Skip to main content
© capture d'écran Zaabriskie / Lana Del Rey / KAS:ST
12 mai 2023

Daft Punk, Lana Del Rey, Polycool, Ehla, KAS:ST… Les clips de la semaine !

par Vicky Pozzobon
Pour les clips de cette semaine, Tsugi a concocté une sélection voguant entre le clip inédit de Daft Punk, deux ans après l’annonce de leur séparation ; l’éloge des années 1950 par Lana Del Rey et Jon Baptiste, Ehla et son rnb breaké au coeur de Paris, ou encore le clip de Zaabriskie qui explore des sonorités à la fois planantes et percutantes propres à l’IDM…
Polycool – « ♡ »

Polycool nous invite à une balade romantique sur les côtes bretonnes avec son morceau « ♡ », portant bien son nom. La flûte et les voix mystiques rythment cette chanson, nous transportant dans les doux souvenirs du groupe. Le clip, tourné en VHS, nous offre un instant figé dans le temps. On y voit le groupe dans son ancienne formation (à 4), habillé de robes et accompagné d’un adorable chiot. Cette vidéo est comme une fenêtre ouverte sur les moments intimes du quatuor, nous invitant à nous évader avec eux.

Ehla – « L’autorisation »

Après « Magique » et « L’angle mort« , voilà un troisième clip pour un troisième extrait du futur album d’Ehla. Sur une chanson co-écrite avec Brö (tiens tiens tiens), la Sudiste sort encore une voix impeccable aux sources du -bon- rnb. Avec en prime, un joli break pour soutenir tout ça… Tombez sous le charme. Ehla déambule dans un Paris sans chichi. C’est très élégant et terriblement efficace. Alors on attend l’album plutôt impatiemment : PAUSE sort le 2 juin.

 

Zaabriskie – « Waver »

Le clip de Zaabriskie pour « Waver » est une ode à la jeunesse et leur adaptation dans un monde en mutation. Réalisé par Mathias Renou, il suit quatre jeunes vivant en autarcie qui tentent de s’accorder à un environnement qui paraît plus rude. Les images de la nature sauvage et les plans rapprochés sur les visages des protagonistes créent une ambiance à la fois brute et intime. Le clip est un parfait accompagnement pour la musique de Zaabriskie, qui explore des sonorités électroniques hypnotiques, planantes avec une basse puissante et des synthés aériens… Hâte de découvrir l’EP Grew Distant qui sort le 9 juin.

Lana Del Rey x Jon Baptiste – « Candy Necklace »
Premier clip issu de son dernier album Did you know that there’s a tunnel under Ocean Blvd, celle qui porte un timbre de voix vaporeux et sensuel s’est métamorphosée en une star hollywoodienne, le temps d’une vidéo de 11 minutes. Dans ce court métrage signé Rich Lee, Lana Del Rey accompagnée de Jon Batiste, retrouve l’univers glamour des années 50. C’est dans les coulisses d’un tournage que le duo évolue en noir et blanc pour rendre hommage à Marilyn Monroe et Elizabeth Short.
Machka – « Silver Night »

Dans une forêt mystique, l’artiste franco-colombienne se mêle à la nature en quête d’une puissance divine. « Silver Night » est un conte digital et mystique basé sur le concept du « Numineux » de Carl Gustav Jung repris à Rudolf Ottonous. Machka tente de comprendre le sens profond de la vie, en évoluant à travers un monde onirique.

Daft Punk – « Infinity Repeating »

Le clip animé dépeint la théorie de l’évolution à travers un petit personnage qui passe par différentes étapes, de la cellule à l’homme en passant par des formes animales aquatiques et terrestres. Tout au long du clip, le personnage évolue vers des formes de plus en plus futuristes, et finit par porter des casques emblématiques qui rappellent ceux portés par les membres de Daft Punk, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, au cours de leur carrière. La sobriété de l’animation permet de mettre en avant la progression et la transformation du personnage, de l’Homme !

KAS:ST – « 2084 »

À l’image du classique de George Orwell, le clip de « 2084 » nous plonge dans un univers lugubre, dystopique, où la jeunesse tente désespérément de trouver une stabilité dans cette société défaillante. Cette vidéo auto-réalisée par KAS:ST est une suite logique des clips de « Hell On Earth » et « VTOPIA » : un court-métrage en trois parties. Entre techno, acid et mélodique, les deux parisiens savent comment manier les différentes sonorités pour donner un air planant et dur à la fois.

Visited 91 times, 1 visit(s) today