Cant Swim”
16. DJ Qu — “Hi-Life”
17. John. F.M — “White Peo­ple In Church­es Be Like”
18. Heart­throb — “Stop Lor­raine”
19. Atom TM — “Fumes”

(Vis­ité 724 fois)