Skip to main content
©DR / Jacob Khrist
14 mai 2024

Le NAME t’invite à un open-air en plein site historique

par Olivia Beaussier

Quelques mois avant le NAME, festival de retour les 4 et 5 octobre prochains, Art Point M décide de profiter des premiers rayons de soleil pour un Open Air du 25 au 26 mai. Et comme à son habitude, le festival a vu les choses en grand. C’est sur le site du Bassin minier du Nord-Pas de Calais, le 9-9bis, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, qu’auront lieu douze heures de musiques électroniques. On s’en parle.

Le festival a pour habitude de choisir des lieux emblématiques du patrimoine industriel local : on se souvient, l’an dernier, de la Chapelle des Jésuites de Saint-Omer. Cette année, c’est à 20 minutes de Lille, à Oignies pour être précis, que se tiendra l’alliance des musiques électroniques avec les mines de charbon 9 et 9bis -fermées désormais, évidemment. Oui, il semblerait qu’Art Point M ait pris le terme « musique des machines » à la lettre.

Et la programmation fait honneur à ce lieu d’exception. Samedi 25 mai, douze heures de musique non-stop vous/nous attendent pour un moment entre indie et hard-techno. Darlyn Vlys est le premier de la liste. Parfaite mise en jambe aux notes rock, indie dance, t synth-wave. Il sera suivi de près par les rythmes endiablés toujours efficaces de la DJ et productrice Zaatarزَعْتَر. Influencée par ses origines marocaines, ses sets nous font voyager entre l’Orient et l’Occident, elle nous en parlait dans son interview à lire juste ici.

La soirée accueille aussi le trio fondateur du NAME en 2005, APM001. Sébastien et Thierry s’occupent de la musique, tech-house minimal et mélodique ; Fanny Bouyagui se charge du V-Jing. Un mélange tantôt drôle, souvent intriguant, mais surtout engagé à l’image des trois artistes. D’une manière générale, les musiciens de la soirée seront accompagnés de deux autres artistes V-Jing : Loupblaster et Graphset.

 

À lire aussi sur tsugi.fr : Ce week-end, Tsugi Radio installe ses quartiers au NAME festival !

 

Dans un registre un poil -voire beaucoup plus- techno, on retrouve le hardware de 6EJOU (live). Le producteur a la réputation de créer une à deux heures de sons pour chacun de ses passages ; alors on peut déjà vous affirmer que ce 25 mai sera unique ! Et si vous êtes amateurs-amatrices de hard-techno, Cassie Raptor et ses textures analogiques aux kicks bien lourds nous servira sa musique brute et survoltée.

À cette, déjà longue liste s’ajouteront aussi les DJ-producteurs Kobosil et Blac.

Dimanche 26 mai, l’ambiance est au brunch à l’ombre des chevalements pour se remettre de nos émotions. Musique chill, bronzette sur les transats, yoga et compagnie… En d’autres mots : le remède dans la continuité, pour un parfait lendemain de soirée.

Le lien vers la programmation complète et la billetterie !

Visited 168 times, 1 visit(s) today