Skip to main content
Tatiee Dee / Crystal Murray / Tatyana Jane
31 mai 2024

Crystal Murray, Tatie Dee, Tatyana Jane… Les projets de la semaine

par Olivia Beaussier

Dernier jour de mai, et pour les plus chanceux d’entre nous, premier jour à We Love Green. Chez Tsugi, festival ou pas, on ne faillit pas à la règle du vendredi : place au recap’ des projets de cette semaine. Au programme, Crystal Murray, Amaliah, Tatyana Jane, The Populists, Cabaret Contemporain, Elyon et Tatie Dee.

 

Crystal Murray – Sad Lovers and Giants

Une vieille légende dit qu’on ne serait pas artiste si on ne sort pas de sa zone de confort. Et ça, Crystal Murray l’a pris au pied de la lettre. Pour ce premier album, fini de se limiter à la soul, ou à la pop, Crystal Murray explore ses possibilités musicales ; par moments punk (« PAYBACK »), on trouve même quelques rythmiques drum’n’bass (« Strangers »). Ce qu’on retient surtout c’est la versatilité de la voix de la chanteuse, tantôt toute douce, pour nous accueillir dans son album avec des sonorités éthérées, tantôt plus puissante n’hésitant pas à montrer ses revendications.

 

V/A compilation – Club Entry, Vol.2 [Borne Fruits]

Après une première partie sortie en 2022, place à Club Entry, Vol.2, un V/A toujours curaté par le label Borne Fruits de la DJ-productrice Amaliah. Pas besoin de chercher très loin, le thème de cette compil’ se trouve dans le nom. Amaliah, voulait rendre hommage aux musiques clubs qui ont forgé le dancefloor britannique. Onze producteurs et productrices de tous horizons se sont prêtés au jeu. Ensemble, ces tracks forment un continuum de ce que la musique des raves londoniennes a été, et devient, empreint de beaucoup de percussions.

Mention spéciale pour la fierté française RONI sur « Fault Lines », un track à l’image des raves du futur. Cette dernière nous avait offert un mix pour notre Women In Electronics #5.

 

The Populists – Dancers [Lumière Noire Records]

Derrière le nom de The Populists, se cache le chanteur et producteur Yan Wagner. Si ce nom vous est familier, c’est parce que vous avez reconnu ici le seul invité du dernier album de Gesaffelstein, Gamma. Et on comprend pourquoi, tant on retrouve dans le nouvel EP de The Populists, l’ambiance sombre, un poil coldwave de Gesa. Dancers sonne comme une techno marquée par des percussions. En effet, ça a tout de quoi nous faire danser !

 

Tatyana Jane – Elixyr [N.A.A.F.I.]

C’est encore une fois dans une énergie indéniablement club qu’on retrouve Tatyana Jane pour un second EP qui sort sur le prestigieux label mexicain N.A.A.F.I. L’EP s’introduit lentement par un track ambiant, downtempo qui ne cache pas son énergie club, puis enchaîne sur deux morceaux marqués par les kicks et les percussions omniprésentes, pour finir en beauté sur « Boundaries » à l’énergie techno et rave comme il faut.

Sans aucun doute, la DJ-productrice a encore dépassé un niveau dans sa maîtrise des machines et de la production. Bravo !

 

Cabaret Contemporain – Club Sensible

Imaginez entrer dans un club où les musiciens ne sont pas armés de machines mais bien d’instruments. C’est ce que nous propose Cabaret Contemporain, dans leur nouvel album. Les cinq membres du groupe trafiquent leurs instruments et les font sonner comme des musiques électroniques. Une techno minimaliste et acoustique, on en veut plus !

Retrouvez les à La Maroquinerie le 18 juin !

 

Elyon – La musique est une porte

Pour Elyon, la musique serait une porte vers quelque chose de plus profond, qui pousse à la réflexion, à se retrouver pleinement. Même s’il était finaliste du concours de rap sur Netflix La Nouvelle École, ce premier album est loin du rap. En mélangeant rock, punk, slam, Elyon fait de son projet quelque chose qui lui ressemble pleinement, sans correspondre à ce qu’on attend de lui. On félicite la prise de risque !

 

Tatie Dee – Sour Beats

Par Léa Crétal

Avec son nouvel EP Sour Beats sorti sur Aterral Records, Tatie Dee réaffirme son statut de référence de la house parisienne. Pour faire sa popote, la DJ-productrice a incorporé une belle poignée de deep-house, une pincée de kicks explosifs et un nuage de nappes éthérées. Bien évidemment : on y retrouve aussi quelques lignes d’acid (difficile de l’imaginer sans sa TB-303…) et des drops sophistiqués à la Glenn Underground. Le track ‘Multi Timbral Sound Module’ fera d’ailleurs partie de son futur live (dont elle nous avait parlé en interview). La cerise sur le gâteau : un remix breaké/UKG produit par notre chère Dylan Dylan.

Visited 402 times, 1 visit(s) today