Crédit : Yves de Orestis

Tsugi Podcast 545 : Théo Muller

Teuf”, “tech­no”, “rock”. Le trio par­fait. Et une con­séquence : “bien­faitrice”. On pou­vait lire ces qua­tre mots sur le fly­er de la soirée du 23 mars à l’Ubu de Rennes, où Théo Muller a livré un mix sul­fureux dont est extrait ce nou­veau pod­cast exclusif. L’ex-résident et pro­gram­ma­teur des soirées “Dada Tem­ple” de la Machine du Moulin Rouge à Paris est ren­tré chez lui à Rennes. Un retour au bercail qui, s’il doit être apaisant, n’est pas for­cé­ment syn­onyme de repos. Le pro­duc­teur ren­nais en a prof­ité pour se lancer dans la créa­tion d’un nou­veau label, Krakzh, et dans une rési­dence de trois soirées à l’Ubu. Le pod­cast est donc un hom­mage aux musiques et aux soirées qui l’ont mar­qué depuis depuis son départ, de Paris au fes­ti­val Visions en pas­sant par Pos­i­tive Edu­ca­tion de Saint-Etienne. En voici le résul­tat.

Des grésille­ments et des grince­ments inquié­tants. Ouvrir son mix avec un morceau signé Pes­simist, ça donne for­cé­ment le ton. Plutôt Som­bre. Muller libère le kick avec la piste “Key­grind” de Benedikt Frey, aux gui­tares atmo­sphériques. Plutôt psy­chédélique. C’est donc ça : une heure et cinq min­utes de tech­no brute, EBM et acid, ten­dant vers de la musique à gui­tares. Extase garantie avec les longues min­utes de Polar Iner­tia, par­faite­ment alliées avec une piste de PSSU. On tend car­ré­ment vers le post-punk berli­nois avec Schwe­fel­gelb, qui nous rap­pelle que le pro­duc­teur avait remixé Béruri­er noir l’an passé, lui qui dis­ait aimer l’élec­tron­ique “rugueuse” et “cor­ro­sive”. Tout en bru­tal­isme ! On reprend son souf­fle avec Lev­on Vin­cent, plus house, avant de repar­tir au quart de tour sous les kicks de Johannes Volk, du Français Djed­jotron­ic, puis de la mys­térieuse Rrose, avant de s’étein­dre pais­i­ble­ment sur le spa­tial “Par­ralels” de Fugal. Théo Muller livre un mix punchy qui ne man­quera pas de don­ner de la poigne au lance­ment de son label.

Et bonne nou­velle ! Ce pod­cast de Théo Muller peut être téléchargé gra­tu­ite­ment. Il suf­fit d’aller sur ce lien, de faire un clic droit sur le play­er, puis “enreg­istr­er la vidéo”. Le mix se télécharg­era alors en MP3.

Track­list :
Pes­simist — Intro
Benedikt Frey — Key­grind
Polar Iner­tia — Son­ic Out­laws
PSSU — Fab­ri­cat­ed From Steel
Schwe­fel­gelb — Bis Zum Näch­sten Tag (Phase Fatale Remix)
Aux 88 — Astral Pro­jec­tions fea­tur­ing Ice Truc (Detroit Mix)
Lev­on Vin­cent — Solemn Days
Johannes Volk — Tears And Walls
Tech­no Bert — Neue Dimen­sio­nen
Deep­’a & Biri — Echoic Mem­o­ries
Some­when — Null Drift
Djed­jotron­ic — Take Me Down feat Dou­glas McCarthy
Rrose — The Sur­geon Gen­er­al (No Child Left Behind)
Vois­ki — Tex­ture Poem For The Moons Of Stars
Fugal — Par­al­lels

(Vis­ité 708 fois)