Tsugi Podcast 496 : The DJ Producer

Il y a des jours où l’on rêve de caress­es, et d’autres où l’on voudrait que ce soit plus franc. Aujour­d’hui, on vous pro­pose du hard. Du hard­core, du som­bre, du vio­lent, celui qui tache jusqu’au pla­fond. The DJ Pro­duc­er s’est fait un malin plaisir d’aigu­is­er ses couteaux pour nous scar­i­fi­er d’un Tsu­gi Pod­cast sans con­ces­sions, à base de hard­core et de gab­ber qui déchirent les tym­pa­ns et vénèrent les voisins. Ce mix devrait vous laiss­er pan­te­lant sur vos jambes, suant comme un cochon mirac­ulé de l’a­bat­toir. Ça ira pour vous ?

The DJ Pro­duc­er, Luke McMil­lan dans la vrai vie, était pas­sion­né de hip-hop et de musiques élec­tron­iques. En 1988, il reçoit ses pre­mières platines pour mix­er. Il décou­vre en même temps comme beau­coup les musiques élec­tron­iques en rave, dès le début du mou­ve­ment au Royaume-Uni, il y a de ça 30 ans. En plus de se diriger vers un son ultra-syncopé et de plus en plus rapi­de, il s’est ren­du compte de la dif­fi­culté d’être accep­té comme DJ hip-hop en étant blanc et issu d’une petite ville du sud de l’An­gleterre. Le hard­core était à inven­ter, Luke fonce dans la brèche et dès 94–95, il devient rési­dent dans plusieurs clubs du Royaume-Uni et par­ticipe à de nom­breuses raves, alors que le Crim­i­nal Jus­tice Act vient d’être pro­mul­gué par le gou­verne­ment, empêchant les regroupe­ments fes­tifs car­ac­térisés par l’émis­sion d’une suc­ces­sion de beats répéti­tifs. Autrement dit, la rave est déclarée illé­gale. Mais cette loi n’empêchera pas The DJ Pro­duc­er de pro­duire du hard­core, il sort un pre­mier CD mixé en 1996, The Pro­duc­er. Puis vien­nent une pléthore d’EPs, dont un deux-titres avec Manu Le Malin sur le label de Lenny Dee, Indus­tri­al Strenght Records. En 2004, il explore les fron­tières du hard­core avec une touche de break­beat et d’IDM avec l’al­bum Dooms­day Mechaniks. Depuis Luke McMil­lan a fondé son pro­pre label, Rebelscum, sur lequel on trou­ve les fan­tas­tiques Tieum, Joshua et Radi­um (der­rière le Tsu­gi Pod­cast 345), qui ont dess­iné en par­tie le hard­core et le french­core que l’on retrou­ve aujour­d’hui dans les teufs français­es.

Mais The DJ Pro­duc­er est anglais et n’ou­blie pas les styles issus de son pays. Si le pod­cast part sur les cha­peaux de roue, on retrou­ve quelques breaks de drum’n’bass et de break­beat pour repren­dre son souf­fle. On vous laisse vous saccager les oreilles, nous on a déjà la tête dans le cais­son. Pour les curieux et les plus agguer­ris, The DJ Pro­duc­er sera de pas­sage à Glazart le 16 mars prochain, en com­pag­nie de Min­i­mum Syn­di­cat, Ill­nurse et Murd pour nous tabass­er de la manière appro­priée. Toutes les infor­ma­tions liées à l’évène­ment sont disponibles à cette adresse.

Track­list : 

1. Acid Dia­per — Stoemp — [YELLOW STRIPE]
2. Hal­lu­ci­na­tor — Burn — [PRSPCT]
3. Wavoliz­er — Rollin N — [THE THIRD MOVEMENT]
4. Dol­phin — Mash­pit — [OBLIVION]
5. Xat­u­rate & Edub — Big Foot — [PRSPCT XTRM]
6. Detest — Switch It Up — [MOTORMOUTH]
7. Djipe — Worl­drot — [HERESY]
8. Edub — Call To Jesus Remix — [MOTORMOUTH]
9. Death­ma­chine — Nasty
10. The DJ Pro­duc­er — Suf­fer­ing (Dataklysm 2017 Reboot)
11. THe Satan & Xpander — Trapped — [MOTORMOUTH]
12. Dol­phin — The Reign­ing Bum­baclart — [OBLIVION]
13. I:GOR — Pub­lic Ene­my — [PRSPCT XTRM]
14. Dither — Rag­ga­core — [THE THIRD MOVEMENT]
15. The Out­side Agency & Min­dus­tries — The Immo­bi­liz­er (Aki­ra Remix) — [GENOSHA]
16. Hell­fish — Crack Wars (Toi­let Wars Reboil) — [DEATHCHANT]
17. BRyan Fury — 3NYA — [PRSPCT XTRM]
18. Khaoz Engine & Xat­u­rate — Straight To The Cut — [PRSPCT XTRM]
19. Hell­fish — Seri­ous Evil Mis­sion Shit 4 — [DEATHCHANT]
20. Moby — Go!! (Dol­phin Remix) — [PRSPCT XTRM]
21. Death­ma­chine & N‑Vitral — Per­fect Machines (DATAKLYSM REMIX)
22. Tripped — Fuck­ing Child — [MADNACK RECORDS]

(Vis­ité 1 433 fois)