Skip to main content
© Capture YouTube / ADONIS "MY MAN FREESTYLE"
16 octobre 2023

C’est sans pression que le fils de Drake, six ans, sort son premier morceau

par Sasha Abgral

Du haut de ses six ans, Adonis, le fils unique de Drake, vient de sortir son premier single. En solo, pour le jour de son anniversaire. Accompagné de tous ses copains, en plus. La méga classe -pour lui, du moins.

La descendance du 6 God serait-elle déjà assurée ? Enfin, on parle peut-être un peu vite. Ce qui est sûr c’est qu’à première vue, cette nouvelle résonne comme une énorme blague venant de l’entourage de Drake. Pourtant, lui qui vient de sortir son huitième album For All The Dogs, y a introduit un titre pour le moins unique et touchant, à sa manière. « Daylight » de son nom, un morceau rage en apparence, cache un easter-egg (une référence cachée) sur sa fin.

Car c’est vers les dernières secondes que le deuxième beat-switch du titre (changement de rythmique + mélodie) passe sur une partie rappée, par qui d’autre que… Adonis Graham, le fils de Drake lui-même ? Une apparition qui n’a pas manqué de faire réagir, surtout quand on connait le reste du casting 5-étoiles de l’album composé de SZA, J. Cole, Bad Bunny, 21 Savage et Chief Keef, notamment. À ce stade-là, c’est étonnant sans l’être : Adonis est aussi l’artiste-dessinateur qui s’est chargé la couverture de l’album (on devine que c’est lui aussi derrière celle de son single).

drake

© Adonis Graham

 

À lire également sur Tsugi.fr : Un track créé par une Intelligence artificielle aux Grammy Awards ?

 

Si seulement c’était tout ! Cette manière honorable de faire participer son fils à son projet est devenue un petit événement à lui tout seul… Lorsque le morceau « MY MAN FREESTYLE » d’Adonis est sorti en entier sur toutes les plateformes de streaming. Suivi du clip qui va avec. C’est accompagné de tous ses amis du basket (+ Gradey Dick, des Toronto Raptors) que le garçon révélé au grand public lors d’un diss track de Pusha T, montre l’étendue de ses capacités dans les domaines des bars et des dribbles. Dans ce freestyle de boom-bap à l’ancienne produit par Lil E$$o, on parle de basket et de potes donc, mais également d’iPad cassé, de voiture bousillée et de sucettes. Tout cela, avec un vent de toxicité qu’il doit bien à son père. Mais tous ces sujets, c’est Genius qui les approfondiront mieux que nous (appréciez les annotations).

Et oui, on est Tsugi, on cherche les talents de demain.

Visited 108 times, 1 visit(s) today