Crédit : Manon Lnlbt

Tsugi Podcast 599 : Slowglide

Il signe le pod­cast 599, Slowglide représente le plus intéres­sant de l’un­der­ground élec­tron­ique français actuel. Mem­bre émi­nent du col­lec­tif rémois La Forge, qui ne cesse – lui aus­si – de gravir les éch­e­lons de la club music hexag­o­nale, il lâche un mix psy­chédélique, som­bre et introspectif.

En févri­er dernier, on avait ren­con­tré le jeune col­lec­tif La Forge venu de Reims, à l’oc­ca­sion du sec­ond volet de leur com­pi­la­tion : Crys­ta Ampullaris Vol.2 (depuis, il y a eu Crys­ta Ampullaris Vol.3). Ils nous avaient expliqué leur façon de faire : remet­tre la scène rémoi­se sur de bons rails, avec une philoso­phie de la fête inspirée par leurs aînés et un spec­tre musi­cal aus­si large que le crew com­prend de mem­bres. Ça tombe bien, Slowglide en fait par­tie. Il se sépare de sa bande de copains à l’oc­ca­sion de ce mix pour Tsu­gi, un voy­age futur­iste d’une heure au car­refour de la bass music, de la trance, du dance­hall et de la trap.

Si tu devais décrire à ta mère la musique que tu pro­duis et joues, tu lui dirais quoi ?

Pour info, mes géni­teurs sont très clas­sic rock. J’ai donc tou­jours eu du mal à leur expliciter claire­ment ce que je fai­sais alors que para­doxale­ment, je leur dois une grande par­tie de ma cul­ture musi­cale. Pour présen­ter les choses sim­ple­ment, je pro­duis une musique élec­tron­ique hybride, générale­ment lente, syn­copée et tein­tée de psy­chédélisme. Un peu comme si tu te trou­vais au car­refour du rock expéri­men­tal alle­mand des 70’s, de la tech­no de Détroit et d’influences plus épars­es comme l’ambient, le dance­hall et la bass music anglaise. Quant à ce que je joue, tout dépend évidem­ment du con­texte mais j’essaye tou­jours de pro­pos­er l’expérience musi­cale la plus large possible.

On sent qu’il y a une volon­té com­mune de sor­tir des car­cans un peu trop stricts et rec­tilignes de la tech­no actuelle.

Ton nom est asso­cié à la scène élec­tron­ique française under­ground, et tu es présent sur des com­pi­la­tions de labels émer­gents, sur des line-ups de soirées de col­lec­tifs intéres­sants égale­ment… Com­ment décrirais-tu l’é­tat de cette scène en ce moment ?

Floris­sante ! On sent qu’il y a une volon­té com­mune de sor­tir des car­cans un peu trop stricts et rec­tilignes de la tech­no actuelle, ou du moins d’y pro­pos­er des alter­na­tives, et c’est d’ailleurs le leit­mo­tiv de mon col­lec­tif La Forge basé à Reims. Bien que notre référen­tiel com­mun soit la tech­no au sens large du terme, on ne se can­tonne pas à quelques styles en par­ti­c­uli­er, on essaye d’amener notre pub­lic vers d’autres moods et d’autres esthé­tiques. Pour citer cer­tains crews dans cette vibe de change­ment, je pense à Worst Records et Pos­i­tive Edu­ca­tion à Saint-Étienne, BFDM (Lyon), Com­ic Sans Records, Bam­boo Shows et Dis­col­ored Field à Lyon, Tplt à Bor­deaux, Metaphore à Mar­seille, Abstrack Records à Nantes, le Toulouse Gouf­fre Club, mes gars sûrs de GEIPAN à Paris… J’en oublie beau­coup et mes con­nais­sances du ter­rain sont encore assez lacu­naires, mais partout en France on voit grandir et se dévelop­per des ini­tia­tives et des esthé­tiques plutôt sin­gulières et ça, c’est très bon signe !

