Skip to main content
© David Boschet
28 février 2023

VTSS, Manu Le Malin, Nene H… Voilà les huit premiers noms d’Astropolis !

par Marion Sammarcelli

À peine le temps de se remettre de la parenthèse hivernale d’Astropolis, que l’édition estivale arrive ! Le festival brestois des cultures électroniques revient pour une édition 2023 et annonce déjà les huit premiers noms de son line-up

Le festival Astropolis revient faire trembler le Bois de Keroual -et Brest toute entière- du 28 juin au 2 juillet 2023. Comme chaque année, ce rendez-vous festif invite des artistes de tous horizons, émergents comme pionniers, à venir investir ses quatre scènes ! Pour annoncer le début des hostilités, Astropolis dévoile les huit premiers noms du line-up. Ça s’annonce explosif.

En plein cœur d’un bois, poumon de verdure de Brest, se trouve le manoir de Keroual. Et dans ce même manoir, il y a la fameuse scène Astrofloor. On connaît les premiers artistes qui vont l’investir cet été. Pour la première fois, VTSS et Nene H se partageront la scène le temps d’un b2b endiablé. C’est logique finalement, pour ces deux artistes-phares qui brisent les barrières des genres musicaux. Vous voguerez entre techno, hardtechno, EBM et une touche de bass music. Magnifique. Blutch sera également de la partie. Dix ans après avoir été révélé par le tremplin d’Astropolis, il viendra présenter son live audio/visuel « Terre Promise ». Au programme, sonorités electronica, IDM et breakbeat accompagnées d’une fable visuelle captivante entre monde réel et onirique.

 

À lire également sur Tsugi.fr : Live report : Astropolis l’Hiver, la transe en danse

 

Dans le manoir de Keroual, on trouve aussi La Cour. Un décor enchanteur et folklorique niché entre les pierres d’une bâtisse vieille de cinq siècles. On nous dit à l’oreillette que le closing du dimanche face au levé du soleil est épique. Le premier artiste qui va y performer est LSDXOXO avec un set percussif flirtant entre morceaux pop, ghetto house et hardcore. Ça promet !

Vous retrouverez également Mekanik, autre scène historique du festival, programmée et parrainée par le papa du hardcore Manu Le Malin. Rien que ça ! Cette année, cette scène célèbrera les 20 ans du label néerlandais hardcore PRSPCT. Pour ce faire, Astropolis annonce déjà un b2b entre Manu Le Malin, lui-même, et Trasher le fondateur du label. Un plateau dont on se souviendra longtemps : ça va cogner.

Enfin, retour sur Brest pour retrouver Kampire dans le Cabaret Sonique du mythique hôtel Vauban, afin de vous déhancher sur de la tropical bass, de l’afrobeat et du baile funk. Puis Salomé, figure des nuits berlinoises viendra retourner l’Astroclub de La Suite. Avec elle, plongez au cœur d’une rave dystopique aux esthétiques futuristes entre acid intrépide, néo-trance et techno.

 

Pour la billetterie, ce sera par ici

 

Visited 45 times, 1 visit(s) today