Tsugi Podcast 597 : Jon Beige

Il signe le Tsu­gi Pod­cast 597 : Jon Beige, autre­fois con­nu sous le nom de Beige. Jeune loup de la scène élec­tron­ique française, le DJ parisien sort aujour­d’hui un nou­v­el et troisième EP, Friend­ly Sur­veil­lance sur Glob­al Warm­ing Records

Si vous ne con­nais­sez pas Jon Beige, il est grand temps de vous le présen­ter. Dif­fi­cile de le caté­goris­er dans des gen­res, car aux platines, Jon Beige a beau­coup d’au­dace, comme nous le con­fir­ment les cinq tracks de son nou­v­el EP Friend­ly Sur­veil­lance dévoilé aujour­d’hui. Son label rat­tache l’o­pus aux gen­res ghet­towave et leftfield-core ; mais lorsqu’on lui en par­le, Jon Beige ne sem­ble pas très sen­si­ble à ces éti­quettes. En 2018, il sor­tait Unbox­ing EP avec un track remixé par Acid Arab et surtout un remix qui a pas mal fait par­ler de lui, celui de la Macare­na. Sur ce nou­v­el EP, Jon Beige reste seul mais explore bien des con­trées, car on doit admet­tre qu’il n’y a pas un seul track qui se ressem­ble.

Pour Tsu­gi, lui qui est aus­si le cura­teur de notre playlist heb­do­madaire NOUVEAUX FUTURS, livre une heure de mix qui hyp­no­tise dès les pre­mières sec­on­des avant d’ac­célér­er le rythme, douce­ment mais sûre­ment.

Avant c’é­tait “Beige”, en référence à la couleur qui est un mélange de plusieurs autres, comme tes goûts musi­caux. Tu as rajouté le “Jon” devant, pourquoi ?
Oui, je trou­vais que « Beige » c’é­tait un peu trop sérieux, fausse­ment cryp­tique. Je voulais quelque chose de plus per­son­nel (et acces­soire­ment plus facile­ment référençable sur Google !). Aus­si, beau­coup de mes amis m’ap­pelaient déjà comme ça. Et Mal­colm (label man­ag­er de Glob­al Warm­ing) préférait avec Jon. Jon Beige, c’est donc Beige, en moins sérieux. Non pas que ma musique ne soit pas sérieuse. Mais dis­ons que ça emmène le détache­ment néces­saire pour ne pas pass­er pour quelqu’un de pré­ten­tieux. En revanche, ça ne change rien pour ma musique.

Que souhaitais-tu créer avec ce troisième EP ?
Pour être hon­nête, rien de pré­cis. Je n’ai pas com­posé les morceaux en essayant de faire en sorte qu’ils for­ment un tout cohérent. Ce n’est pas comme ça que j’en­vis­age mon pro­jet musi­cal, de façon générale. Et pour ce qui est de cet EP, je n’ai pas changé de façon de faire. J’ai com­posé chaque morceau sans penser aux autres. Mais je suis très con­tent du résul­tat. Cela donne un EP var­ié, avec plein d’am­biances dif­férentes, tou­jours assez rich­es.

Je n’ai pas com­posé les morceaux en essayant de faire en sorte qu’ils for­ment un tout cohérent. Cela donne un EP var­ié, avec plein d’am­biances dif­férentes, tou­jours assez rich­es.”

Quelles sont tes influ­ences ?
J’ai énor­mé­ment d’in­flu­ences, qui sont dif­férentes pour chaque morceau. Par exem­ple, si je prends Palo San­to, c’est moi qui essaye de faire ce qu’on pour­rait appel­er du Futur Dance­hall, avec une petite vibe Pilotwings, une con­struc­tion très patch­work à la Tolouse Low Trax.

C’est quoi ce joli pod­cast que tu as fait ?
Au départ, je voulais faire un mix autour des 100BPM, qui soit assez bonne ambiance et plutôt facile d’é­coute. Sou­vent, quand je pré­pare une mix­tape, je choi­sis d’abord un BPM, et une poignée de morceaux que je veux absol­u­ment y faire fig­ur­er. Ici, il s’ag­it de Ramuntcho Mat­ta et du remix de Pri­ori, qui sont tous les deux très sen­suels, un peu lo-fi. On s’imag­ine bien fumer son pre­mier joint devant la pre­mière sai­son de Loft Sto­ry. Je comp­tais les entour­er de tracks bien plus joyeux, voire con­nus, type George Michael, Soul II Soul. Et comme sou­vent, je suis un peu par­ti dans tous les sens, avec un début plutôt ambi­ent / IDM, et un final assez vio­lent et pous­siéreux.

Dans ce mix, il s’ag­it de Ramuntcho Mat­ta et du remix de Pri­ori, qui sont tous les deux très sen­suels, un peu lo-fi. On s’imag­ine bien fumer son pre­mier joint devant la pre­mière sai­son de Loft Sto­ry.”

C’est quoi la suite pour toi ?
Pre­mière­ment, regarder vivre ce disque que j’en­fante ce jour, pren­dre une sorte de con­gé mater­nité. J’ai pré­paré trois « club mix » pour trois morceaux de l’EP, qui fig­ureront sur les USB cards du « deal­er pack­age » sur Band­camp, et qui sor­tiront offi­cielle­ment dans un mois ou deux. Ensuite, j’ai envie de com­pos­er, et du pass­er du temps avec mes démos, en créer de nou­velles. En décem­bre, j’ai ter­miné mes études de droit et obtenu mon diplôme d’av­o­cat, mais c’est un milieu assez sclérosé, qui m’a plutôt dégouté. Il y a six mois j’ai donc décidé de met­tre ça en pause et de me con­sacr­er unique­ment à la musique pen­dant un moment. Je vais donc y aller à fond. J’ai aus­si un pro­jet de roman que j’aimerais men­er à bien.

Track­list 

Ramuntcho Mat­ta — Viens Dormir Avec Moi (Sies­ta Mix by Car­los Exau­r­ren)
Dolo Per­cus­sion — DOLO 14
CCL — Tachy­on Frog
Kio­ta — Weird Mel­on
Lud­wig A.F. — Psy­chi­flux
So Track — Ici Règne
Ex-Terrestrial — Trav­el Safe
Pri­ori — On A Nim­bus (Spe­cial Guest DJ Megamix)
Ramuntcho Mat­ta — Viens Dormir Avec Moi (Wig­gle Mix by Urban Jun­gle)
Nice Girl — Whistling Thorn
TSVI — Noflute
Kol­i­da Babo — Exo­dus (Who’s The Tech­ni­cian? Dub)
Emma DJANELTAREUQ
YTAC — Oak­wood
Mod­el Home — Baya Style
LFO — Tied Up
Deli Girls — Peg
Crass — Bomb (rLr Remix)

(Vis­ité 339 fois)