© Captures d'écran YouTube

Bilbao Kung-Fu, Alexi Shell, Charlotte Fever… les clips de ce début d’année

Jolie fournée pour le retour de notre sélec’ des clips de la semaine ! Pas moins de neuf vidéos qui nous ont tapé dans l’oeil, durant ces deux pre­mières semaines de l’an­née. Voilà Bil­bao Kung-Fu, Embrasse-Moi, Char­lotte Fever, Pi Ja Ma, TASTE, Bir­rd, Lev­i­ta­tion Free, Saudade Exper­i­ment et Alexi Shell. Rien que ça. 

 

Bilbao Kung-Fu — “Oh !”

Un hymne de rock nerveux qui donne envie de tout cass­er. Bil­bao Kung-Fu livre dans “Oh !”, un titre pes­simiste à l’instrumentation ani­male très ‑très- vit­a­m­iné. Une vio­lence assumée qui dépeint la volon­té du groupe de mon­tr­er “la dif­fi­culté pour un adulte de se remet­tre d’une dépres­sion sur­v­enue après une enfance dif­fi­cile”. Un morceau idéal pour un entraîne­ment de boxe ou pour un lun­di matin dans le métro ‑du pareil au même, finalement.

 

Embrasse Moi — “Importance de la danse”

Un clip joli­ment ani­mé pour un nou­v­el extrait de l’al­bum Grand Écart. Pop aux voix entraî­nantes, avec une basse répéti­tive et des syn­thés grinçants. C’est “une chan­son rebondis­sante, comme une sil­hou­ette d’éléphant, explique Nico­las Camus, réal­isa­teur du clip. Une marche cadencée et huilée comme une une loco­mo­tive. Elle se répète a l’infini sans jamais s’arrêter, un mantra pour arriv­er plus vite vers notre des­ti­na­tion. Là où tout s’arrangera, quand enfin nous nous ren­con­trerons.” Le titre est extrait de Grand Écart

 

Charlotte Fever — “In love de moi”

Voilà le nou­veau clip de Char­lotte Fever, indu­bitable­ment inspiré du gial­lo, ce genre du ciné­ma ital­ien des années 70 à la fron­tière entre thriller, hor­reur et oeu­vre éro­tique… Et le texte de “In love de moi” suit : ça par­le de soli­tude dans une cham­bre, de se faire du bien (“Je suis ma pro­pre héroïne”), de mas­tur­ba­tion quoi. Et dans le clip tout est abor­dé dans des métaphores, sex­u­al­ité, fétichisme et for­cé­ment nar­cis­sisme. Couleurs sat­urées, mélodie si effi­cace et envies d’aven­ture direc­tion plaisir ? Pro­gramme séduisant.

 

Pi Ja Ma — “Nobody’s Wife”

Pi Ja Ma dévoile sa prom­e­nade anti-love en forêt dans “Nobody’s Wife et offre une dose de fraicheur roman­tique con­tre le fait d’être en cou­ple. On décou­vre dans cette char­mante balade musi­cale, un hymne au self-love comme on en a bien besoin pour com­mencer cor­recte­ment l’année. Même idée que Char­lotte Fever dans l’essence, réal­i­sa­tion différente.

 

TASTE — “Bang Bang Bang”

Le duo for­mé par Yan Wag­n­er et La Mverte renou­velle son goût com­mun pour le kraut-rock, mêlé au new wave, tou­jours dans une ambiance bien dark, bien vicieuse… Après les deep­fakes ratés de célébrités dans le clip de “Shame Game”, voilà un nou­v­el extrait de leur pre­mier EP qui sor­ti­ra le 3 févri­er. Dans “Bang bang bang”, on par­le d’armes ‑quelle surprise- sous toutes ses formes : à l’écran défi­lent des images de guns en tous gen­res, films, jeux vidéo, sketchs des Incon­nus, mais aus­si et surtout de vraies fusil­lades. Ambiance.

 

Birrd — “Wheels”

Les falais­es d’Étretat sous la neige. Que deman­der de plus pour le dernier clip du pro­duc­teur français Bir­rd. Avec “Wheels”, il nous emporte dans un voy­age presque cos­mique avec des couleurs et des formes à la fois douces et majestueuses. Filmée “peut-être le jour le plus froid de l’année dernière” en Nor­mandie, la vidéo accom­pa­gne à la per­fec­tion sa musique élec­tron­ique har­monieuse et rêveuse qui s’élève dans les airs en rythme et en abon­dance de sens.

 

Levitation Free — “When Your Sun Goes Down”

Dans le clip de “When Your Sun Goes Down”, le groupe orig­i­naire de Saint-Brieuc retrace une his­toire d’amour entre deux flingues à l’école du meurtre. On retrou­ve la dream-pop de Lev­i­ta­tion Free, qui accom­pa­gne l’apprentissage de crimes où la com­bat­iv­ité règne et où les émo­tions s’entremêlent. Avant la sor­tie de son prochain EP le 20 jan­vi­er prochain, le groupe mon­tre dans ce clip, un joli moment de ten­dre tuerie.

 

Saudade Experiment — “Do You Recall?”

Après “LFM”, Saudade Exper­i­ment dévoile un nou­veau titre de son album (Got) every­thing to shine, à paraître fin jan­vi­er. Dans son pen­dant vidéo, on suit la ren­con­tre “d’un per­son­nage maus­sade (Junior) en quête de ses sou­venirs mar­quants, et d’un attaché-case qui en est le gar­di­en. L’al­lé­gorie de ses vieux trau­mas mais aus­si sa solu­tion.” S’en­tame alors une quête en forêt pleine de poésie sur fond de jazz, toujours.

 

Alexi Shell — “The Fall”

Pro­duc­trice tech­no, ambiant et pop expéri­men­tale, Alexi Shell est active dans les com­bats de la com­mu­nauté queer et s’est faite con­naître avec des sets (ou même des lives) tech­no et gab­ber, de Bar­bi­e­turix à la Cho­sen Fam­i­ly. Avant l’al­bum Sirens prévu pour mars, voilà déjà le toni­tru­ant “The Fall”. Accom­pa­g­né par un clip ambitieux qui laisse claire­ment place au monde du mythe, et laisse s’en­tre­bailler les portes du réel. Si on ajoute à ça des kicks bien lourds et indus’, on se sent directe­ment au bon endroit. É‑ner-vé.

 

Par Emma Grand­jean et Corentin Fraisse

(Vis­ité 462 fois)