©DR

Tsugi Podcast 606 : Eddie Fowlkes, 4e père fondateur de la techno de Detroit

Pour ce pod­cast 606, ce n’est autre qu’Eddie Fowlkes, pio­nnier de la tech­no de Detroit, qui nous livre un mix vinyle authen­tique, tein­té de tracks inédits et de white labels, en guise de retour aux sources.

Tiens, tiens… Com­ment ne pas démar­rer ce pod­cast nº606 sans un clin d’œil à la mythique boîte à rythme Roland TR-606 qui, tout comme notre invité du jour, a grande­ment par­ticipé à la nais­sance de la tech­no. Eddie Fowlkes n’est autre qu’un des “orig­i­na­teurs” de la tech­no de Detroit, celui qu’on oublie sou­vent, injuste­ment. Avec Der­rick May (son colo­cataire à l’époque), Juan Atkins ou encore Kevin Saun­der­son, il a été intro­n­isé au Detroit Leg­ends Plaza, musée his­torique de Detroit pour sa par­tic­i­pa­tion dans la créa­tion de ce genre et mou­ve­ment planétaire.

 

À lire également
Le père de la techno Derrick May visé par des dizaines de témoignages d’agressions sexuelles 

 

Fier pro­mo­teur de sa ville natale, Eddie Fowlkes offrait en juin dernier une col­lab­o­ra­tion avec Jeff Mills et la poétesse Jes­si­ca Care Moore autour de l’album The Crys­tal City Is Alive en hom­mage à la créa­tiv­ité de Detroit. En août, il sor­tait l’EP D‑Town Playaz avec Loco Dice, élaboré une fois de plus à Detroit. Il nous livre aujourd’hui un mix full vinyle, à la tech­no mélodique et ryth­mée. Bonus : on a même droit à une par­tie de la col­lec­tion de Mike Huck­a­by !

Parle-nous du tra­vail réal­isé sur ce mix…

J’ai recom­mencé à acheter des vinyles ! Il y a de ça à peu près un an. J’en ai eu marre de jouer dig­i­tal à terme. J’ai récupéré une cen­taine de dis­ques de la col­lec­tion de Mike Huck­a­by par son frère. Donc en plus, ça me rap­pelle mon gars Huck quand je joue cer­tains des white labels qu’il avait.

J’en ai eu marre de jouer dig­i­tal à terme. J’ai récupéré une cen­taine de dis­ques de la col­lec­tion de Mike Huckaby.”

Qu’as-tu mis dedans ?

Il y a beau­coup de dis­ques de NDATL Records, beau­coup de white labels, un peu de Mr.G…

Avec l’épidémie de COVID-19 qui frappe les États-Unis de plein fou­et, quelle est la sit­u­a­tion actuelle de la scène élec­tron­ique à Detroit ? 

SOMBRE ! Et austère, rien de con­stant — le monde fes­tif est très ralen­ti et le gou­verneur a même fer­mé notre ville et notre état plusieurs fois, donc rien ne peut vrai­ment éclore ni per­dur­er en ce qui con­cerne la scène électronique.

C’est quoi la suite pour toi ?

Je tra­vaille actuelle­ment sur ma prochaine sor­tie pour Detroit Wax 0017 et sur mon EP City Boy Music. Ils suiv­ent les EPs que j’ai fait avec Jeff Mills et Loco Dice cet été. Donc, avec un peu de chance, ce print­emps je pour­rais de nou­veau apporter de la joie à mes fans avec mes nou­veautés musicales !

© D.R

© D.R

Track­list du mix :

1. WHITE LABELMR.G

2. NDATL RECORDSUNKOWN

3. UNKOWNWHITE LABEL

4. ROXYBLACK LABEL

5. DANCE MANIADIRTY BITCH

6. NDATL RECORDSUNKOWN

7. UNKOWNWHITE LABEL

8. G‑MANCOUTIUNE

9. MR.G — THATS WHY WE

10. UNKOWNWHITE LABEL

11. UNKOWNWHITE LABEL

12. KILLA BITE RECORDS

13. PEOPLE RECORDSFINI DOLO

14. UNKOWNWHITE LABEL

15. UNKOWNWHITE LABEL

16. UNKOWNWHITE LABEL

17. NDATL RECORDSUNKOWN

18. NDATL RECORDSUNKOWN

19. UNKOWNWHITE LABEL

20. MIRACLE BOY GEORGEFREAKS WHODIN im001

21. NDATL RECORDSOMARBENEFIT

22. UNKOWNWHITE LABEL

23. UNKOWNWHITE LABEL

24. UNKOWNWHITE LABEL

25. UNKOWNWHITE LABEL

26. UNKOWNWHITE LABEL

27. UNKOWNWHITE LABEL

28. UNKOWNWHITE LABEL

29. JOVON — “SEXY AND PARTY

30. UNKOWNWHITE LABEL

31. KODE — GAIST

32. DELANO SMITHMIXMODE RECORDSUNKOWN

(Vis­ité 574 fois)