Skip to main content
1 septembre 2023

Odalie, Disiz, Chilly Gonzales, Ichon… Les clips de la semaine !

par Théo Lilin

Pas d’inquiétude, si vous êtes en quête de réconfort, loin du brouhaha de la rentrée – ou de votre collègue de bureau qui vous casse la tête avec ses anecdotes de vacances -, la sélection des clips de cette semaine est là pour ça. Car c’est un bon mix de douceurs qu’on vous réserve : l’ode à Madeleine de Disiz, l’envol d’Ichon, les rêves éveillés de Jorja Smith, la pluie numérique d’Odalie, la joie de Samba de la Muerte et la balade loufoque de Chilly Gonzales. Respirez.

 

Disiz – « Oh Madeleine »

 

Bon, on commence cette sélection de la semaine par une petite entorse à la règle. Il ne s’agit pas d’un clip mais bien d’un « visualizer », comprenez une boucle d’une dizaine de secondes qui se répète. Mais comment ne pas mentionner ce vrai-faux clip, assorti du single “Oh Madeleine”, et signé du grand Disiz, qui annonce par la même occasion une réédition de cinq inédits ? L’album du divorce, de l’introspection et du renouveau se conclut donc avec cette ode à Madeleine, sa fille, et sa naïveté enfantine, loin des maux de la vie actuelle. On retrouve dans le visualiseur quelques images de celle qui donne son nom au single, sur fond de notes nostalgiques.

 

 

Jorja Smith – « Falling or Flying »

 

Alors que son nouvel album est l’un des plus attendus du mois de septembre, Jorja Smith dévoile le clip de « Falling or flying« , du même nom que le projet. Propre à l’ADN soul et r’n’b qu’elle cultive depuis ses débuts, la chanteuse britannique manie sa voix avec toujours plus de justesse. Qu’elle soit grimée en prisonnière, entre quatre murs avec des lumières tamisées, bien loin de l’ambiance carcérale, ou en astronaute, entourée de néons, Jorja Smith « ne veut pas aller dormir », comme elle le rappelle dans le refrain du morceau. Les chœurs et les instruments qui accompagnent sa voix envoûtante nous rappellent la douce énergie qui traverse Be Right Back, l’un de ses précédents projets. On dit que le titre qui ouvre un album a toujours une saveur particulière. Dans le cas de « Falling or flying », celui-ci est une belle mise en condition pour ce qui nous attend le 29 septembre.

 

 

Odalie – “Orages Intérieurs”

 

C’est au cœur d’une pluie numérique que l’on est emporté dans le clip d’ »Orages Intérieurs« , tout juste dévoilé par l’artiste électronique lyonnaise Odalie. Au rythme des vagues électroniques, quelque six millions de particules flottent et forment une tornade, qui accompagne la symphonie du morceau. Un clip futuriste qu’Odalie a confié à un autre artiste lyonnais, Gamgie, qui mélange dans ses projets illusions, nouvelles technologies et numérique. Et pour son tout premier clip, c’est plutôt réussi. S’il s’est inspiré d’un massif montagneux des Pyrénées pour cette réalisation, toutes ces formes abstraites ouvrent la porte aux imaginations les plus folles. Le résultat est aussi original que futuriste, l’animation embrasse parfaitement le rythme du morceau. Une chose est – presque sûre -, la prochaine fois qu’on parlera d’Odalie, ce sera pour son prochain album, qu’on attend avec impatience le 29 septembre prochain.

 

 

Samba de la Muerte – « We Head For »

 

À l’approche d’un troisième album, le groupe Samba de la Muerte, chapeauté depuis sa naissance en 2012 par son chanteur Adrien Leprêtre, dévoile « We head for«  et son clip. Les notes de clavier et de batterie qui ouvrent le morceau nous emportent, dès les premières secondes, dans un grand cocon douillet et bienveillant. « Il s’agit de créer une safe place pour tout le monde », est écrit en lettres jaunes au début du clip, comme un sous-titre. Un moment de chaleur humaine, que partage Adrien Leprêtre dans ce clip nocturne, où on le voit jouer avec son groupe. Un travail d’équipe donc, dont on verra bientôt l’aboutissement fin septembre avec Ornament.

 

 

Chilly Gonzales – « Il Pleut Sur Notre Dame »

 

L’homme qui “n’a même pas la décence d’ôter ses charentaises avant de mettre les pieds dans le plat” – c’est lui qui le dit – est de retour avec le clip du titre “Il pleut sur Notre Dame”. Largement moins loufoque que celui de “French Kiss”, à base de deep fakes de BHL ou de Benjamin Biolay. L’artiste s’appuie ici sur le travail graphique de l’artiste Drake Cappi, et sur la voix de Bonnie Banane. Les deux artistes cherchent désespérément Quasimodo, disparu depuis l’incendie de Notre Dame. On note le passage inspiré des backrooms – ces vidéos type found footage partagées sur internet, voyez plutôt. Un clip que Chilly Gonzales signe de son empreinte et de son style, et nous laisse patienter encore un peu avant la sortie de son album, prévu le 15 septembre.

 

 

Ichon – « Page Blanche »

Si le mot “aile” n’en prend qu’un seul, c’est pourtant bien avec deux ailes qu’Ichon prend son envol dans le clip de « Page Blanche« . Dans cet instant poétique aux allures de confession, l’ex rappeur rend définitivement les armes – même s’il s’accorde des paroles kickées à la fin du titre – et délivre une mélodie enveloppante. Entre quelques images d’archive, Ichon renonce au syndrome de la page blanche et griffonne des mots sur des bouts de papier pour en faire des ailes. Mais c’est au moment de sauter par la fenêtre, ses paroles sur le dos, qu’Ichon s’écrase sur le sol, avant d’avouer : “ je le ferais toute ma vie, et toute ma mort”.

 



Visited 78 times, 2 visit(s) today