Skip to main content
© Captures d'écran Youtube
10 mars 2023

Hôtel Particulier, Pink Noise, Jona Rain, Nikola… Les clips de la semaine

par Emma Grandjean

On a sélectionné une belle flopée de nouvelles vidéos, qu’on a glissées dans les clips de la semaine. Au menu : on plongera avec Hôtel Particulier, on vagabondera entre ex-amis avec Jona Rain, on partira sur une autre planète avec Pink Noise. Mais on expérimentera avec Abrahaam, on laissera filer le temps avec Nikola et Achile. Et on parlera d’amour avec les clips de Beatrice Melissa et de Rob & Jack Lahana avec Sebastien Tellier. 

 

Hôtel Particulier – « Tu Coules »

On vous parlait déjà de Hôtel particulier et de son rock charmant et envoûtant, à la frontière entre Radiohead et Bashung. Oui c’est possible, et encore mieux : c’est superbe. Avec « Tu Coules », le groupe lyonnais nous fait découvrir une langoureuse et confuse histoire d’amour qui nous amène de notre bain jusqu’au lac, en moto. Et qui montre la complexité de ses sentiments forts qui peuvent même finir par être nocifs. Une course aquatique où l’amour n’est pas forcement bienfaisant pour ses malheureuses cibles.

Nikola ft. Achile – « Filer le temps » 

Dans « Filer le temps », Nikola invite Achile dans son ode à l’acceptation, celle du temps qui passe et qui ne reviendra pas. Avec le single, ils apprennent à aimer « tout ce qui est aussi beau que provisoire » à travers une pop rythmée où Nikola a souhaité rendre hommage à ses racines balkaniques. Et c’est justement cette culture monténégrine qui entraîne le morceau dans une boucle cadencée et insouciante qui monte crescendo et qui nous pousse à danser dans l’instant. Single extrait de son nouvel EP, Nikola y conclut cette parenthèse enfantine, face au lac salé de Djerba, où le temps suspend son vol.

Jona Rain – « Adios Amigo »

On le connaissait comme membre du trio de Manchester Ménage à trois, c’est désormais en solo qu’on parle de Jona Rain. Dans son nouveau morceau, il y évoque cette séparation et livre un hymne aux amitiés brisées, emprunt de mélancolie : une pop câline aux allures d’au-revoir âpre. Avec « Adios Amigo », il s’offre une balade en campagne, dernier moment de communion entre amis où chacun s’apprête à prendre des chemins divers, à cheval, trottinette ou skate. Et on invite Jona Rain à prendre de l’élan, pour ne pas s’arrêter en si bonne voie.

Le duo strasbourgeois Beatrice Melissa dévoile « Easier », un poème dédié aux problèmes de communication amoureuse et à leur frustration. Le clip tourné à Brighton, libère une profonde naïveté où champignons et glaces se partagent la plage avec spleen. C’est un mélange de sonorités pop et electronica aux influences grime qu’on retrouve, accompagné de nappes de violons dans « Easier ». Les deux artistes fusionnent leur groove et partagent leur ressenti amoureux : « si tu rendais ça plus facile, je ne m’en prendrais pas à toi ».

Le mystérieux producteur français révèle le clip de « System », un track de son dernier projet Genesis. Abrahaam y partageait ses sonorités futuristes, inspirées de l’électronique, du hip-hop et du classique. À travers des sombres percussions électroniques et des envolées de chœurs lyriques, « System » bouscule l’ordre des symphonies habituelles pour un retour au primitif. Un mélange expérimental, poussé par une esthétique cinématographique représentée par des effets psychédéliques.

Rob & Jack Lahana ft. Sebastien Tellier – « Amoureux »

La vie rose, rêvée : une symbiose qui est simplement innée qu’elle n’a pas besoin de s’entretenir. Dans ce morceau en collab’ avec Sebastien Tellier, Rob & Jack Lahana crient leur bonheur au monde, après un passage à l’église pour en sacraliser ses sentiments. Robe de mariée et sourire aux lèvres. « C’est comme un grand voyage » infini qui nous transporte dans une douce course à la liberté.

De la pure tendresse. Avec ce titre tout doux, Pink Noise s’envole vers d’autres contrées, toujours aussi mystérieuses. Le groupe, composé de membres du collectif Kourtrajmé, nous transporte sur une planète moelleuse, sensuelle et rêveuse où la technologie est autre. Sur le morceau, on peut retrouver les voix oniriques du rappeur Mikano et de la chanteuse Mai Lan, qui abordent la dualité amoureuse et les faux-semblants pour un moment hypnotisant.

À lire également sur Tsugi.fr : Sabrina Bellaouel présente ‘Al Hadr’, entre soul, RnB et musique électronique
Visited 60 times, 1 visit(s) today