Skip to main content
©DR AgÎn, Anthony, Funest et Jules Elipse
9 juin 2021

🔊 Tsugi Podcast 627 : Few Tips, bass music 100% française

par Antoine Barsacq

627Ăšme itĂ©ration des Tsugi Podcasts et voici qu’on accueille tout le crew français Few Tips To Heal, pour un mix impressionnant de bass music Ă  l’éventail large, de la dubstep Ă  la drum’n’bass, mais toujours 100% francophone.

Descendant de feu le label spĂ© bass music Exploration Music et de son fondateur le Français Snowball, le crew Few Tips To Heal (Few Tips pour les intimes) continue son petit bout de chemin. Depuis les dĂ©buts, ses membres, tous junglists basĂ©s dans le 78, multiplient les projets : rĂ©cemment, c’Ă©tait une excellente compilation carte blanche chez les Toulousains d’Egregore Collective avec les producteurs et fers de lance du crew AgĂŽn, Funest, LKG, Jules Ellipse et Skwig. Ce dernier signait aussi un track sur la compilation Vernacular Foreigners Vol.5, lui-mĂȘme Ă©tant membre du fameux orchestra Ă  dix mains qui passait en dĂ©cembre Ă  la GaĂźtĂ© Lyrique pour Underscope. Par ailleurs, les membres de Few Tips n’ont cessĂ© d’organiser soirĂ©es et raves ou de passer en radio, prĂ©cĂ©demment chez Deep Kulture et depuis maintenant deux ans dans leur mensuelle sur Radio Campus Paris.

 

À lire Ă©galement
Inter[re]view : Egregore Collective, le crew toulousain qui revitalise la bass music française

 

Pour ce mix, tous les membres du crew se sont unis pour un superbe travail collectif qui prĂ©sente leurs influences communes et leur domaine de prĂ©dilection : la bass music au sens large, du dubstep Ă  la jungle en passant par beaucoup de choses plus expĂ©rimentales. Et comme on est en 2021 et que la planĂšte se rĂ©chauffe, toutes les productions sont locales et certifiĂ©e 100% francophones, pour mettre Ă  l’honneur la scĂšne de bass music française bouillonnante.

« On a voulu montrer ce qui se fait en bass music aujourd’hui en France. »

Pouvez-vous nous parler de ce podcast ? Quelle est l’intention derriùre ?

En prĂ©parant ce podcast, on a voulu montrer ce qui se fait en bass music aujourd’hui en France. Ça donne toute une panoplie de styles et de formes vraiment excitantes qui s’influencent les unes les autres comme la jungle, la drum & bass, le grime, le UK garage ou la dubstep, entre autres. Il s’inscrit dans la lignĂ©e des mixtapes qu’on aime faire depuis quelques annĂ©es : on navigue entre les styles qui nous tiennent Ă  cƓur, en Ă©vitant de s’enfermer dans un tempo ou dans un genre. De ce point de vue, on a Ă©tĂ© trĂšs influencĂ©s par les fondateurs d’Exploration Music qui nous ont donnĂ© le goĂ»t des mashups interminables et des grands voyages sur les lignes de fuite entre les styles.

Qui sont les artistes présents ?

Il y a bien sûr les artistes du crew, Jules Elipse, Skwig, AgÎn, Funest et LKG, des artistes de chez Vernacular, Flore et Esther de chez Polaar sont présentes également, comme De Grandi de chez Paradoxe Club et Simo Cell chez BFDM. Mention à Noizion, excellent label bass music à Lyon de chez qui on a pris un Gunston & Cain, et un Illektre pour la partie 140 BPM / dubstep. Pour la section drum & bass, on a glissé de trÚs gros artistes comme Moresounds, Naibu et War. Il reste bien sûr la famille Qant, Jumboclat et Mayflo, et les frÚres Sicaa, Axone et Flex Blur.

OĂč vous placez-vous sur la scĂšne Ă©lectronique aujourd’hui ? Et quel regard portez-vous sur celle-ci ?

On voit les choses de façon super concrĂštes. Il y a les projets musicaux auxquels on collabore, comme le catalogue d’Egregore Collective ou les compilations Quarantine Sonic Squad, le soundclash La Dub War qui a vraiment laissĂ© une grosse empreinte en terme de connexions, les danses qu’on organise autour de notre sound system, et notre mensuelle sur radio Campus Paris oĂč on parle de bass music. Pour ce qui est de la scĂšne Ă©lectronique en gĂ©nĂ©ral, c’est un peu trop vaste pour ĂȘtre totalisĂ©. On peut simplement parler de notre enthousiasme au sujet de la scĂšne bass qui se porte trĂšs bien dans sa diversitĂ©, rencontre son public, et produit des morceaux de musique qui nous fascineront longtemps.

C’est quoi la suite pour vous ?

On continue la radio, les raves et les beat battles. Surtout, il y a plein de musique et de collaborations qui arrivent, notamment via les projets qu’on a citĂ©. Il y a aussi un nouveau label qu’on est en train de monter Ă  l’initiative de Qant qui s’appelle Trajectoire, qui sera concentrĂ© sur le breakbeat et qui commence Ă  rĂ©unir les tracks d’une sacrĂ© team de junglists francophones.

❏

Tracklist du mix

Sicaa – Peacemaker [Coronium Island] Axone X_1 – Even a Bird Can S(w)ing [Room With A view] Axone X_1 – Sirens of Strike [Self-released] Vernacular – Canyon 211 [Vernacular] Esther – Hedon Hack [Polaar] Flex Blur – 48 x 1000 [Self Released] Flore – Fuck Sake [Polaar] Ashyl & Clery – Ruthless [Vernacular] AgĂŽn – Re-Wired [Dub] De Grandi – My Volvo, My Rules [Paradoxe Club] Simo Cell & Abdullah Miniawy – Music Gene [BFDM] Gunston & Caine – Oxyne [Noizion] Dub Iko – Under My Skin [Dub] Illektre – Don’t Know [Noizion] Skwig – Sword Dance [Vernacular] Mayflo – Mimm [Coronium Island] Jules Elipse – Untitled 3 [7th Strorey Project] Moresounds – Blood [Astrophonica] Qant – Negative Space [Repertoire] DJ Funest – Safe Pass [Egregore] Skwig – ??? [Dub] AgĂŽn – 75 December [Egregore] Naibu – Use Of Weapons [Warm Communications] War – Cofters [31 Recs] Jumboclat – Special Tune [Dub]

Visited 21 times, 1 visit(s) today