Skip to main content
© Captures d'écran Youtube
3 mars 2023

Adi Oasis, Zaho de Sagazan, Pamplemousse… Les clips de la semaine

par Emma Grandjean

Avis aux amateurs de belles vidéos musicales, on vous a sélectionné tout plein de clips remplis de sincérité et avec pas mal de tristesse cette semaine. Nous transportant dans des contrées lointaines, de New York avec le clip d’arøne jusqu’à Cape Town pour la vidéo de Pamplemousse. On aura aussi droit au chagrin de Zaho de Sagazan, de Barbara Sauvage et de Theodor et à l’énergie contagieuse de volupté d’Adi Oasis avec Leven Kali.

 

Adi Oasis ft. Leven Kali – « Naked » 

La franco-caribéenne Adi Oasis s’entoure de Leven Kali pour nous proposer un concentré de soul torride et funky. Dans « Naked », les deux artistes partagent un moment en suspens où la gravité n’entre plus en vigueur. Et où la sensualité -voire la nudité, au choix- constitue le dress-code obligatoire. Et en répétant « I want to see you naked » à longueur de titre, c’est forcément une ode à l’amour que nous offre Adi Oasis, jouant de ses doigts sur sa basse avec cette composition chaloupante. Si vous en voulez plus (comme nous), elle nous en donne tout un stock dans son nouvel album Lotus Glow.

arøne – « Tempête »

Cap sur la Grosse Pomme avec « tempête ». Sur une prod Drum & Bass, arøne nous emmène tout droit dans une exploration à travers ses sentiments. Avec une mélodie brute et de tendres paroles, la rappeuse se livre sur son amour et part à sa recherche, à travers un périple sinueux à New-York. Avec son harmonie charmeuse de cloud rap, arøne ouvre son carnet secret -plus si intime- auquel on envie quelques formules : « Mais si je plonge dis moi que tu seras là / T’es dans mes sons bébé ça fait des mois », à emprunter pour notre prochaine déclaration d’amour.

Zaho de Sagazan  « Tristesse »

Zaho de Sagazan déclare sa haine à la tristesse. Dans ce morceau, elle assaille ce sentiment désespéré et engage un profond combat, pour en tirer les ficelles et ne pas se laisser contrôler par cette émotion envahissante. Mais si tout cela n’était qu’une impression et que « Marionnette, on naît et on le reste »…? Qui sait, en fonction du résultat du duel, elle pourrait bientôt tenir un stand de pantins.

Theodor – « Glades and Avenues »

Dans « Glades and Avenues », le groupe allemand Theodor essaie de nous entraîner dans un monde d’une douceur sans limite. Et s’il définit sa musique comme de la « sweet soul psychédélique », nous on trouve que c’est plutôt une accalmie riche en rêves moelleux et élégiaques. Avec un clip nous plongeant dans un univers marin onirique rempli de bestioles originales, Theodor transforme une rupture amoureuse en recherche d’un nouveau goût. Celui de la vie, frais et aventurier, alors que le passé se bouscule jusqu’à nous.

Pamplemousse  – « Vicious Mind »

Direction l’Afrique du Sud, ses skateparks et ses plages dans le nouveau clip de Pamplemousse. Dans « Vicious Mind », le duo réunionnais associe urgence et nervosité, pour un morceau de noise punk tapageur et abrasif. Au programme, nos oreilles pour écouter et nos têtes pour bouger sur un track décapant. En écoutant ce morceau, on a envie d’une seule chose : vivre la vie à fond à l’heure, la fenêtre grande ouverte et l’océan comme seul feu rouge.

Barbara Rivage – « Visage triste »

Comme on ne parle jamais assez de tristesse… en revoilà. Le duo rennais raconte avec « Visage triste », le côté solitaire de l’anxiété, où on galère « à s’adapter au monde dans lequel on doit grandir et évoluer ». D’une voix gutturale souffleuse de belles paroles, sur un air pop, la chanteuse de Barbara Rivage déambule en citadine isolée pour un track spontané de vérité que le groupe dédie « à tous ceux et celles qui ont une tristesse et des angoisses trop envahissantes, et pour qui l’extérieur est terrifiant et faire des choses est difficile ».

 

À lire aussi sur Tsugi.fr : 🥊 Fight Club : le nouveau Orbital, pour ou contre ?
Visited 51 times, 1 visit(s) today