 

À lire également
À Reims, le collectif La Forge a tout compris à la musique électronique actuelle

 

Main­tenant que les clubs sont fer­més et que le retour avec le pub­lic n’est pas pos­si­ble, est-ce que ça change quelque chose dans ta pro­duc­tion de la club music ?

Claire­ment. Le con­fine­ment a changé la donne pour beau­coup de pro­duc­teurs. J’ai dû tra­vailler au casque pen­dant trois mois jusqu’à m’en tuer les oreilles (rires) ! Du coup, vers le mois de mai, j’ai com­mencé à tra­vailler sur des morceaux moins ori­en­tés dance­floor et beau­coup plus axés sur l’aspect mélodique et tex­tur­al, par­fois enreg­istrés avec de « vrais  » instru­ments. C’est de la musique à écouter dans un living-room et non dans un club. Pour ma part, le con­fine­ment a eu beau­coup de bons côtés : j’ai eu le temps de mater des tutos sur YouTube et de lire des bouquins de théorie pour pro­gress­er techniquement.

La frus­tra­tion de ne plus aller en club m’a motivé à faire quelque chose de plus som­bre et abrasif que ce que j’ai l’habitude de faire, mais le mot d’ordre reste le même : psy­chédélisme.

Ton mix sem­ble assez obscur, tu peux nous racon­ter l’histoire autour de sa production ?

L’idée était de syn­thé­tis­er en une heure mon idéal actuel d’une club music à la fois lente et sub­tile, emprun­tée d’indus, de trance, de dance­hall ou de trap. On peut dire que je me suis bien amusé sur le pitch. Aus­si, la frus­tra­tion de ne plus aller en club m’a motivé à faire quelque chose de plus som­bre et abrasif que ce que j’ai l’habitude de faire, mais le mot d’ordre reste le même : psy­chédélisme. Une fois ma sélec­tion faite, je suis passé chez mon voisin Vina Kon­da squat­ter les Pio­neer et une heure après, c’était dans la boîte.

C’est quoi la suite pour toi ?

Là, je prie pour la réou­ver­ture des lieux car j’ai hâte de retrou­ver les platines et de rejouer en live. Sinon, dans l’immédiat, j’ai un morceau qui sort sur la prochaine com­pi­la­tion d’Antinote. Je ter­mine aus­si un EP pour Com­ic Sans Records et il va fal­loir met­tre de l’ordre dans les morceaux créés pen­dant le con­fine­ment. Enfin, avec La Forge, on cog­ite sur une nou­velle com­pi­la­tion pour la fin de l’année avec pas mal de sur­pris­es dessus.

Track­list du pod­cast 599

1.Ricco – Al Akhir [Worst Records]
2.borderlandstate_the best kiss­er in l.a – RIE/INO [Pseu­do­nym Records]
3.Krikor – Gaso­line Ghoul [self-release]
4.Slikback — NOBORU [self-release]
5.Forthcoming Gam­ma Intel & Iden­ti­fied Patient
6.Roho – Alter Ego [Weapon­ry]
7.JAI – Virus [Super Utu]
8.Gamma Intel – Sleep Sim­u­la­tor [Traum­garten]
9.Warzou – Joint Métallique [If-Only]
10.Tassilo Van­höfen – Heavy Armor [Super Utu]
11.Piezo – The Man­drake [Ver­sion]
12.Fareed – Process RPZ [Big Science]
13.Nice Girl – Whistling Thorn [Pub­lic Possession]
14.Low Jack & Qoso – Like It Soft [In Paradisum]
15.Plastikman – Kon­cep­tion [Nova­Mute]
16.Sonic – Mint Tea Rid­dim [Pres­sure Dome]
17.Slowglide – Ego Death [La Forge]
18.Malcolm feat. ڭليثرGlit­ter٥٥ — Damâa [Bio­log­ic Records]

(Vis­ité 486 fois)