©Tony Grenes

🔊 Tsugi Podcast 626 : u.r.trax, espoir de la techno française

Pour ce Tsu­gi Pod­cast 626, c’est l’e­spoir de la tech­no française u.r.trax qu’on accueille, en amont de son mix pour l’événe­ment Cul­ture Club à la Gaîté Lyrique ce same­di. Et la Parisi­enne veut en découdre.

Ă€ tout juste 18 ans, u.r.trax alias Inès Boul­lant est prob­a­ble­ment la ben­jamine de notre sĂ©rie de mix­es. Mais ici, pas de lim­ite d’âge pour Ă©couter ce pod­cast con­coc­tĂ© par la jeune parisi­enne qui a dĂ©boulĂ© sur la scène tech­no comme une mĂ©tĂ©orite. Après s’être faite signĂ©e chez Kaos par l’Es­pag­nol HĂ©c­tor Oaks, la voilĂ  prĂŞte Ă  con­quĂ©rir le monde (de la nuit), et en amont de son pas­sage chez Cul­ture Club Ă  la GaĂ®tĂ© Lyrique pour le carte blanche du col­lec­tif Sub­tyl, on vous donne un avant-goĂ»t de ce qu’elle pour­rait vous rĂ©serv­er sur le stream de same­di soir.

 

Ă€ lire Ă©galement
Tsugi Podcast 625 : Shonen Bat, la club music du futur casse bien les dancefloors

 

©Tony Grenes

Elle qui baigne dans la rave depuis ses 13 ans, c’est bien évidem­ment un mix tech­no que u.r.trax dévoile ici, mais qui se démar­que con­sid­érable­ment par une pré­dom­i­nance d’in­dus. Le départ est elec­tro, pour ensuite vir­er sur une tech­no loopy qui évo­quera les plus grandes heures des Love Parades berli­nois­es des débuts 2000. En effet, la majorité des tracks présen­tés ici ne sont pas car­ac­térisés par la seule force motrice du kick, ce sont aus­si les per­cus­sions trib­ales et les hi-hats qui appor­tent un groove dont ce pod­cast ne se dépar­ti jamais.

 

Explique-nous ton tra­vail der­rière ce mix ?

J’ai util­isĂ© ma paire de Tech­nics ain­si qu’une CDJ pour jouer quelques inĂ©dits. RĂ©cem­ment, j’ai arrĂŞtĂ© les track­lists pré­parĂ©es Ă  l’a­vance, et je vois davan­tage les pod­casts comme une ses­sion d’é­coute de dis­ques. Pas de chemin prĂ©-Ă©crit, juste se laiss­er aller au hasard des disques !

“On est de plus en plus frus­trĂ©s, Ă©nervĂ©s… donc la musique en pâtit.”

Cet Ă©vĂ©ne­ment Cul­ture Club Ă  la GaĂ®tĂ© Lyrique, qu’est-ce que ça Ă©voque chez toi ?

C’est super impor­tant pour garder le lien entre pub­lic et artistes, ça per­met pour cha­cun de ne pas oubli­er ce qu’est le club et surtout, ça laisse entrevoir une cer­taine lumière au bout du tunnel.

Com­ment vois-tu la scène Ă©lec­tron­ique Ă©voluer depuis un an et demi et cette crise sanitaire ?

Je pense que la musique se durcit, Ă  l’im­age de l’e­sprit des gens. On est de plus en plus frus­trĂ©s, Ă©nervĂ©s… donc la musique en pâtit. Aus­si, les com­mu­nautĂ©s se for­ment ou se resser­rent. MĂŞme si les clubs sont fer­mĂ©s, la fĂŞte rĂ©siste ; un peu comme une hydre dont on aurait coupĂ© la tĂŞte. C’est assez exci­tant Ă  voir, mais j’avoue que rien ne vaut un beau sys­tème son de club pour faire la fĂŞte.

❏

Track­list du mix

Axelfield — unreleased
TV OUT — XTC (L.I.E.S 131)
Fischerspooner â€” [email protected]*$%#
Birdie — Apos­tro­phe (Delta Revamp Mix) (DF 5504)
Loaded Bananas — Omega Blue (FF014)
Hec­tor Oaks — All This Was Fire (OAKS07)
Rayme — unreleased
Blue Hour — Shim­mer (Vladimir Dubyshkin remix) (BLUEHOURMX#004)
LDS — unreleased
D.Dan — Switch­blade Descen­dant (LT065)
Axelfield — unreleased
V48 — I Got Some (PASSIFLORA 2)
u.r.trax — unreleased

(Vis­itĂ© 981 fois)