Skip to main content
© Captures d'écran YouTube
13 janvier 2023

Bilbao Kung-Fu, Alexi Shell, Charlotte Fever… les clips de ce début d’année

par Corentin Fraisse

Jolie fournée pour le retour de notre sélec’ des clips de la semaine ! Pas moins de neuf vidéos qui nous ont tapé dans l’oeil, durant ces deux premières semaines de l’année. Voilà Bilbao Kung-Fu, Embrasse-Moi, Charlotte Fever, Pi Ja Ma, TASTE, Birrd, Levitation Free, Saudade Experiment et Alexi Shell. Rien que ça. 

 

Bilbao Kung-Fu – « Oh ! »

Un hymne de rock nerveux qui donne envie de tout casser. Bilbao Kung-Fu livre dans « Oh ! », un titre pessimiste à l’instrumentation animale très -très- vitaminé. Une violence assumée qui dépeint la volonté du groupe de montrer « la difficulté pour un adulte de se remettre d’une dépression survenue après une enfance difficile ». Un morceau idéal pour un entraînement de boxe ou pour un lundi matin dans le métro -du pareil au même, finalement.

 

Embrasse Moi – « Importance de la danse »

Un clip joliment animé pour un nouvel extrait de l’album Grand Écart. Pop aux voix entraînantes, avec une basse répétitive et des synthés grinçants. C’est « une chanson rebondissante, comme une silhouette d’éléphant, explique Nicolas Camus, réalisateur du clip. Une marche cadencée et huilée comme une une locomotive. Elle se répète a l’infini sans jamais s’arrêter, un mantra pour arriver plus vite vers notre destination. Là où tout s’arrangera, quand enfin nous nous rencontrerons. » Le titre est extrait de Grand Écart

 

Charlotte Fever – « In love de moi »

Voilà le nouveau clip de Charlotte Fever, indubitablement inspiré du giallo, ce genre du cinéma italien des années 70 à la frontière entre thriller, horreur et oeuvre érotique… Et le texte de « In love de moi » suit : ça parle de solitude dans une chambre, de se faire du bien (« Je suis ma propre héroïne »), de masturbation quoi. Et dans le clip tout est abordé dans des métaphores, sexualité, fétichisme et forcément narcissisme. Couleurs saturées, mélodie si efficace et envies d’aventure direction plaisir ? Programme séduisant.

 

Pi Ja Ma – « Nobody’s Wife »

Pi Ja Ma dévoile sa promenade anti-love en forêt dans « Nobody’s Wife et offre une dose de fraicheur romantique contre le fait d’être en couple. On découvre dans cette charmante balade musicale, un hymne au self-love comme on en a bien besoin pour commencer correctement l’année. Même idée que Charlotte Fever dans l’essence, réalisation différente.

 

TASTE – « Bang Bang Bang »

Le duo formé par Yan Wagner et La Mverte renouvelle son goût commun pour le kraut-rock, mêlé au new wave, toujours dans une ambiance bien dark, bien vicieuse… Après les deepfakes ratés de célébrités dans le clip de « Shame Game », voilà un nouvel extrait de leur premier EP qui sortira le 3 février. Dans « Bang bang bang », on parle d’armes -quelle surprise- sous toutes ses formes : à l’écran défilent des images de guns en tous genres, films, jeux vidéo, sketchs des Inconnus, mais aussi et surtout de vraies fusillades. Ambiance.

 

Birrd – « Wheels »

Les falaises d’Étretat sous la neige. Que demander de plus pour le dernier clip du producteur français Birrd. Avec « Wheels », il nous emporte dans un voyage presque cosmique avec des couleurs et des formes à la fois douces et majestueuses. Filmée « peut-être le jour le plus froid de l’année dernière » en Normandie, la vidéo accompagne à la perfection sa musique électronique harmonieuse et rêveuse qui s’élève dans les airs en rythme et en abondance de sens.

 

Levitation Free – “When Your Sun Goes Down »

Dans le clip de “When Your Sun Goes Down », le groupe originaire de Saint-Brieuc retrace une histoire d’amour entre deux flingues à l’école du meurtre. On retrouve la dream-pop de Levitation Free, qui accompagne l’apprentissage de crimes où la combativité règne et où les émotions s’entremêlent. Avant la sortie de son prochain EP le 20 janvier prochain, le groupe montre dans ce clip, un joli moment de tendre tuerie.

 

Saudade Experiment – « Do You Recall? »

Après « LFM », Saudade Experiment dévoile un nouveau titre de son album (Got) everything to shine, à paraître fin janvier. Dans son pendant vidéo, on suit la rencontre « d’un personnage maussade (Junior) en quête de ses souvenirs marquants, et d’un attaché-case qui en est le gardien. L’allégorie de ses vieux traumas mais aussi sa solution. » S’entame alors une quête en forêt pleine de poésie sur fond de jazz, toujours.

 

Alexi Shell – « The Fall »

Productrice techno, ambiant et pop expérimentale, Alexi Shell est active dans les combats de la communauté queer et s’est faite connaître avec des sets (ou même des lives) techno et gabber, de Barbieturix à la Chosen Family. Avant l’album Sirens prévu pour mars, voilà déjà le tonitruant « The Fall ». Accompagné par un clip ambitieux qui laisse clairement place au monde du mythe, et laisse s’entrebailler les portes du réel. Si on ajoute à ça des kicks bien lourds et indus’, on se sent directement au bon endroit. É-ner-vé.

 

Par Emma Grandjean et Corentin Fraisse

Visited 34 times, 1 visit(s) today